Réponse à Paul Moreira concernant la désinformation sur l'Ukraine dans son documentaire

Monsieur Moreira, avec tout mon respet, je me permets de vous répondre à votre réaction aux critiques de votre documentaire contreversé en me permettant de souligner quelques fausses interprétations. J'espère que cela vous aidera à obtenir une meilleur compréhension de la situation et une meilleure connaissance de l'actualité ukrainienne.

Suit à la réponse de Mr Moreira aux critiques de son documentaire «Ukraine, les masques de la révolution» je tiens à préciser certains points et démystifier certains mythes.

Vous dites « 45 ukrainiens d'origine russe sont morts dans l'incendie d'un bâtiment provoqué par les cocktail molotov de milices nationalistes ukrainiennes. » FAUX

L'incendie du bâtiment a été provoqué à l'intérieur ce qu'on voit bien sûr la vidéo. Ce qui a été prouvé par l'enquête officielle. Avez-vous lu son rapport ? Essayez de voir ces témoignages avec beaucoup de photos:

http://dumskaya.net/news/chto-v-dejstvitelnosti-proizoshlo-v-odesse-vcher-035355/

http://ukraine-truth.com/2014/05/ukraine-says-odessa-unrest-planned-financed-abroad/

«45 ukrainiens d'origine russe» mais c'est FAUX. Ukrainiens nés en Ukraine. Russophone, ou russophile, ou payés par le régime russe pour avoir manifesté (y a eu de tels témoignages), mais pas forcément d'origine Russe.

« milices nationalistes ukrainiennes » FAUX. Au départ les pro-russes ont attaqué le défilé des supporteurs de foot (ultras et pas seulement) des deux clubs qui jouaient à Odessa cette soirée tragique, le club local Tchornomorets et Métaliste de Kharkiv. Au cours des événements dramatiques en Ukraine les supporteurs de foot se sont unis en faveur de l’Ukraine unie. Donc, c’était leur position. Mais ils n'étaient pas forcément nationalistes. En plus les villes comme Odessa et Kharkiv n'étaient jamais considérées comme « nationalistes ». 

Donc, les pro-russes, ou des provocateurs parmi eux, ont attaqué les fans avec des armes à feu tuant au moins quatre jeunes supporteurs, activistes. La soit-dite Auto-défense (pro-Maidan mais pas forcément nationaliste, russophone aussi en grande partie par ailleurs) est venu en aide. On ne dit pas qu’il avait aucun nationaliste. Mais c’était pas un groupe de nationalistes ou un groupe nationaliste, vous voyez ce que je veux dire

En plus aucun massacre n’a été prémédité, pas par les nationalistes au moins, comme c’étaient les pro-russes qui ont attaqué en premiers.

La police ne faisait rien pour empêcher le massacre. Les bandits avec des kalachnikovs du côté pro-russe se cachaient derrière les rangs de policiers et tiraient.... Ce qu'on voit bien sûr la vidéo. Le chef de la police Mr Futchédji est parti en voiture avec un des ceux qui tiraient des kalachnikovs. Ils ont quitté l’Ukraine et ils ont fui en Russie juste après. 

La police n’est pas intervenue non plus pour arrêter l’échange de cocktails Molotov entre les deux groupes. La police n’a pas aidé les gens à quitter le bâtiment en feu. D’ailleurs c’étaient certains de ceux qui vous stigmatisez « nationalistes » qui les ont aidé. Tout cela on voit bien sûr la vidéo comme sur les images.

«je découvrais que l'évènement n'avait pas été censuré. Il n'avait été abordé, évoqué, mais jamais enquêté. Comme s'il gênait.»

Si, il a bien été enquêté, on a vu des blogs des habitants d'Odessa, il y a eu un rapport officiel, vous les avez lu? Comme j’ai dit plus haut, le suspect principal a fui en Russie… L'événement n'a pas été censuré, c’est que les médias français ne s’y prenaient pas. Pourquoi ? Aucune idée.

Je vous suggère d'aller étudier ces enquêtes-là. Je cite Cet article est basé sur les preuves rassemblées par le Groupe du 2 mai. Le Groupe du 2 mai est une initiative civique qui a été formée peu de temps après la tragédie avec des représentants des deux côtés du conflit. Il a travaillé sans relâche sur l’étude des preuves, en parlant avec des témoins et les familles des personnes tuées afin d’établir ce qui est arrivé.

