miha
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 8 juil. 2015

pour un citoyen éveillé, la vie n'est pas un long fleuve tranquille

miha
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Ce 6 juillet, comme tous les 6 du mois, débat au café-repaire : analyse de la séance.

***********

Au mois de juillet, c'est l'été, les vacances, la tradition veut que les participants proposent et choisissent le ou les sujets de débat en début de séance -
Un thème commun se dégage des sujets proposés : être un citoyen responsable et éveillé n'est pas "un long fleuve tranquille".
En ce lendemain du référendum ayant eu lieu en Grèce, ce sujet-là est incontournable - nous le gardons pour la "bonne bouche" et commençons par des thèmes plus locaux.
Un des participants apporte son témoignage sur les difficultés de porter plainte contre un élu. Il a les preuves que le maire de sa commune utilise des employés municipaux pour effectuer des travaux personnels. Il raconte le parcours du combattant que représente sa démarche officielle de protestation.
Quelqu'un relate alors ses propres et multiples démarches contre  un des projets concernant le terrain de l'ancienne Base Aérienne Militaire à proximité de Metz. Au mois de septembre prochain, il y est prévu un concours de labour qui s'étendra sur plus de 100 hectares. Or, depuis son abandon par l'Armée, ce terrain est devenu riche en biodiversité ; ce concours va tout anéantir, exterminer, détruire, ... puis la terre labourée sera utilisée pour des cultures intensives et les "joyeusetés" habituelles qui l'accompagnent (pesticides, engrais chimiques) - Même s'il sait qu'il ne pourra rien empêcher, il tient à protester et le fait de toutes les manières possibles.

[Voir cet article : https://www.metzmetropole.fr/actualite_detail.php?id=16810 ]
Il est également fait mention du projet de contournement de Metz sur l'autoroute A31. Un débat public est en cours mais sans que l'on sache vraiment avec précision et certitude ce qu'il en est. Comment avoir un avis alors ?
[vous trouvez ça clair, vous ?  http://a31bis.debatpublic.fr/sites/debat.a31bis/files/a31bis_dmo_mai_2015_bd.pdf ]
En abordant ensuite le sujet de la criminalisation des actions de protestations citoyennes, nous élargissons notre périmètre. Les procès contre zadistes, clowns activistes, paysans [les vrais, pas les exploitants industriels affiliés à la FNSEA qui peuvent (presque) tout se premettre sans être inquiétés], ces procès-là, donc, se multiplient.
Un des participants était à Amiens au moment du procès des neufs paysans accusés de sabotage dans l'affaire de la ferme des mille vaches. La volonté de criminaliser leur action est évidente, là. Il n'y a pas eu sabotage puisqu'ils n'ont fait que démonter une machine, sans rien détruire - il n'y a pas eu vol puisqu'ils ont ensuite apporté les éléments démontés au ministre de l'agriculture en plein salon de l'agriculture. Mais le procureur persiste et signe en les accusant de sabotage. Le verdict sera connu en septembre.
Des clowns, récemment relaxés, avaient été arrêtés sans avoir rien fait ... parce qu'ils étaient habillés en clown ?
Un zadiste de Sivens avait été accusé d'avoir porté un coup sur un policier. Heureusement, une vidéo pouvait qu'il n'en était rien.
Le couple de zadistes à Notre Dame des Landes a comparu en justice uniquement parce que cette jeune femme et ce jeune homme s'étaient mis à genoux devant les policiers seulement vêtus d'un slip. (Quel crime !!!)
À Sivens, des individus cagoulés s'en prennent, souvent violemment, aux zadistes en toute impunité, parfois devant les policiers qui ne font rien pour les en empêcher.
Mais l'actualité récente met du baume au cœur à la quasi totalité des présents : le peuple grec a dit non à la troïka !!!
YEAH !!! Ils ont dit OXI !!!
Quelqu'un dit : "bah ! Vous croyez qu'elle en a perdu le sommeil, la troïka ?" - "Ben, non, mais ça ne la rend pas joyeuse, en tout cas"
Les Grecs ont dit "non" - Ils ont eu ce courage et cette dignité malgré toutes les pressions et toute la propagande subies (preuve que les "z'élites", dont la troïka, voulaient un oui massif - raté !!!)
Les télévisions privées ont diffusé des spots essentiellement pour le oui - les Grecs ont dit non.
Un opérateur de téléphonie mobile faisait des offres à tous ceux qui envoyait "oui" par SMS - les Grecs ont dit non.
Les chaînes youtube ont mis en ligne presque que des vidéos sur le oui - les Grecs ont dit non.
Les institutions européennes ont fait fermer les banques pour affoler la population - les Grecs ont dit non.
Les journeaux grecs ont désinformé pour faire peur - les Grecs ont dit non.
Les chiens de garde, les politiciens oligarques, les valets de la finance et de cette UE antidémocratique n'étaient pas en reste, en France.
Ils ont fait courir des rumeurs  et exprimé des contre-vérités (Tsipras renonçant au référendum, sondages tronqués donnant le oui vainqueur, soi-disant panique des Grecs devant les distributeurs bancaires, ...)
On se souvient, par exemple, du tweet railleur de Leparmentier du journal "le Monde" : "le plus drôle c'est que les Grecs vont viré Tsipras en votant oui à l'europe" - quel visionnaire !
Et Quatremer : "c'est en Grèce que ça bouge : démission du président dans la balance, donc pas de référendum..." ou comment prendre ses désirs pour des réalités.
Voir cet article : http://www.acrimed.org/article4715.html
Les Grecs ont résisté à la propagande, ils ont fait fi des pressions de toutes sortes, ils ont voté en citoyens responsables et éveillés.
Cet hommage à leur courage clôture la séance.

