Chartalisme ou théorie relative de la monnaie,

Quel système monétaire pour notre société humaine ?

Voici une vidéo trouvée sur internet sur ce sujet de politique économique et de première importance !!

https://duckduckgo.com/?q=etienne+chouard&t=canonical&ia=videos&iai=kvjstlFaxUw
 
C'est un débat entre Etienne Chouard, Jean-Baptiste Bersac et Stéphane Laborde sur le thème de la révolution monétaire.

Jean-Baptiste Bersac : spécialiste du néo-chartalisme : https://frappermonnaie.wordpress.com/
Néo chartalisme : l'état crée la monnaie (sans passer par les banques privées), augmente de la valeur (salaires, investissements) qu'il résorbe par l’impôt .....
C'est un système monétaire, semblable au notre, mais plus juste socialement. Il permet de préparer l'arrivée de la TRM.

Stéphane Laborde : théorie relative de la monnaie (TRM)http://www.creationmonetaire.info/
Ce système monétaire intègre l'espace (topologie) et le temps (les acteurs économiques ne jouent que 80 ans en moyenne) dans la définition d'une monnaie libre. Un pur nombre décorrélé de tout référence (or, dollar, ...). Ce « Système à Dividende Universel » que propose l’auteur est un système monétaire dans lequel la monnaie est uniformément distribuée entre tous les acteurs, individus de tout âge et de tout sexe, chacun d’eux en en recevant une part égale.

C'est une approche intellectuelle très intéressante.

Voila un vrai débat, ... un peu long, ... mais très intéressant. On y apprend plein de choses !!
Cela mérite d'y consacrer un peu de temps, pour comprendre, tous, cette notion de monnaie, plus importante dans la "chose" économique que nous le pensons.

Ex: si la Grèce empruntait au même taux que la France, son économie serait excédentaire. Tout dépend de qui créer la monnaie qu'elle emprunte. C'est asymétrique comme le dit la TRM.
Ex : la dérive exponentielle de la dette commence en 1973 quand le gouvernement abandonne la création de monnaie aux banques et qu’est apparu l'intérêt (plutôt l'usure).
Ex : le principe de la fonte de la valeur d'une monnaie pour limiter l'accumulation et donc sa sortie de l'économie réelle (d'où le succès et l'efficacité économique des monnaies locales).


Sinon, quelques notions ou idées qui ont attirées mon attention :

- Réduire (rembourser) la dette publique a toujours provoqué une crise (6 fois aux USA depuis sa création)
- L'asymétrie de la création de monnaie : c'est le banquier qui décide de ce qui a de la valeur pour créer la monnaie nécessaire à la réalisation d'un idée innovante, mais il n'est pas légitime pour décider cela car il ne sait pas tout.
- La valeur des logiciels libres : Richard STALMANN en 1986 sans lequel internet ne fonctionnerait pas
- On y explique la crise, par le maintien du NAIRU (minimum de chômeurs) pour boucler le système monétaire entre la création de monnaie et le déficit de l'état !!
- La notion d'employeur en dernier ressort (rôle fondamental de l'état), ce que fait un peu la fonction publique, ou l'équivalent d'un revenu de base universel.
- 10.000 Md€ en circulation en zone euro, soit 30.000 € par citoyen + 30.000 € de bon du trésor (dette). Mais c'est très mal réparti !!
- Crédit social : Cliffort Hugues Douglas a résumé en trois propositions les principes de base d'une réforme monétaire de crédit social dans "The monopoly of credit"
- Revenu de Base
- Monnaie fondante
- Salaire à vie
- Yoland BRESSON : L'un des tous premiers défenseurs du revenu universel en France

Une réflexion "philosophique" de la TRMque je trouve très pertinente et cohérente avec la philosophie de la permaculture!
« Ceux qui ont quitté ce monde et ceux qui n’existent pas encore sont à la plus grande distance les uns des autres que l’imagination humaine puisse concevoir :
Quelle possibilité d’obligation
peut-il donc y avoir entre eux ?
Quelle règle ou quel principe peut-on poser pour que ces deux êtres imaginaires, dont l’un a cessé
d’être et l’autre n’existe pas encore, et qui ne peuvent jamais se rencontrer dans ce monde, implique que l’un soit autorisé à maîtriser l’autre jusqu’à la consommation des siècles ? »
« Les droits de l’homme » 1791 Thomas Paine (1737 – 1809)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.