Pour qui nous prend on ?

Ce jour lundi 25 juin 2018, vers 16 heures, France info retransmet les propos d’une dame qui déplore le développement des cancers.

En conclusion elle avance sérieusement que 40% des cancers pourraient être évités :

- En arrêtant de fumer.Il est vrai que la cigarette est nocive. Cependant reportons nous à ce qu’écrit la ligue contre le cancer : Lors de sa combustion, la cigarette produit une fumée qui contient environ 4000 substances toxiques (dont au moins 50 cancérigènes ). Sur les paquets, seuls goudrons et nicotine sont indiqués.Certains composés proviennent de l’environnement (pesticides, produits radioactifs), d’autres composés sont ajoutés, comme l’ammoniac qui favorise la fixation de la nicotine et la dépendance. Certains plants de tabac sont génétiquement modifiés afin de rendre la nicotine plus «efficace» …

Au total 26 produits nocifs autres que la nicotine dans une cigarette.

 - En diminuant la consommation de vin. Oui, mais : La filière vin est grosse consommatrice de phytosanitaires : Fongicide, insecticide ou herbicide .

- En soignant sa nourriture. C’est vrai, cependant pourquoi ne dit-elle pas un mot sur ces multinationales fournisseuses de produits phytosanitaires qui empoisonnent nos cultures, nos sols, nos rivières, nos nappes phréatiques, nos mers, nos océans, les animaux  … et nous même.

Monsanto – Bayer – Chemchina – BASF – DuPont (Pioneer HiBred) - Adama – Limagrain – FMC – Nufarm – Dow Chemical (Dow Agrosciences) – Novartis – Limagrain – Cargill – Seminis – KWS Saat – Rijk Zwaan – Pfizer – Enza Zaden – Roche – Sanofi – Clariant – AstraZeneca - Nestlé

 - En faisant de l’exercice pour endiguer l’obésité. Rien à dire.

            Conclusion: Nous sommes les grands responsables de la prolifération des cancers mais aussi des autres maladies (dont elle ne parle pas) qui augmentent de façon exponentielle (Troubles de la thyroïde - Parkinson – Alzheimer – maladies génétiques - maladies cardio vasculaires dues à la mauvaise bouffe …)

 - A aucun moment elle ne parle des multinationales de l’agroalimentaire et du phytosanitaire qui nous empoisonnent depuis des décennies, avec l’accord des différents gouvernements. Celles qui font des profits faramineux en nous vendant leurs poisons, puis en nous vendant les médicaments contre les maladies que ces poisons ont générées et qui à leur tour nous empoisonnent (Statines - Levothyrox ...)

- A aucun moment elle ne parle de la façon dont les lobbys financiers  élèvent les animaux pour la consommation au plus bas prix avec un rapport financier maximum pour eux : élevage extensif, consommation anormale d’antibiotiques, mutilation …

- A aucun moment elle ne parle du pouvoir d’achat qui fait que la majorité des gens est obligée de se rabattre sur des produits pollués et potentiellement cancérogènes. En effet, bien se nourrir coûte cher et encore faut-il avoir la possibilité de pouvoir choisir.

 Madame vous nous prenez vraiment pour des “buses“. J’ai cependant la faiblesse de penser que cela ne pourra durer qu’un certain temps.

                                                                                                                       Michel Trésallet

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.