Michel Koutouzis
Abonné·e de Mediapart

258 Billets

1 Éditions

Billet de blog 27 sept. 2022

Michel Koutouzis
Abonné·e de Mediapart

Trop c’est trop

À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.

Michel Koutouzis
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

À tous ceux qui s’étonnent de la montée de l’extrême droite en Europe, il faudrait peut-être rappeler qu’elle ne descend pas du ciel.

Ainsi, Il faudrait énumérer les ressorts générateurs de cette tendance mortifère. À commencer par l’essentiel : l’uniformisation néolibérale de l’Union Européenne et les sanctions qui vont avec contre toute volonté populaire de ne pas s’y soumettre. Au point que toute critique au néolibéralisme est considéré comme une critique de l’UE elle même.

Le rôle répressif de cette Europe est ressenti comme une intrusion normative d’un organisme technocratique qui, diluant toute velléité démocratique en son sein, méprise systématiquement  la volonté des peuples qui la composent. Au point que tout gouvernement qui s’en accommode est considéré comme fantoche.

En plaçant comme premiers ministres des hommes de main en Italie ou en Grèce qu’elle baptise « technocrates », l’Europe renforce cette opinion au lieu de tout faire pour la combattre. Elle en fait de même chaque fois qu’un dirigeant émet des doutes – ou son opposition -, aux politiques menées. Pire. Dans le cas grec, il y a une volonté d’humilier, d’annihiler un anti discours progressiste et d’effacer une volonté populaire, largement majoritaire, de refuser, par referendum, les dictats européens. 

Bien entendu, cette Europe, aussi autiste que technocratique, n’est pas la seule cause de cette riposte : incapables de justifier une politique faisant la part belle au marché, à l’accumulation folle du capital et la paupérisation de l’État aux dépends des classes populaires, via des mesures ouvertement anti sociales, les gouvernants répliquent par des réformes d’ordre sociétal, fragmentant l’opinion citoyenne, cultivant un individualisme forcené, aseptisant par l’intégration toute différance, toute aspérité, sel de la terre d’une nation.

Ils renforcent par ailleurs un sentiment d’insécurité (salarial, sociétal, identitaire, etc.). Ne pouvant plus permettre le meilleur mais vendant allègrement le pire. Ces gouvernements détaillistes (qu’ils soient conservateurs ou socio-démocrates) embrassent tout ce qui divise, qui isole, qui morcelle, inventant quotidiennement des excuses dont l’essentiel est emprunté aux idéologies d’extrême droite, croyant que de la sorte ils vont perpétuer leur pouvoir chancelant en se définissant comme alternative aux propositions autoritaires d’une extrême droite.

Or, celle–ci, évolue. Des Pays Bas –précurseurs - à la France, le discours de l’extrême droite se veut défenseur des victimes d’une mondialisation folle, qui trouvera par ailleurs ses limites pendant la crise sanitaire et la guerre en Ukraine.

Pourtant, l’UE et les gouvernements européens de la « vieille Europe », persistent - comme si rien n’était -, convaincus (dans le sens religieux) qu’ils détiennent la vérité et que celle-ci doit, de gré ou de force, prévaloir.  « Nous avons les outils », cette phrase terrible de la présidente de la Commission, résume tout : désormais, en Europe, les moyens, l’emportent sur le but et même sur les raisons d’exister.

Pas étonnant donc, que partout en Europe les peuples emploient les outils qu’ils leur restent pour contrer cette dérive antidémocratique. A propos, si la France Insoumise n’existait pas - c’est-à-dire un anti discours structuré progressiste -, ce pays connaitrait déjà le sort de l’Italie… 

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Témoignage d'une amie Iranienne sur la révolution en Iran
Témoignage brut d'une amie Iranienne avec qui j'étais lorsque la révolution a débuté en Iran. Ses mots ont été prononcés 4 jours après l'assassinat de Masha Amini, jeune femme Kurde de 22 ans tuée par la police des moeurs car elle ne portait pas bien son hijab.
par maelissma
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial
Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost