Bill Gates ferme Corbis, son «supermarché» de la photo

Ce lundi 2 mai 2016, les sites web de la société Corbis, propriété exclusive du fondateur de Microsoft, sont hors ligne. Les journaux, les magazines et les éditeurs et les agences de pub deviennent clients d’un Getty Images en position dominante. Les photographes ont été avertis le 28 avril dernier par un simple courriel en langue américaine. Merci Bill

 © Lucien Puech © Lucien Puech

En avril 1985, lors d’une conférence sur le thème « La micro-informatique, mode ou industrie d’avenir ? », Bill Gates, 28 ans, déjà patron de Microsoft (époque MS DOS) explique que l’avenir de l’informatique c’est « la communication et le graphisme » rapporte Maurice Arvonny, journaliste au quotidien Le Monde. Il note que Bill Gates vante les mérites d’une nouveauté, le CD Rom.

En 1989, celui qui n’est pas encore « l’homme le plus riche du monde » (Il le deviendra en 1992) fonde Interactive Home Systems, renommé quelques années plus tard Corbis Corporation. Avec cette société, et sa fortune, il se lance dans une vaste et longue opération d’acquisition de fonds photographiques sur tous les continents.

Ce stock est aujourd’hui estimé à 80 millions de clichés !

Les promesses de Corbis Les promesses de Corbis

A cette époque, il mise sur le CD Rom, les disques optiques et néglige l’Internet. Ce sera un premier échec. Nouveaux directeurs, nouvelle politique qui va conduire en juin 1999 à l’achat – entre autres acquisitions – de l’agence de presse française Sygma.

« En fait, il s’est avéré très vite que Corbis n’était absolument pas familier avec la presse, ni avec l’actualité et que finalement ce qui les intéressait vraiment c’était les archives de Sygma, d’autant qu’à ce moment là nous devions avoir 4 ou 5 millions d’images numérisées, indexées et disponibles pour les clients. »  explique Jean-Marc Smadja, le vendeur de Sygma

(Lire Comment Corbis saborda Sygma). 

Il va falloir quelques années aux dirigeants de Corbis Corportation pour comprendre cet artisanal commerce de la photographie de presse. Bill Gates achetait des fonds en toute propriété, mais avec Sygma ses hommes héritent de la gestion de reportages de photojournalistes…

En novembre 2001, les Corbis’boys ont compris.

Me Claude recrutée pour la promotion de Sygma Me Claude recrutée pour la promotion de Sygma

Me Claude, mis en en avant pour vanter la “collection” SYgma

Ils trient le bon grain de l’ivraie, font signer des contrats de droit américain aux photographes de Sygma dont les collections leur apparaissent les plus intéressantes. Pour cela, ils lancent une belle opération de communication pour « valoriser les archives de Sygma » (sic) dont le terme sera le dépôt de bilan de la société Corbis-Sygma le 21 mai 2010. Fermez le ban.

Cinq photographes de Sygma vont tenter de contester ce curieux dépôt de bilan. Maître Hugot,leur avocat, ne convaincra pas de la fraude, le juge Renaud Van Ruymbeke, malgré la présentation d’un document interne où l’opération est expliquée en long et en large. Toutefois, deux plaintes sont encore en cours…

Deux plaintes qui visent non seulement Corbis, et ses dirigeants français et américains, mais également Maître Gorrias, l’administrateur judiciaire de ce dépôt de bilan toujours pas clos et qui laisse une vingtaine de millions de photographies en déshérence depuis six ans ! (Voir nos articles à ce sujet).

Tout ce gâchis, pour qu’au final, le 22 janvier 2016, Bill Gates vende Corbis à Unity Glory, une filiale de Visual China Group, une entité chinoise cotée à la bourse de Shenzhen et alliée de Getty Images, l’ex concurrent deCorbis !

Depuis cette annonce, un certain nombre de photographes ont reçu des offres de contrat avec Getty Images. S’ils les signent, leurs photographies seront gérées directement depuis New Yark et Londres par Getty Images, sinon, ce seront les chinois qui les vendront et rétribueront leurs auteurs… En cas de conflit, on peut souhaiter bonne chance au photographe qui devra saisir les tribunaux chinois.nconn

Après le tri de Corbis, c’est au tour de Getty de faire son maré, mais dans tous les cas, les chinois vont hériter d’un très gros stock d’images. Combien ? Personne ne le sait.

Résumé

En moins de vingt ans, deux milliardaires (Gates et Getty) ont largement contribué à

  • dévaloriser de 90 % les droits de reproduction d’une photographie. Ex : un photographe qui percevait 4000€ par mois sur la vente de ses archives, se retrouve actuellement avec 400€ pour vivre alors qu’il atteint l’âge de la retraite.
  • Faire travailler des photographes sans aucune protection sociale et en ne payant ni charge, ni impôt : méthode Uber.
  • Démanteler, abandonner et/ou exporter on ne sait où, une partie non estimée du patrimoine du photojournalisme international.

Michel Puech

Tous nos articles sur le mic-mac Corbis-VCG-Getty

Extrait traduit en substance du courriel du 28 avril 2016 de Corbis/VCG/Getty aux photographes de Corbis

Le 2 mai, les sites Corbis.com et CorbisMotion.com seront fermés. A la suite de ces fermetures, les auteurs qui n’auront pas signé de contrat avec Getty recevrons un avis de Visual China Group / Unity Glory vous libérant de vos contrats de diffusion avec Corbis.

Vos contenus (ndlr : c’est le cas de le dire) ne seront plus diffusés par Corbis, mais par Unity Glory / VCG, ou Getty Images. La majorité des « invitations » aux photographes proposant de rejoindre Getty Images a été envoyée et la migration des archives est en bonne voie. Si vous avez reçu une « invitation », merci de compléter le processus de signature au plus tard en mai 16.

Version originale

Corbis, VCG and Getty Images : Transition Updates

Dear Valued Contributor,

We appreciate your patience and wanted to provide an update on the transition process.

What’s next?

On May 2nd, the Corbis.com and CorbisMotion.com sites will be retired

Following the May 2nd site retirements, you will receive notice from VCG/Unity Glory releasing you from your Corbis contributor contracts following a notification period.

Following the notification period, all survival periods will be waived.

As of May 2nd, your content will no longer be licensed by Corbis, Unity Glory/VCG, or Getty Images (unless you have a direct agreement with Getty Images)

The majority of invitations for content migration to Getty Images have now been delivered and content migration is well underway

If you have received an invitation for a Letter of Assignment (for those who already have a direct contract with Getty Images), or a contract invitation (for those not previously working direct with Getty Images), please complete the signing process no later than May 16th.

Important advice re: past royalty statements

You will have access to view statements from the beginning of your Corbis contract until the Contributor Gateway closes after final royalties are paid in July. However, we recommend that you download/save/print any royalty statements you wish to save for reference before that date.

A recap on the key elements of this transition:

Corbis has announced the sale of the Corbis Images (excluding Splash), Corbis Motion, and Veer licensing businesses to Unity Glory International, an affiliate of the Visual China Group (VCG), a leading Chinese visual communications and new media business.

Following this transaction, VCG is expanding its longstanding partnership with Getty Images, and, after a transition period, Getty Images will become the exclusive distributor of Corbis content outside China.

Again we’d like to thank you for your patience as we work through this transition process. The Corbis team greatly appreciates the partnership we’ve shared over the years, and the Getty Images team is very excited to represent the rich catalog of Corbis content and many of the talented contributors who have created it going forward.

Sincerely,

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.