« La mouette s’est envolée »

La photojournaliste Françoise Demulder, première femme à avoir obtenu le prix World press photo, est décédée à Paris.

Françoise Demulder photographié par Michel De Rouville

La photojournaliste Françoise Demulder, première femme à avoir obtenu le prix World press photo, est décédée à Paris. « Par coquetterie elle disait avoir toujours 56 ans, celle que ses amis appelait Fifi » a déclaré mercredi soir Jean-François Leroy dans un hommage très ému en début de projection.

 

A droite, la photo de Françoise Demulder de Michel de Rouville projetée hier soir par JF Leroy qui rend hommage à "Fifi".

Il était 11 heures du matin hier à Perpignan et bon nombre de festivaliers étaient réunis pour entendre Christian Povéda nous parler de son reportage sur les gangs de San Salvador quand, au bord des larmes, le reporter a annoncé la nouvelle.
Françoise Demulder, était une amie. Très malade, Christian Povéda avait lancé une initiative de soutien financier pour l’aider à faire face aux frais médicaux.

 

 

 

 

Françoise Demulder qui avait remporté le World press photo, en 1977 pour une de ses photos prises pendant la guerre du Liban représentant une femme voilée implorant le ciel face à un homme armé, alors que le quartier palestinien de la Quarantaine, à Beyrouth, est en feu.


Elle avait débuté dans le métier pendant la guerre du Vietnam puis celle du Cambodge. Elle avait en outre suivi à plusieurs reprises le leader palestinien Yasser Arafat dont elle fut la confidente. « Françoise voulait tout savoir, tout comprendre » a précisé Jean-François Leroy très ému qui a également parlé de sa beauté et surtout de son humour, même dans ses derniers pénibles moments de maladie.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.