Pour avancer la science a besoin de confrontation

Ce jour j’entends sur France info que les discutions entre le gouvernement et les personnels de santé démarrent au sujet des traitements à appliquer au covid 19, hors vaccin….ENFIN et BRAVO. !! Il était temps.

  • Voila 12 mois que nous subissons ce virus 
  • Voila 10 mois que nos dirigeants, valets des laboratoires pharmaceutiques,

oscillent entre port du masque ou non, confinement, déconfinement,  couvre feu à 20h puis 18h, puis possible reconfinement … et, par-dessus tout : VACCIN … que l’on a d’énormes difficultés à obtenir.

Durant tout ce temps, il n’a jamais été question de soins. Depuis 10 mois on n’entend qu’un son de cloche sur tous les médias télé, TOUS. C’est la parole de nos dirigeants relayée par toujours les mêmes médecins, qui se disputent la soupe avec les présentateurs télé, et qui nous ventent le vaccin Pfitzer.

Pour ce qui est des laboratoires français, :

  • 400 suppressions d’emplois chez SANOFI ou le nombre d’employés est passé de 6350 à 3400 en 2020.
  • Les chercheurs s’en vont faute de salaires décents.
  • Après ces informations, peut-on penser que la France est encore en état d’assumer une bonne recherche médicale ?

 De plus

  • Les masques achetés en pharmacie viennent de Chine.
  • La logistique vaccinale est faite par une entreprise américaine.
  • Les vaccins arrivent au compte goutte

Un nombre important de sommités scientifiques sont systématiquement écartées des médias. 

Beaucoup plus grave, ces médecins, ces professeurs, ces chercheurs, qui pour certains, sont Nobelisés, deviennent des complotistes. Ont leurs retire le droit d’exercer. Le Conseil de l’Ordre, crée sous Vichy, les pénalise. On leur interdit de prescrire tel ou tel médicament, on les traduit devant les tribunaux.

Pire encore, ne pouvant pas être entendus sur les antennes télé, ces personnes s’expriment sur les réseaux sociaux : le gouvernement, indirectement, les censure et bloque leurs sites.

Pour avancer la science a besoin de confrontation, le peut-elle actuellement avec un gouvernement qui la dirige, la bride, la censure ???

Michel Trésallet

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.