LE MONDE PEUT ETRE DIFFERENT : Edito Michel SAJN in LA STRADA N°241du 5 au 18 octobre 2015

 

 

LE MONDE PEUT ETRE DIFFERENT

Nous avons décidé de soutenir Alternatiba 06, le Festival des alternatives pour une société durable car rarement un mouvement apolitique a mis en œuvre la citoyenneté en Europe comme celui-ci. Nous sommes très heureux d’y rencontrer des gens qui, tous, à leur niveau tentent de mettre en œuvre des solutions concrètes pour créer un autre monde. Fini les donneurs d’alerte, vive les activistes. C’est le moment ! Le 17 Octobre venez voir le village d’Alternatiba organisé en quartiers par thématique … Concerts , conférences, dégustations de produits bio, rencontres, débats … C’est l’annonce du village mondial qui se tiendra à Paris en parallèle à la COP 21 les 5 et 6 Décembre. Ainsi tous les villages de la Planète s’y retrouveront pour pousser, pour dire que nous n’acceptons plus la dégradation de l’environnement de notre Planète et de son organisation sociale … Les solutions alternatives ont évolué, elles ne sont plus détenues par des gourous babacool, les urbains ont le droit aussi de respirer et surtout la préservation de l’environnement ne viendra que de la mutualisation pour qu’ENSEMBLE NOUS BATISSIONS UN AUTRE MONDE.

Nous ne sommes plus dans le rêve, mais dans l’action car si nous nous prenons en main ce sera possible. Nous sommes loin des politicards qui, pour se faire de la promo, disent que la France est blanche, qu’elle est religieuse depuis Clovis. Non la France est une République où la liberté, l’égalité et la fraternité sont notre idéal. A ce propos, on peut se demander pourquoi tous l’audiovisuel français n’invite que des provocateurs qui nient ces valeurs. Les choses vont mal dans le PAF. Comme lorsqu’une animatrice dit que l’extrême-droite a un discours de vérité. Est-ce parce que son nouveau boss veut droitiser ses chaines, fruit d’une nouvelle acquisition. Il est vrai que lorsque ce Monsieur fait un journal gratuit, on considère qu’il informe et quand des citoyens lambda comme nous le font, on les verbalise … Bien entendus tous les autres médias détenus par des barons de la Bourse reprennent en cœur cette devise écœurante et nous l’assènent tous les jours… Nous ne sommes pas dupes.

Nous ne nous découragerons pas. Nous continuerons de désirer une autre vie. Nous ne pensons pas que les « loups de Wall Street » sont des héros ni qu’ils détiennent une quelconque solution. Ils sont des escrocs qui vivent aux crochets de ceux qui produisent en pillant entrepreneurs et ouvriers. Qu’est ce que cette époque où le gain ne vient que de dettes créées le plus souvent de manière douteuse par des organisme financiers aux techniques mafieuses ? Qu’est-ce que cette époque où l’on massacre dans l’indifférence et où les réfugiés de ces tueries sont stigmatisés ? Qu’est ce que cette époque où Martin Luther King pleurerait de voir un Président noir laisser la police se livrer à de véritables exactions sur les gens de couleurs aux USA et où un candidat est en tête des investitures américaines en pensant que les femmes sont des êtres inférieurs et en disant des atrocités ? Un homme ridicule qui fait penser à son homologue russe car il emploie la même dialectique : redonner sa grandeur au Pays … Qu’est-ce que ces hommes aussi vantards, vulgaires, violents, cupides, primaires, racistes, phallocrates et incultes savent de la grandeur ? … Réveillon-nous ! Et bâtissons autre chose, où des idiots pareils n’ont plus leurs places.

Ce Numéro est plein d’espoir : les théâtres se fédèrent à Nice pour une semaine de fête exceptionnelle, notre festival de court métrage fête ses 15 ans, Les Urbains de Minuit fête la St-Narcisse avec un nombre impressionnant de créateurs niçois dans la convivialité transformant une ville en terrain de performances, Anthéa nous inonde de musique et d’expérimentation en transformant son site en véritable lieu d’innovation et d’échange, le TNN prépare Réveillons-nous ! Pour évoquer les solutions aux changement climatiques, Alternatiba 06 à Mouans Sartoux le 17 octobre prépare comme dans un match de rugby un ruck, une poussée positive afin que cette supercherie industrielle et bancaire cesse de polluer notre Planète aussi bien au niveau de l’environnement qu’au niveau de son organisation sociale. Les médias boursiers distillent la peur, nous avons choisi de distiller la création avec vous tous, de créer une autre société, ensemble, de manière citoyenne sans haine, sans arme, sans violence juste dans le respect de la vie et de la liberté …

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.