*******

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Extrême droite
Marine Le Pen et la presse : les coulisses d’une opération de séduction
La candidate du RN, qui présentait mercredi ses vœux à la presse, a radicalement changé de stratégie vis-à-vis des journalistes. Après des années de rapports houleux, Marine Le Pen tente de normaliser les relations, avec d’indéniables succès au regard de sa banalisation dans certains médias.
par Lucie Delaporte
Journal
Le logement menacé par la financiarisation
Un rapport commandé par le groupe écologiste au Parlement européen et publié jeudi dresse un tableau inquiétant de la financiarisation du logement sur le Vieux Continent. Avec, souvent, l’appui des pouvoirs publics.
par Romaric Godin
Journal
La grande colère des salariés d’EDF face à l’État
Ulcérés par la décision du gouvernement de faire payer à EDF la flambée des prix de l’électricité, plus de 42 % des salariés du groupe public ont suivi la grève de ce 26 janvier lancée par l’intersyndicale. Beaucoup redoutent que cette nouvelle attaque ne soit que les prémices d’un démantèlement du groupe, après l’élection présidentielle.
par Martine Orange
Journal — Santé
Maltraitance en Ehpad : une indignation feinte et insuffisante
Les pouvoirs publics font mine de découvrir que le puissant groupe Orpea se joue des règles dans ses Ehpad. Mais la maltraitance, les conditions de travail dégradées et la répression syndicale sont sur la table depuis des années,  sans que jamais le système de financement ne soit remis en cause.
par Mathilde Goanec et Leïla Miñano

La sélection du Club

Billet de blog
Traverser la ville à pieds, être une femme. 2022
Je rentrais vendredi soir après avoir passé la soirée dehors, j'étais loin de chez moi mais j'ai eu envie de marcher, profiter de Paris et de ces quartiers où je me trouvais et dans lesquels je n'ai pas souvent l'occasion de passer. Heureusement qu'on m'a rappelé, tout le trajet, que j'étais une femme. Ce serait dommage que je l'oublie.
par Corentine Tutin
Billet de blog
Les crimes masculinistes (12-12)
Depuis une dizaine d'années, les crimes masculinistes augmentent de manière considérable. Cette évolution est principalement provoquée par une meilleure diffusion - et une meilleure réception - des théories MGTOW, mais surtout à l'émergence de la communauté des incels, ces deux courants radicalisant le discours misogyne de la manosphère.
par Marcuss
Billet de blog
« Je ne vois pas les sexes » ou la fausse naïveté bien-pensante
Grand défenseur de la division sexuée dans son livre, Emmanuel Todd affirme pourtant sur le plateau de France 5, « ne pas voir les sexes ». Après nous avoir assuré que nous devions rester à notre place de femelle Sapiens durant 400 (longues) pages, celui-ci affirme tout à coup être aveugle à la distinction des sexes lorsque des féministes le confrontent à sa misogynie…
par Léane Alestra
Billet de blog
En Afghanistan, on décapite impunément les droits des femmes
Les Talibans viennent d’édicter l’interdiction de toute visibilité du visage féminin dans l’aire urbaine, même celle des mannequins exposés dans les commerces. Cette mesure augure mal pour l’avenir des droits de la population féminine, d’autant qu’elle accompagne l’évacuation forcée des femmes de l’espace public comme des institutions, établissements universitaires et scolaires de l’Afghanistan.
par Carol Mann