Etat laïque

Droit de mort

Ainsi donc en France, au delà de toute morale humaniste, il est interdit de choisir sa fin de vie. Le clergé dicte sa loi. 

Ce n'est pas Notre-Dame qu'il urge de reconstruire mais un soupçon d'intelligence au pays de Diderot. 

Inquiétant de savoir que nombre de Français choisissent le plat pays comme destination finale. 

Oh, nul doute que notre petit pays est plus large d'idées que de taille. 

Pauvre France! Après les salopes de l'avortement, voici les assassins des Lumières. Les crétins cathos de l'ombre. 

Ah ça la ramène plus contre l'euthanasie que contre les abus sexuels au sein de l'église. Dois-je leur rappeler leur silence coupable entre 41 et 45? 

A écouter ces culs bénits, un jeune, voire plus vieux (beurk), s'adonnant à l'onanisme devrait être condamné pour meurtre. 

Pays de mille amours me devient Etat infréquentable. Tandis que nous, "petits Belges" nous battons contre la peste brune, vous l'acceptez comme évidence. D'accord, votre président (la majuscule ne vaut que si le titre n'est pas galvaudé) n'est guère convaincant. 

Il est triste de constater à quel point la France se pourfend de son nombrilisme immuable. 

Je rêvais d'Europe. Votre France m'en fait douter, sinon me méfier.  

Dormez en paix à l'ombre des remparts… 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.