Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

434 Billets

0 Édition

Billet de blog 12 août 2012

Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

David Sauveur, un espoir…

Il y a un an, le 3 août 2011, le photographe David Sauveur était violemment agressé dans les rues de Collioure. Depuis, il était dans le coma, il en sort progressivement et sa famille et ses amis sont pleins d’espoir.

Michel Puech
Journaliste honoraire
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Il y a un an, le 3 août 2011, le photographe David Sauveur était violemment agressé dans les rues de Collioure. Depuis, il était dans le coma, il en sort progressivement et sa famille et ses amis sont pleins d’espoir.


Rappelez-vous, c’était  l’été dernier, le fait divers le plus stupide que l’on puisse imaginer. De retour de la guerre en Lybie, David Sauveur prend quelques vacances. A deux heures du matin, dans la paisible station balnéaire catalane, le photographe de l’agence VU’, bien connu des lecteurs de Mediapart (Voir portfolio dans Mediapart), tombait sous les coups d’un petit groupe de voyous. (Lire notre billet sur les faits)

Cette semaine, sa maman a confié au site Actuphoto : « David est sorti du coma. Traumatisé crânien grave, il est bien loin aujourd’hui d’avoir retrouvé les énormes moyens dont il faut disposer pour pratiquer son art. Quand on sait que l’acte photographique est une extraordinaire connexion cérébrale de savoirs synthétisés et transmis en quelques secondes à un œil et une main, quand on sait qu’une personne est construite par l’articulation de sa mémoire, que David est un homme cultivé et qu’il a toujours été très habile de ses mains, qu’en adviendra-t-il quand ces enchaînements ont été brisés ? ».

L’information a immédiatement été reprise par l’Indépendant de Perpignan et par la presse bretonne, puis par les réseaux sociaux provoquant quelques remous. Depuis un an, la famille de David Sauveur refusait de communiquer : « C’est bien pour être à l’abri de ce bruit médiatique que j’ai plutôt cherché à protéger ma famille pendant une année. Le coma est un silence. » m’a confié la mère du photographe dans un courriel où je lui demandais confirmation des informations publiées par Actu Photo.

« Je n’ai rien à ajouter à ce que j’ai écrit sur l’état de David qui ne cesse d’évoluer. » précise la mère du photographe « La progression d’un traumatisé crânien, c’est un processus extrêmement long dont le terme reste un mystère. David avance lentement, mais régulièrement, de jour en jour. Il a retrouvé son sourire. Il reconnaît ceux qui s’adressent à lui. Sauf que le flot incessant de sa parole nous manque. Elle n’était pas que du bavardage. Nous continuons de l’attendre. »

« David a une adresse mail Vous pouvez, comme tant d’autres, vous adresser à lui directement. Il est sensible aux messages qui lui sont adressés. Ce sont autant de moments qui lui permettent de reconstruire ses souvenirs. Je crois aussi aux vertus positives du soutien psychologique. »

Les lecteurs de Mediapart peuvent donc m’adresser des messages pour David Sauveur (préciser dans l’objet « Pour David Sauveur »), je ferai évidemment suivre vos courriels.

Michel Puech

2008, discussion avec David Sauveur lors d'un vernissage à l'agence Vu'

Voir le travail de David Sauveur sur le site de l’agence VU’

----------------------------------------------

« www.a-l-oeil.info » ?

« A l’œil » s'intéresse essentiellement au photojournalisme, à la photographie comme au journalisme, et à la presse en général. Il est tenu par Michel Puech, journaliste honoraire (carte de presse n°29349) avec la collaboration de Geneviève Delalot, et celle de nombreux photographes, journalistes, iconographes et documentalistes. Qu'ils soient ici tous remerciés. Tous les textes et toutes les photographies ou illustrations sont soumis à la législation française, en particulier, pour les droits d'auteur. Aucune reproduction même partielle n'est autorisée hormis le droit de citation.

Pour nous écrire, cliquez LA  - Abonnez-vous pour recevoir notre courriel d’alerte à chaque publication.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
À Saint-Étienne, le maire se barricade dans son conseil municipal
Pour le premier conseil municipal depuis le début de l’affaire du chantage à la sextape, le maire Gaël Perdriau a éludé les questions de l’opposition. Pendant que, devant l’hôtel de ville, des centaines de manifestants réclamaient sa démission.
par Antton Rouget
Journal — Budget
Le gouvernement veut trop vite tourner la page du « quoi qu’il en coûte »
Le prochain budget marquera la fin des mesures d’urgence pour l’économie et le système de santé qui dataient de la crise du Covid-19. Le clap de fin du « quoi qu’il en coûte » en somme, dont le gouvernement ne veut plus entendre parler pour résoudre la crise énergétique actuelle. Il pense qu’il pourra maîtriser les dépenses publiques sans pour autant risquer une récession. À tort. 
par Mathias Thépot
Journal — Europe
En Italie, l’abstention a fait le match
La victoire de la droite et de l’extrême droite en sièges cache une stabilité de son électorat. Le pays n’a pas tant viré à droite sur le plan électoral que dans une apathie et une dépolitisation dont le post-fascisme a su tirer profit.
par Romaric Godin et Donatien Huet
Journal — Gauche(s)
Julien Bayou démissionne, les écolos sidérés
Visé par une enquête interne de son parti pour « violences psychologiques », le secrétaire national d’Europe Écologie-Les Verts et coprésident du groupe écologiste à l’Assemblée nationale a démissionné de ses fonctions. Il dénonce une « instrumentalisation des souffrances » à l’ère de #MeToo et à deux mois du congrès des écologistes.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Chéri, je crois qu’on nous a coupé le gaz !
Depuis quelques mois, la discrète Roumanie ravitaille le reste du monde. Le plus grand port de la mer noire s’érige au nom de Constanța. Les affaires battent leur plein. Les céréales sont acheminées dans des wagons sans fin. Aujourd'hui, comment vit-on dans un pays frontalier à l'Ukraine ? Récit de trois semaines d'observation en Roumanie sur fond de crise énergétique et écologique.
par jennifer aujame
Billet de blog
« Avoir 20 ans en Ukraine » : un témoignage plus nuancé
Dans son édition du 12 septembre 2022, l'équipe de « C dans l'air » (France 5) diffusait un reportage de 4 minutes intitulé : Avoir 20 ans à Kiev. Festif, le récit omettait que ces jeunes ukrainiens font face à des impératifs bien plus cruels. M'étant aussi rendu en Ukraine, j'écris à Maximal Productions un email ré-adapté dans le présent billet afin de rappeler une réalité moins télégénique.
par vjerome
Billet de blog
La gauche en France doit sortir de son silence sur la guerre en Ukraine
[Rediffusion] La majorité de la gauche en France condamne cette guerre d'agression de l'impérialisme russe, demande le retrait des troupes russes de l'Ukraine. Mais en même temps reste comme paralysée, aphone, abandonnant le terrain de la défense de l'Ukraine à Macron, à la bourgeoisie.
par Stefan Bekier
Billet de blog
Ukraine : non à la guerre de Poutine
Face à la guerre, la gauche au sens large a pris des positions divergentes, divergences largement marquées par des considérations géopolitiques. Le mot d'ordre « non à la guerre de Poutine » permet d'articuler trois plans : la résistance des Ukrainiens contre l'agression russe, les mobilisations contre la guerre en Russie, la course aux armements.
par denis Paillard