Les conclusions importantes au sujet de l’incendie dans le bâtiment des syndicats le 2 mai 2014 démontrent encore une fois le cynisme total de la machine de propagande russe dans ses tentatives délibérées d’attiser la haine et le désir par les mensonges au sujet d’un massacre commis ce jour-là.:

https://informnapalm.org/fr/de-nouvelles-preuves-contre-les-mensonges-incendiaire-sur-le-2-mai-a-odessa/

 « Pourquoi ? Probablement parce que les victimes étaient d'origine russe. »

Encore une fois FAUX sur l’origine. Mais le plus important ce n’est même pas cela. Quelques centaines de victimes, la plupart des ukrainiens, tués au Maidan. Et l’enquête n'avance pas. Pourtant ils n'étaient pas pro-russes, ni russes. Il doit y avoir des hommes forts intéressés que cela n'avance pas. Mais l'argument que vous essayez d'avancer là, ne marche pas.

« Des réactions fortes des chancelleries. Des communiqués des Ministères des affaires étrangères. »

Est-ce que vous avez vu des communiqués de Paris et de Berlin concernant la mort des dizaines de soldats ukrainiens dans plusieurs incidents impliquant l’armée russe ? Des centaines de soldats ukrainiens dans certains cas ? Des milliers de civils dans le Donbass ? Qui ont été tués dans cette guerre alimentée par les armes russes ? Non ? Bon, la réponse à votre question vous l’avez. Ce que les gouvernements des pays occidentaux et de la Russie aussi ne se prennent par trop la tête avec le nombre de morts en Ukraine. 

 «interviewé des dizaines de témoins»

Il faut faire gaffe. Dans la guerre d’information il peut y avoir des gens qui ses présentent en tant que témoins mais qui jouent simplement son rôle pour lequel ils sont bien payés. On a vu certains personages de la propagande démistifés.

« retrouvé des victimes et des agresseurs »

Vous avez reussi à retrouver les parents de jeunes garçons ukrainiens, fans de foot, tués par balles de kalachnikov par les pro-russes ? Ou des amis de ces jeunes hommes ? Vous avez reussi à retrouver le chef de la police à l’époque, le principal responsable du massacre ?

Vous avex essayez de retrouver les citoyens russes qui ont été arrêtés suite au drame, puis relachés ? Non ? Donc votre documentaire n’est ni exaustif, ni impartial.

« les signes d'une idéologie néonazie étaient patents »

À présent, à ma connaissance tous les groupes nationalistes refusent tout lien à cette idéologie. Cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas certains individus qui ont une telle vision, même s’ils ne sont pas là plus nombreux qu’en France.

Au moment de la guerre, c’est une tendance tout à fait naturelle que les nationalistes partent combattre l’armée étrangère qui a agressé la souveraineté de leur pays. Et pas seulement les nationalistes, patriotes tout simplement. Les français, les patriotes français étaient partis combattre les nazis pendant la guerre, peut-on appeler ces hommes des nationalistes ou, pardonnez-moi, des nazis ? Non, ils défendaient leur pays. 

« de reprendre des éléments de sa propagande. »

Je suis désolé mais au lieu d’une enquête impartiale c’est ce que vous avez fait.

https://informnapalm.org/fr/l-art-du-mensonge-du-maquillage-et-de-la-propagande/

« l'Ukraine doit de toute urgence se poser la question de ces groupes paramilitaires. »

C’est fait. Suivez l’actualité en Ukraine. Par exemple, le bataillon Azov dont vous parlez fait partie da l’armée officielle depuis longtemps, comme d'ailleurs beaucoup d'anciens combattants du Secteur droit, à votre ignorance. D’ailleurs, Azov ce n’est pas un bataillon, mais un régiment, depuis qu’il a rejoint les forces armées beaucoup d'hommes ont gagné ses rangs, n’étant pas nationaliste.

« de ces renoncements, naissent les pires théories du complot. »

C’est plutôt l’ignorance qui fait naitre ces theories-là. Et c’est malheureusement votre cas, car votre manque de connaissances de l’actualité en Ukraine provoque les gens à vous accuser d’être au service de la propagande poutinienne. 

« J'ai exagéré l'importance de ces groupes paramilitaires armés de kalachnikovs »

Je suis tout à fait d’accord. Oui. C’est vraiement exagéré.

