Sauriens et vauriens

À la flotte les Fillon, les Macron, les Valls, les Le Pen ! Candidats du progrès, protégez notre peuple.

Voici trois ans, lorsque j'ai lancé une pétition pour exiger la démission de François Holande, un ami (tendance Ligue Communiste Révolutionnaire au carré, c'est-à dire un type comme on n'en fait plus, un féru de politique) m'a dit t'es pas fou ? tu vas  nous amener Marine Le Pen.

Et voici, trois ans plus tard, que Hollande jette l'éponge. Il ne démissionnes certes pas, le grand homme, mais il quittera les dorures de son poste à la fin de son mandat. Ses  lieutenants de s'agglutiner alors autour de la prochaine vacance du trône, et chacun de la ramener, chacun de prendre une posture de président, chacun de bâtir le donjon où s'écraseront ses concurrents à la fonction suprême.

Pendant ce temps, Marine Le Pen fourbit ses armes, affûte àson avantages les arguments qu'elle a piqués àd'autres (Mélenchon, Asselineau, Tauzin, Trump etc. — on n'est pas regardant), et roulez jeunesse !… Et roulez citoyens vers la fin de votre souveraineté, vers la fin de vos espérances, vers la fin du gaullisme, la fin du socialisme, la fin de l'humanisme, la fin des haricots.

Cerise sur le gâteau, derrière le virago, haute figure de proue, se dissimulent les Fillon, les Macron, les Valls aux allures débonnaires, rien que du beau monde, en vérité des requins.

Quand allons-nous  jeter par-dessus bord ces Fillon et leur ultralibéralisme, balancer à la flotte ces Macron et leur Bilderberg, jeter aux oubliettes ces Valls et leur raideur de chefaillon, et pour finir dans les poubelles de la Foire du trône la sorcière aux allures de Jeanne d'Arc.

Ras-le-bol ! Du haut de la Tour Eiffel je lance donc urbi et orbi une nouvelle pétition, une pétition citoyenne demandant à nos candidats de progrès de se grouper autour de nous, de se barricader au sein de notre République, de protéger notre peuple des sauriens et vauriens remontés des basses-fosses.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.