Emilio Morenatti, prix Lucas Dolega 2012

L’association Lucas Dolega a annoncé qu’Emilio Morenatti a remporté la 1ère édition du Prix Lucas Dolega. Le prix lui sera remis par Bertrand Delanoë le 18 janvier prochain dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris.

Réfugiés à la frontière Tuniso-libyenne © Emilio Morenatti Réfugiés à la frontière Tuniso-libyenne © Emilio Morenatti

L’association Lucas Dolega a annoncé qu’Emilio Morenatti a remporté la 1ère édition du Prix Lucas Dolega. Le prix lui sera remis par Bertrand Delanoë le 18 janvier prochain dans les salons de l’Hôtel de Ville de Paris.

Le prix Luca Dolega a été créé en mémoire de Lucas Dolega (1978-2011), né Lucas Von Zabiensky-Mebrouk. Lucas Dolega est ce jeune photojournaliste envoyé en Tunisie par l’agence EPA (European Pressphoto Agency) pour « couvrir » ce que l’on a appelé « La révolution de jasmin ». Il a été mortellement touché par un tir tendu de grenade lacrymogène lors de la première grande manifestation à Tunis. (Lire nos informations)

Lucas Dolega © Matthieu Rondel Lucas Dolega © Matthieu Rondel

Avec courage, les amis photographes et la compagne de Lucas, Nathalie Donnadieu, ont créé une association et un prix pour lequel ils ont obtenu le partenariat de la Mairie de Paris, de Nikon, du magazine Polka, de Reporters sans frontières (RSF), de l’Union des photographes professionnels (UPP), de FreeLens et du laboratoire photo Label image permettant de doter ce premier prix d’un montant de 10 000 euros, assorti d’une commande pour le magazine Polka et d’une exposition du 2 au 29 février 2012 dans les locaux de l’UPP.

 

Emilio Morenatti, lauréat de la 1ère édition

Frontière tuniso-libyenne © Emilio Morenatti Frontière tuniso-libyenne © Emilio Morenatti

 

Emilio Morenatti Emilio Morenatti
Le jury de cette première édition du Prix Lucas Dolega, était présidé par Daphné Anglès, rédactrice photo Europe pour The New York Times. Le jury était composé d’Armelle Canitrot, chef du service photo de La Croix, de Barbara Herrmann, chef du service photo de Stern Paris, de Kathleen Grosset, présidente de la Fédération française des agences de presse (FFAP), de Jean-Luc Monterosso, fondateur et directeur de la Maison Européenne de la Photographie (MEP), d’Alain Mingam, photojournaliste et membre du bureau exécutif de RSF, de Laurent Rebours, rédacteur en chef Photo d'AP France, de Dimitri Beck, rédacteur en chef de Polka Magazine, de Patrick Chauvel, reporter photographe et de Jean-François Julliard en tant que secrétaire général de RSF.

 

Pour avoir participé au « pré-jury », chargé de faire un premier tri dans les 130 reportages envoyés par 98 photographes de 22 nationalités, je peux affirmer que la qualité des travaux était au rendez-vous, et que les animateurs de l’association Lucas Dolega ont bien fait de réunir ce jury car le choix final ne devait pas être évident. Pourtant, selon mes informations, une quasi unanimité s’est faite sur le nom d’Emilio Morenatti pour « Displaced in Tunisia »un reportage sur les réfugiés libyens à la frontière tunisienne réalisé au début de la guerre en Libye.

Emilio Morenatti n’est pas à proprement parler un jeune photojournaliste. De nationalité espagnole, il est né en 1969. En 2003 il est parti « couvrir » la guerre en Afghanistan pour Associated Press et s’est basé ensuite au Moyen-Orient. En 2006, à Gaza, il a été enlevé par des hommes armés mais heureusement rapidement libéré.
En 2009, alors qu’il était en Afghanistan pour Associated Press, il a été gravement blessé ainsi que son compagnon Andi Jatmiko, un caméraman indonésien travaillant également pour AP. Deux soldats américains ont été touchés dans cette attaque. Emilio Morenatti qui a perdu un pied dans cette explosion a fait preuve d’une grande détermination dans sa rééducation ainsi que le prouve cette vidéo.


Il a ensuite repris son travail, et si cette première édition du Prix Lucas Dolega ne récompense pas véritablement un tout jeune photographe, le prix est attribué à la qualité du reportage et honore également le courage d’un photojournaliste qui a repris son travail sur le terrain malgré son handicap.
Bravo Emilio !
Michel Puech


Aller plus loin

  • Une présentation du travail photo d'Emilio Morenatti

-----------------------------------------

« www.a-l-oeil.info » ?

« A l’œil » s'intéresse essentiellement au photojournalisme, à la photographie comme au journalisme, et à la presse en général. Il est tenu par Michel Puech, journaliste honoraire (carte de presse n°29349) avec la collaboration de Geneviève Delalot, et celle de nombreux photographes, journalistes, iconographes et documentalistes. Qu'ils soient ici tous remerciés. Tous les textes et toutes les photographies ou illustrations sont soumis à la législation française, en particulier, pour les droits d'auteur. Aucune reproduction même partielle n'est autorisée hormis le droit de citation.

Pour nous écrire, cliquez LA - Abonnez-vous pour recevoir notre courriel d’alerte à chaque publication.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.