L’agence photo de Bill Gates dans la tempête ?

Corbis images, fondée par Bill Gates en 1989, licencie 15% d’un personnel dont on ignore le nombre total. Des rumeurs d’achat, par l’un de ses principaux concurrents, circulent avec insistance. La guerre de l’information visuelle se poursuit.

"7 secondes !" © Geneviève Delalot / www.a-l-oeil.info "7 secondes !" © Geneviève Delalot / www.a-l-oeil.info

Corbis images, fondée par Bill Gates en 1989, licencie 15% d’un personnel dont on ignore le nombre total. Des rumeurs d’achat, par l’un de ses principaux concurrents, circulent avec insistance. La guerre de l’information visuelle se poursuit.

 

 

15% des effectifs de Corbis vont être licenciés, rapporte dans une dépêche, Laura J. Keller de l’agence Bloomberg, qui s’est procuré la semaine dernière une note de Gary Shenk, directeur général du stock de photos du milliardaire Bill Gates, adressée au personnel de Corbis.

« Un certain nombre de postes vont être supprimés» écrit Gary Shenk qui annonce, dans un autre communiqué, un nouveau « plan stratégique ». On remarquera la précision du directeur général. Corbis est une société américaine très opaque dont le nombre d’employés n’est pas précisé.

L’agence Corbis, qui avait racheté l’agence de presse française Sygma en 1999, en a déposé le bilan en 2010, laissant le soin à Maître Gorrias, administrateur judiciaire, de faire son affaire de millions de films argentiques produits par les photographes de Sygma. Plusieurs procès sont encore en cours tant en France qu’aux USA. (Voir nos articles)

Le marché de la photographie d’actualité, qui semblait une mine d’or à la fin du XXème siècle, se révèle beaucoup plus compliqué que ne l’avaient envisagé les hommes de Bill Gates.

En septembre 2014 à New York, Bill Gates a lancé une nouvelle plate-forme interactive, Branded Entertainment Network, qui doit permettre aux marques de consulter gratuitement une liste de films, séries, clips en tournage pour savoir quel produit y promouvoir… Mais cette nouvelle activité ne semble pas, selon la note de Gary Shenk, compenser la baisse des ventes de photos de presse.

 

Le marché de la photo de reportage n’en finit pas de se développer en quantité d’images vues sur tous les supports imaginables, en même temps que les prix de vente n’en finissent pas de s’effondrer.

 

Ce phénomène qui a, en grande partie, provoqué la faillite des grandes agences françaises de photo du siècle passé (Gamma, Sipa, Sygma), touche également les plus jeunes agences françaises comme Abaca, Starface, Visual et, donc n’épargne pas l’ex-géant Corbis.

La société Getty images, propriété du groupe financier Carlyle, aujourd’hui leader mondial, a une politique de prix extrêmement agressive, mais elle est couverte de dettes. Elle vient de les rééchelonner.

Sa suprématie sur le marché mondial est vivement convoitée par Shutterstock et Fotolia Adobe System. Corbis en fait les frais et de l’aveu de Gary Shenk « a subi une baisse significative ».

Michel Puech

Toutes nos informations sur Gary ShenkCorbis et sur l’affaire Corbis-Sygma

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.