« c'est le même chef, Biletskiy, les mêmes hommes »

Faux. Lui, il n’était pas présent au Maidan. En plus, ceux qui manifestaient ce n’etaient pas forcément ceux qui sont partis à la ligne de front lorsque la guerre a été déclenchée. Manifester ou même jeter des cocktails molotov à la police ce n’est pas la même chose que combattre les forces (pro)-russes qui ont des chars et des missiles Grad. Vous voyez bien la différence ? Bien sur, il y a pas mal d'hommes qui fait et Maidan, et la guerre, mais votre affirmation n’est pas du tout vraie.

Quand vous citez Biletskiy sur leurs moyens. « Bon, si on parle finances, en ce qui concerne l'armement, il nous est fourni par l'Etat ainsi qu'une partie de notre équipement.Tout le reste est le fruit du travail des activistes parmi lesquels il y a des petits et des moyens businessman qui investissent de l'argent et qui rendent tout cela possible. »

Je me sens obligé à vous découvrir une chose, l’armée régulière ukrainienne est encore plus aidée en équipement par des activistes, par des bénévoles de partout. Des vêtements militaires fournis par des activistes, même de France. Le pays étant pauvre et le gouvernemant restant corrompu, les forces armées sont mal financées par l’état: L’armee de l’Ukraine a été delaissée, négligée, malmenée pendant une longue période de 23 ans, personne s'attendait à une guerre, et maintenant avec la crise il n'y a pas les moyens nécesaires. Les soldats maque du plus nécessaire. Vous avez ignoré ces faits ? Donc, cela change quoi, si les gens aident à financer l’armée regulière, mais aussi Azov qui en fait partie ?

Je ne comprends pas pourquoi vous vous prenez à Mme Jaresko ? Si le gouvernement ukrainien a besoin des spécialistes chevronnés de l’économie et des finances et il y a un spécialiste américain, d’originine de diaspora ukrainienne, qui travaille dans le pays pendant 20 ans, ce n’est pas possible de l’embaucher juste parce que Moscou et certains en Europe détestent les americains ? C’est une nouvelle forme de racisme ?

 « des groupes de la droite… véritables armées parallèles, largement incontrôlées. »

Vraiment incontrôlées ? Vous avez raté les conflits de la police avec le secteur droit et les arrestations des combattants nationalistes récemment ? Par ailleurs le groupe en question s’est désintegré, il est maintenant fractionné en quelques groupuscules. Même avant il n'avait aucune influence politique.

C’est très bien que vous essayez de combattre l’ideologie de l’extrême droite. Mais pourquoi vous n’avez pas voulu retrouver dans l’est de l’Ukraine des adepts de l’extrême droite russe, des monarchistes, des tzaristes, des néo-nazis ? Ces représentants des groupes néo-nazis russes qui viennent au Donbass pour combattres l’armée ukrainienne, ils ne se cachent pas ? Vous évitez de les découvrir et pourtant c’est une force importante dans ce conflit. 

http://ukraine-truth.com/2014/12/nazi-division-russia-fighting-ukraine/

http://ukraine-truth.com/2014/05/fascism-comes-ukraine-russia-cossacks-ultranationalists-chechen-fighters/

http://ukraine-truth.com/2014/12/man-sends-russian-mercenaries-ekaterinburg-ukraine/

http://ukraine-truth.com/2014/12/chechen-death-battalion-joins-russias-war-ukraine/

Je me permets de citer Benoir Vitkine du Monde, comme je suis entièrement d’accord avec lui sur son observation qui est vraiment très importante. « Moreira fait de ces groupes d’extrême droite les artisans de la révolution, lorsqu’ils n’en étaient que l’un des bras armés. Il les présente comme une force politique majeure, quand leurs scores électoraux sont dérisoires. »

Je vous invite aussi à relire ce blog sur le documentaire en question: https://blogs.mediapart.fr/anna-colin-lebedev/blog/290116/d-ou-me-venait-cette-legere-impression-de-m-etre-fait-avoir

Pour conclure, je vous félicite pour avoir abordé un sujet si compliqué et pas assez expliqué, le travail bien nécessaire comme le débat chaud le justifie, mais de l’autre coté, je suis désolé de le dire, je dois constater que vous manquez de connaissances sur les faits et sur le pays et votre travail n'est pas impartial.

Finalement, il y a un combat que vous avez déjà perdu (ou gagné, à vous de voir), l’extrême-droite française est de votre coté dans ce débat. Devinez pourquoi ?

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.