Quimper, 9 mars

 

A Quimper, les manifestants se retrouvent habituellement place de la Résistance. Et c'est bien de résistance qu'il s'agissait aujourd'hui : contre la destruction du droit du travail, contre la dérive autoritaire et l'arrogance, contre les mensonges et le mépris, contre la pluie et le vent, et contre le sentiment d'avoir été trahi dans les grandes largeurs par ce présidentiable que les quimpérois étaient massivement venus soutenir en 2012, entre les deux tours, malgré une météo calamiteuse. Ce même Hollande qui remerciait la Bretagne de lui avoir permis d'arriver en tête du premier tour, et qui aujourd'hui écrase le peuple de sa morgue.

 

Pas de mouvements étudiants dans le rassemblement, ils sont à Brest. Ce sont donc les syndicats qui mènent le bal : la CGT, Sud, FO, les enseignants, la CNT... Quelques militants EELV, du NPA, Ensemble, des lycéens, des retraités, le Mouvement pour la Paix et la foule des anonymes qui ne suivent aucune bannière, dont certains sont venus pendant leur pause déjeuner avec leur sandwich.

 

 

Pas besoin de longs discours : la messe est dite.

 

 

Le projet de loi sur le travail c'est la trahison de trop, la coupe est pleine. Je porte à mon cou mon exaspération personnelle bricolée à la va vite « A quand le rétablissement de l'esclavage ? ». Des gens que je n'ai jamais vus viennent spontanément me parler pour exprimer leur propre écoeurement. La CFDT n'a pas eu le culot de se montrer, elle a bien fait …

 

Place de la Résistance 12h 20 Place de la Résistance 12h 20
12h 40 12h 40

Le défilé quitte la place de la Résistance vers 13 h et passe l'Odet pour s'engager dans les rues commerçantes du centre ville. On parle entre soi, les manifs sont – presque - toujours l'occasion de retrouver des copains qu'on n'a pas vus depuis un bail. Pas de slogans, pas de chansons, une certaine tristesse peut-être, le sentiment d'en avoir gros sur la patate. Les averses ont cédé le pas aux éclaircies. Il est 13h 30.

 

Rendez-vous le 30 mars, plus nombreux que jamais. Les Bretons sont tenaces, ils n'oublieront pas...

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.