michbret
Abonné·e de Mediapart

117 Billets

4 Éditions

Billet de blog 13 sept. 2010

Cayenne, son bagne, lieu d'exil des fonctionnaires "bavards" ?

Cayenne, préfecture et chef-lieu de la Guyane Française, est aussi très connue pour son bagne.

michbret
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cayenne, préfecture et chef-lieu de la Guyane Française, est aussi très connue pour son bagne.

Créé en 1863 par Napoléon III, (que Victor Hugo a qualifié du sobriquet, Napoléon le petit), le bagne de Cayenne devait suppléer au manque de main d'œuvre consécutif à l'abolition de l'esclavage en 1848. Il ne ferma qu'en 1946. Les bagnards n'y avaient qu'une espérance de vie de l'ordre de 3 à 5 ans.

Le fait que Mr David Senat, la supposée "taupe" du journal Le Monde au sein du Ministère de la Justice soit "promu / muté" avec effet immédiat à Cayenne m'interpelle.

Ce fidèle adjoint de Michelle Alliot-Marie (il la suit depuis plus de 8 ans au gré des ministères) avait "officiellement" envie de changer d'activité.

Le voila donc parachuté / promu / muté avec la prestigieuse mission de "la préparation de l'installation d'une cour d'appel à Cayenne en Guyane".

Des placards, dans des caves de ministères, où dans des sous-préfectures de départements métropolitains déshérités, l'on connaissait.

Le préfet qui n'avait pas résolu les problèmes de tout à l'égout de la belle famille du prince, au Cap Nègre, en sait quelque chose.

Celui qui n'avait pas fait venir des cars entiers de CRS et de militants UMP, au risque d'exposer le prince aux sifflets de la population locale doit bien s'en souvenir.

Mais, là Cayenne, difficile de trouver plus loin. Si, peut être la Nouvelle Calédonie mais là bas, il y avait aussi des bagnes ...

Si ce monsieur est coupable des fuites au journal Le Monde, il était difficile de le radier car cela nécessite arguments et procédures, donc révélation de l'enquête des services de contre-espionnage déjà partiellement confirmée par la demande "d'éclairage" (faites donc la lumière!) effectuée auprès de la DCRI.

Donc au bagne, ce qui est une bonne manière de marquer le coup (fonctionnaires proche du pouvoir, faîtes dans votre froc), mais aussi une bonne manière de mettre en évidence, devant tout le monde, et donc la presse, que le ver n'est plus dans le fruit.

Certains pourraient penser que MAM a fait montre en l'occurrence, l'espace d'un instant, d'un humour machiavélique en choisissant Cayenne ....

Vu comme cela, un peu restauré, cela pourrait avoir l'air sympa ..., enfin ce n'est pas le club med.

A mon avis, la prochaine victime expiatoire, est le directeur de cabinet de Brice Hortefeux, Mr Michel Bart, qui a signé, le 5 Août, cette directive aux préfets leur faisant injonction de détruire de façon efficace, plus productive et prioritaire les campement illégaux de Roms, avec bien sur les expulsions à la clé qui les accompagnent.

Petit problème, grave faute de gout, ce n'est probablement pas légal au regard des lois sur les discriminations. Donc recours au Conseil d'État et protestations de l'UE, l'ONU sans oublier bien sur celles des associations et des démocrates de ce pays. Il faut donc que le pauvre Brice s'y recolle, toute honte bue.

Donc où va donc aller Mr Bart ? En Nouvelle Calédonie ? ... Les paris sont ouverts.

Si vous les reconnaissez, faîtes moi signe :

En effet, il faut le vouloir pour être serviteur de la République avec ces gens là.

J'avais osé imaginer une pointe d'humour éventuellement machiavélique ...

Je ne le pense pas. Ils ne sont pas forcément bêtes. Ils sont plus certainement méchants, et totalement sans scrupules.

Sarkozy est sous CDD, signé auprès du club du Fouquet's. Comme tout précaire, il veut le renouveler mais lui, il ne recule devant rien pour cela.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Écologie
Écologie : encore tout à prouver
Le remaniement ministériel voit l’arrivée du novice en écologie Christophe Béchu au ministère de la transition écologique et le retour de ministres délégués aux transports et au logement. Après un premier raté sur la politique agricole la semaine dernière, le gouvernement de la « planification écologique » est mis au défi de tenir ses promesses.
par Mickaël Correia et Amélie Poinssot
Journal — Histoire
De Gaulle et la guerre d’Algérie : dans les nouvelles archives de la raison d’État
Pendant plusieurs semaines, Mediapart s’est plongé dans les archives de la République sur la guerre d’Algérie (1954-1962), dont certaines ont été déclassifiées seulement fin 2021. Tortures, détentions illégales, exécutions extrajudiciaires : les documents montrent comment se fabrique la raison d’État, alors que l’Algérie célèbre les 60 ans de son indépendance.
par Fabrice Arfi
Journal — Société
Maltraitances en crèche : le bras de fer d’une lanceuse d’alerte avec la Ville de Paris 
Eugénie a récemment raconté à un juge d’instruction le « harcèlement moral » qu’elle estime avoir subi, pendant des années, quand elle était directrice de crèche municipale et qu’elle rapportait, auprès de sa hiérarchie, des négligences ou maltraitances subies par les tout-petits.
par Fanny Marlier
Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci

La sélection du Club

Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum