Rencontre avec Hans Silvester

A l’occasion de la parution aux éditions de La Martinière de Pastorale africaine, rencontre avec Hans Silvester pour la radio WGR et le Club Mediapart.

 © Hans Silvester © Hans Silvester

A l’occasion de la parution aux éditions de La Martinière de Pastorale africaine, rencontre avec Hans Silvester pour la radio WGR et le Club Mediapart.

Hans Silvester à Visa pour l'image © Geneviève Delalot Hans Silvester à Visa pour l'image © Geneviève Delalot

Ecouter l'entretien sur WGR, la radio des grands-reporters et des écrivains voyageurs. ICI

Rencontrer Hans Silvester c’est découvrir un sourire et des yeux malicieux. Il est comme ses photographies, simple, beau, porteur d’une généreuse humanité.

Hans Silvester aime la beauté et par-dessus tout celle des enfants, des femmes et des hommes. Il aime toutes les beautés que le monde peut offrir, et il en a photographiées beaucoup.

A commencer par la Camargue, un de ces premiers sujets qui donnera en 1960 un très beau livre préfacé par Jean Giono. Un collector aujourd’hui !

Son dernier livre fait un clin d’œil à Giono, « La pastorale africaine » est en librairie. Un bel ouvrage où les enfants et les vaches ont la part belle. Normal ils sont magnifiques !

C’est aux Nuits photographiques de Pierrevert que j’ai le plus écouté Hans Silvester parler de ses photos. Avec modestie, il racontait ses voyages, sa façon de faire… Le public l’écoutait fasciné.

Je l’ai retrouvé à Perpignan, au festival Visa pour l’image où il nous a accordé cet entretien. Avec des mots simples, pleins de chaleur, il raconte son admiration pour les Suri, ce peuple de l’Omo, cette région du sud de l’Ethiopie d’où il revient de son 35ème séjour !

MP

 © Geneviève Delalot © Geneviève Delalot

 

Pastorale Africaine
Un livre de Hans Silvester avec 216 photographies
Textee de Joelle Ody, préface de Pierre Rhabi

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.