Les vieux sont (encore) dans la rue

Environ un millier de manifestants ont répondu à l'appel des syndicats ce matin à Quimper, malgré la pluie et le vent. Bien entendu, sans la CFDT.

Une météo de chien, à ne pas mettre un(e) député(e) LREM dehors. Mais les vieux, dont beaucoup étaient déjà dans la rue il y a cinquante ans, ont la couenne dure, et ils étaient au rendez-vous, avec ou sans parapluie.

La manifestation a longé l'Odet pour rejoindre la permanence d' Annaïg Le Meur, députée de la 1ère circonscription du Finistère (LREM) qui ne s'est pas montrée. Sono enrouée, rafales à 70 km/heure, mais le cœur y était.  Ici, on a l'habitude de battre le pavé par tous les temps. Certains dans le cortège évoquaient leur tout première manif, le 13 mai 68, d'autres se prenaient à rêver  d'une bonne grosse grève générale.

Il a quand même fallu changer pantalon et chaussettes en rentrant à la maison trempés comme le pain dans la soupe: pas question d'attraper la crève et de faire faux bond à celle du 22 mars !

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule, ciel et plein air

L’image contient peut-être : une personne ou plus, foule, arbre, ciel, chapeau et plein air

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.