Michel Canis
Chirurgien et Professeur de Gynécologie
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 26 févr. 2018

Un Statut pour les agriculteurs ??

Entendre le Président de la République comparer les agriculteurs qui triment sang et eau pour survivre avec les cheminots protégés par leur statut est édifiant. Justifier l'abolition des privilèges de certains par les conditions déplorables de survie des autres n'est ce pas prendre le problème à l'envers !!

Michel Canis
Chirurgien et Professeur de Gynécologie
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il est bon de pouvoir croiser des informations, cela peut donner des idées !

Entendre le Président de la République comparer les agriculteurs qui triment sang et eau pour survivre avec les cheminots protégés par leur statut est édifiant. Justifier l'abolition des privilèges de certains par les conditions déplorables de survie des autres n'est ce pas prendre le problème à l'envers !!

Bien sur tout le monde est d'accord la prime charbon est anachronique et le statut des cheminots doit probablement être revu et amendé à l'aune des changement technologique considérables qui ont eu lieu dans ce domaine. Mais tout de même, où est le scandale dans les privilèges des uns ou dans les souffrances des autres. Les cheminots sont ils tellement privilégiés qu'ils sont nombreux à pratiquer l'évasion ou l'optimisation fiscale ? Sont ils tellement privilégiés que l'on voit les touristes étrangers se plaindre de rencontrer trop de cheminots dans les téléphériques de Chamonix ou des stations des Alpes ??

Non le scandale c'est bien la situation des agriculteurs !

Alors pourquoi ne pas créer un statut des agriculteurs, un revenu minimum garanti pour les agriculteurs qui produiraient des produits bio. Nous aurions ainsi assez de produits bio pour alimenter toutes les cantines de France, et peut être même la plupart des Français. Cette meilleure alimentation aurait un rôle de prévention des cancers et maladie cardio vasculaires. L'agriculture devient alors un service de santé public. On améliore la vie des agriculture et on développe la prévention en santé (en même temps)

Et avec cette idée, le souvenir d'une discussion récente avec un des mes collègues, chirurgien digestif, qui allait opérer une patiente de 32 ans pour un cancer du tube digestif, et qui me confiait être effrayé par l'augmentation de es tumeurs et par le rajeunissement des patients atteints. Il m'avouait devenir quasi phobique quand à l'origine des aliments qu'il consommait.

Alors pourquoi ne pas créer un statut des agriculteurs bio, agent de prévention en santé et cela ne serait probablement qu'une des conséquences heureuses de la création de ce nouveau statut .

Et si on prenait le problème dans l'autre sens. Si on préservait la sérénité des cheminots, pour éviter les conséquences de la pression que la gestion privé peut mettre sur une personne pour éviter les vagues de suicides que l'on a vu à France Télécom. Un postier qui se suicide c'est terrible, mais un conducteur de train qui se suicide pendant son travail parce qu'il ne supporte pas la pression qu'on lui impose ..........

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Amérique du Nord
Dans le Wyoming, qui sauvera Liz Cheney, la républicaine anti-Trump ?
S’enfoncer dans les délires de Donald Trump ou reconduire son opposante numéro 1 au sein de son parti ? Une certaine idée de la démocratie américaine se joue mardi 16 août dans les primaires républicaines de l’« État des cow-boys ».
par Alexis Buisson
Journal — Migrations
Les réfugiés afghans refusent que leur pays tombe dans l’oubli
Après la chute de Kaboul, le 15 août 2021, quelque 2 600 Afghans ont été évacués vers la France via des vols de rapatriement. Mediapart donne la parole à celles et ceux qui tentent de se reconstruire, loin de leur pays et de leur proches, qu’ils savent meurtris.
par Nejma Brahim
Journal
Prostitution : le torchon brûle entre écologistes et associations
Depuis plusieurs jours, une querelle oppose des associations LGBTQI+ et Raphaëlle Rémy-Leleu, élue EELV de Paris. Les premières reprochent vertement à la seconde ses positions sur le travail du sexe. L’écologiste dénonce un « harcèlement » injuste.
par James Gregoire
Journal — Écologie
Ne pas perdre une goutte d’eau, le combat de Lyon et de sa région
Dans le département du Rhône, parmi les plus touchés par les canicules, retenir et économiser l’eau devient urgent. La bataille se joue mètre cube après mètre cube, de la déconnexion des réseaux d’assainissement à la rénovation des trottoirs, de l’arrosage des jardins aux prélèvements par les gros industriels.
par Mathieu Périsse (We Report)

La sélection du Club

Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La piste Morandat (5/9)
Dans ses lettres, Céline accuse Yvon Morandat d’avoir « volé » ses manuscrits. Morandat ne les a pas volés, mais préservés. Contacté à son retour en France par ce grand résistant, le collaborateur et antisémite Céline ne donne pas suite. Cela écornerait sa position victimaire. Alors Morandat met tous les documents dans une malle, laquelle, des dizaines d’années plus tard, me sera confiée.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Oscar Rosembly (4/9)
Depuis longtemps les « céliniens » cherchaient les documents et manuscrits laissés rue Girardon par Céline en juin 1944. Beaucoup croyaient avoir trouvé la bonne personne en un certain Oscar Rosembly. Un coupable idéal.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - Une déflagration mondiale (3/9)
La veuve de Céline disparue, délivré de mon secret, l’heure était venue de rendre publique l’existence du trésor et d’en informer les héritiers… qui m’accusèrent de recel.
par jean-pierre thibaudat
Billet de blog
Céline, le trésor retrouvé - La révélation (1/9)
Comment, par les hasards conjugués de l’Histoire et de l’amitié, je me retrouve devant un tombereau de documents laissés par Céline dans son appartement de la rue Girardon en juin 1944. Et ce qui s’ensuivit.
par jean-pierre thibaudat