« LES ETATS-UNIS ET LE RWANDA GÉNOCIDAIRE »

En 2019, Titi Palé, docteur en anthropologie sociale de l’Université de Paris 8, a publié, aux éditions de l’Harmattan, un ouvrage qui fera référence dans la connaissance des événements tragiques survenus au Rwanda et dans les pays voisins depuis vingt-cinq ans.

https://www.france-turquoise.com/category/notes-de-lecture/

Pourquoi, la veille de l’attentat du 6 avril 1994 qui allait assassiner les deux chefs d’état burundais et rwandais et déclencher le génocide rwandais avant de déstabiliser le Congo, les USA ont-ils prépositionne un bataillon de Marines à Bujumbura ? Pourquoi ont-ils imposé leurs hommes sur l’aéroport de la capitale burundaise en toute urgence et sans prendre le soin ni le temps de demander l’avis du gouvernement burundais ? Pourquoi ont-ils décidé de préparer l’évacuation de leurs concitoyens en envoyant le colonel VUJKOVIC à Kigali quelques heures avant l’attentat qui devait déclencher le génocide ? Titi Palé ne répond certes pas avec une telle précision à ces questions que tout le monde se pose car elles démontrent que les Etats Unis étaient, pour le moins, au courant sinon partie prenbante de l‘attentat qui se préparait et qu’ils étaient conscients des conséquences que ce crime aurait sur les populations civiles vivant au Rwanda. Mais Titi Palé  démontre magnifiquement et de manière magistrale, scientifique et peu contestable la proximité qu’entretenaient alors les administrations américaines de Clinton et de Bush avec le président ougandais Museveni et, donc, avec le Front Patriotique Rwandais (F.P.R.) de Paul Kagame.

La lecture de cet ouvrage de Titi Palé, « Les Etats-Unis et le Rwanda Génocidaire » est indispensable à la compréhension des drames successifs qui ensanglantent la région des Grands Lacs depuis le 1 octobre 1990.

Titi-Pal%C3%A9-1-618x1024.jpg

 

Titi-Pal%C3%A9-2-644x1024.jpg

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.