michel.larive
Député de l'Ariège, groupe « La France insoumise », Commissaire de la commission culture éducation de l'Assemblée Nationale
Abonné·e de Mediapart

3 Billets

0 Édition

Billet de blog 23 nov. 2020

Jean-Michel Blanquer doit s'expliquer devant la représentation nationale

Le syndicat Avenir Lycéen a fait l'objet de deux enquêtes menées par le journal Médiapart et le journal Libération. Ils pointent la nature des dépenses du syndicat, le contrat qui le lie au Ministère, son contrôle, et les liens de proximité politique entre le pouvoir exécutif et les lycéens. Jean-Michel Blanquer doit s'expliquer devant la représentation nationale. Je réclame donc la création d'une commission d'enquête dans les plus brefs délais. 

michel.larive
Député de l'Ariège, groupe « La France insoumise », Commissaire de la commission culture éducation de l'Assemblée Nationale
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le syndicat Avenir Lycéen a fait l'objet de deux enquêtes menées par le journal Médiapart et le journal Libération. Ils pointent la nature des dépenses du syndicat Avenir Lycéen, le contrat qui le lie au Ministère, son contrôle, et les liens de proximité politique entre le pouvoir exécutif et les lycéens.

Sont révélées des dépenses astronomiques réalisées par des responsables du syndicat Avenir Lycéen sous forme de retraits DAB, notes de restaurants et d'hôtels, achat de matériel informatique...

Le contrat signé entre le Ministère et le syndicat dispose d’un contrôle strict des dépenses par le Ministère. Il semble même n’y avoir aucune trace du “contrôle financier” qu'évoque le Ministère, en défense des accusations qui lui sont faites.

Le service chargé dudit contrôle n’est d’autre que la Direction Générale de l’Enseignement Scolaire, dont le Directeur de l’époque, nommé selon les affinités du Ministre, serait, selon Libération, à l’origine même de la création du syndicat Avenir Lycéen.

Le Ministre de l’Éducation aurait lui-même sollicité le DGESCO ainsi que plusieurs hauts fonctionnaires qui auraient piloté la création de l'association, de l'écriture des statuts à la nomination des responsables associatifs. Certains lycéens qui ont témoigné décrivent « une emprise [...] sur leur engagement ».

Les enquêtes révèlent que le Ministère aurait été alerté par un écrit rédigé par un ancien responsable associatif, adressé directement au Ministre, relatant ces dépenses exorbitantes réalisées par les responsables du syndicat. Le Ministère ne serait pas intervenu.

Si la mainmise du Ministre sur cette association était confirmée, il pourrait alors s’agir d’un abus d’autorité (au sens de l’article 432-1 du Code Pénal) et d’une mise en péril de mineurs (au sens de l’article 227-22 du Code Pénal). Aussi ces faits pourraient confirmer l’hypothèse d’un trafic d'influence (au sens de l’article 432-11 du Code Pénal).

Si l'instrumentalisation syndicale de lycéens à des fins politiciennes se confirme, alors Jean-Michel BLANQUER devra en tirer les conséquences et démissionner.

Pour l'heure, il doit s'expliquer devant la représentation nationale. Je réclame donc la création d'une commission d'enquête dans les plus brefs délais.

Michel LARIVE.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
En laissant courir Omicron, l’Europe parie sur un virus endémique
Un à un, les pays européens lèvent les restrictions comme les mesures de contrôle du virus. Certains, comme le Danemark ou la France, sont pourtant touchés par une contamination massive. Ils font le choix d’une immunisation collective, avec l’espoir de vivre avec un virus circulant tout au long de l’année à basse intensité.  
par Caroline Coq-Chodorge
Journal
Nouveaux vaccins, traitements… : des pistes pour protéger les plus fragiles
Avec des vaccins peu efficaces pour limiter la transmission d’Omicron, le raz-de-marée des infections se poursuit. Si une quatrième dose est écartée, des vaccins plus adaptés et de nouveaux traitements sont attendus pour aider à protéger les plus vulnérables.
par Rozenn Le Saint
Journal — Énergies
Nord Stream 2 : le gazoduc qui ébranle la diplomatie allemande
Entre intérêts économiques et alliances, Nord Stream 2 se retrouve au cœur des contradictions de la politique allemande. Sous pression, la coalition gouvernementale accepte finalement que le gazoduc construit pour écouler le gaz russe vers l’Allemagne par la mer Baltique soit inclus dans les sanctions en cas d’invasion de l’Ukraine.  
par Martine Orange et Thomas Schnee
Journal — Politique
À Drocourt, le bassin minier oscille entre abandon et vote Le Pen
Dans cette petite ville communiste du Pas-de-Calais, les échanges avec les habitants laissent apparaître l’ampleur de la déconnexion avec les thèmes et paroles qui rythment la campagne électorale médiatique.
par Jean-Louis Le Touzet

La sélection du Club

Billet de blog
Pour la « primaire populaire »
[Archive] Partout, dans mes relations comme sans doute dans les vôtres, les gens se désespèrent de la multiplicité des candidatures de gauche. C’est le découragement, la démobilisation des électeurs potentiels, et la probabilité d’un désintérêt conduisant à l’abstention. Même si les chances de réussite sont faibles, tout, absolument tout, doit être tenté pour éviter une cinglante déroute.
par Jean Baubérot
Billet de blog
La Chimère Populaire (bis)
Un prolongement du billet du chercheur Albin Wagener, sur les erreurs de la Primaire Populaire pour organiser la participation aux élections présidentielles, avec quelques rapides détours sur les formes de participation... Alors que la démocratie repose bien sur des techniques, elle est tout autant une affaire sociale et écologique !
par Côme Marchadier
Billet de blog
Pour en finir avec la Primaire populaire
[Archive] Allons ! Dans deux semaines aura lieu le vote de la Primaire populaire. On en aura fini d'un mauvais feuilleton qui parasite la campagne « à gauche » depuis plus d'un an. Bilan d'un projet mal mené qui pourrait bien tourner.
par Olivier Tonneau
Billet de blog
La Chimère Populaire
Pourquoi certain·es d'entre nous se sont inscrit·es à la Primaire Populaire et envisagent désormais de ne pas y voter ? Un petit billet en forme de témoignage personnel, mais aussi d'analyse politique sur l'évolution d'un choix électoral - parce que la trajectoire de l'électorat est mouvante, n'en déplaise aux sondages ou aux Cassandre de tous bords.
par Albin Wagener