miha
Abonné·e de Mediapart

19 Billets

0 Édition

Billet de blog 24 avr. 2012

Bientôt le 1er mai, "fête" du travail.

miha
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Cette année, comme l'année dernière, à l'occasion du défilé du 1er mai, j'ai l'intention de déposer au pied du monument aux morts un bouquet en hommage aux victimes du travail. 

Cette fois, le contexte est particulier : nous serons entre les deux tours de la présidentielle et nous allons assister à une récupération du FN (classique) et du candidat Sarkozy *.

 Ce dernier veut mettre l'accent sur le « vrai » travail.... encore une façon de culpabiliser les chômeurs. (rappel : le droit à l'emploi est prévu par la constitution « L'alinéa 5 du préambule de la Constitution du 27 octobre 1946, repris intégralement dans la Constitution du 4 octobre 1958, affirme que “chacun a le devoir de travailler et le droit d'obtenir un emploi”  ; l'allocation chômage, outre le fait que les travailleurs y participent en cotisant, n'est rien d'autre qu'une juste compensation d'un droit constitutionnel non respecté... ce n'est donc pas de l'assistanat.)

 Or, le « vrai » travail tue, blesse, déforme, engendre des souffrances physiques et psychologiques.

 Les victimes du travail sont nombreuses ; on le sait même si les statistiques à ce sujet sont introuvables ou presque.

 Voici quelques articles qui en donnent une idée :

- Suicides au travail : http://www.parisdepeches.fr/2-Societe/2048-France/2234-suicide_travail_fl%C3%A9au_national.html

 - Accidents du travail - En 2010 (difficile de trouver des chiffres plus récents),  41 000 accidents du travail avec incapacité permanente et 529 accidents du travail mortels ont été recensés : http://www.inrs.fr/accueil/accidents-maladies/accident-travail.html

 - Deux morts par jour ! (article de 2008) : http://www.francesoir.fr/actualite/societe/maladie-ou-accident-du-travail-deux-morts-par-jour-25888.html

 - Le travail, lieu de violence et de mort : http://www.monde-diplomatique.fr/2007/07/THEBAUD_MONY/14949

 - nombre de décès dus à l’amiante : environ 2000 à 3000 estimés par an (mésothéliomes et cancers) [ "Estimation du nombre de cas de certains cancers attribuables à des facteurs professionnels en France", rapport scientifique, Institut de Veille Sanitaire, mars 2003] - nombre de maladies professionnelles liées à l’amiante reconnues : 5 649 en 2004 tous secteurs confondus (contre 5 018 en 2003) : http://www.amiante.inrs.fr/inrs-pub/inrs01.nsf/IntranetObject-AccesParReference/RubriqueAmiante2/$File/fset.html

 - Il y a aussi la silicose, maladie pulmonaire qui fait encore 900 décès par an en France : http://www.liberation.fr/societe/0101248942-silicose-le-mal-enfoui-du-mineur-cette-maladie-pulmonaire-liee-aux-conditions-de-travail-est-mal-reconnue-et-peu-indemnisee

- Travailleurs irradiés (article de 2008 avant Fukushima) : http://lelaboratoire.over-blog.com/article-25976841.html

 - ….... 

Il faut travailler pour vivre nous inculque-t-on depuis l'enfance... c'est déjà une injustice par rapport à ceux qui peuvent vivre sans travailler (les seuls vrais assistés), mais que cela devienne « travailler pour en mourir ou en perdre sa santé », c'est totalement intolérable, sauf à accepter d'être des esclaves qui n'ont droit à aucune sécurité, aucune considération.

 L'humain doit être prioritaire et passer avant la « valeur » travail, non seulement dans les fait mais aussi dans les mentalités.

 Bref, en ce 1er mai, fête du travail, ayons une pensée pour toutes les victimes du travail ; elles ne sont pas moins respectables que les victimes des guerres ; mourir ou être blessé au travail est au moins aussi inacceptable que mourir ou être blessé à la guerre.

 Chacun trouvera ici, l'heure et l'endroit du défilé du 1er mai dans sa ville :

http://www.carte.cgt.fr/index.php

1er mai © 

* NS en profite pour répéter encore sa phrase favorite : « il n'est pas normal que ceux qui travaillent gagnent moins que ceux qui ne travaillent pas »....

Ceux qui ne travaillent pas ? Veut-il parler des actionnaires ? Si oui, ce serait bien la première fois que je suis d'accord avec lui.;-)

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Santé
Clinea, la psychiatrie très lucrative façon Orpea
Les cliniques psychiatriques Clinea sont la filiale la plus rentable d’Orpea. Elles profitent des largesses de l’assurance-maladie, tout en facturant un « confort hôtelier » hors de prix à leurs patients. Pour les soins et le management, le modèle est un copié-collé du groupe.
par Caroline Coq-Chodorge
Journal — Gouvernement
Le malentendu Pap Ndiaye
Insulté par l’extrême droite et critiqué par certains partisans de Macron, le ministre de l’éducation nationale est en réalité un modéré, loin des caricatures indigénistes et des procès en wokisme. Mais, entouré de proches de Jean-Michel Blanquer et du président, Pap Ndiaye aura du mal à s’imposer.
par Joseph Confavreux et Ellen Salvi
Journal
Législatives : comment le RN cible le rassemblement des gauches
Mediapart a pu consulter les documents fournis aux candidats du parti d’extrême droite pour les législatives. Ils montrent que le parti fait manifestement peu confiance à ses troupes sur le terrain. Ils s'en prennent à la coalition de gauche Nupes, rebaptisée « extrême gauche pro-islamiste ».
par Lucie Delaporte
Journal
Le travail sexuel, angle mort de la Nupes pour les législatives
Le sujet n'a jamais fait consensus à gauche. Le programme de la Nupes est marqué par les positions abolitionnistes, majoritaires dans les partis. Plusieurs acteurs de terrain s'insurgent. 
par James Gregoire

La sélection du Club

Billet de blog
Mineur·es en danger à la rue, il est urgent de les protéger !
« Les droits de l’enfant ne se discutent pas, encore moins au profit d’affichages politiciens de “lutte contre l’immigration”. » Face au nombre croissant d’enfants migrants en grand danger faute de prise en charge, une soixantaine d'associations locales de terrain et d'organisations nationales tirent la sonnette d’alarme. Ils demandent que « la présomption de minorité soit inscrite explicitement dans la loi. »
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Accès au droit des étrangers : régularisons l’administration !
Des élus de la République, des responsables associatifs, des professionnels du droit et autorités administratives intervenant dans le 20e arrondissement, et à Paris, sonnent la sonnette d'alarme. La prise de rendez-vous dématérialisée auprès des préfectures en vue de déposer des demandes de titres de séjour est devenue quasi impossible. « La déshumanisation et le dévoiement des services publics sont à leur comble ! » 
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Faire de l’hospitalité un droit fondamental
Dans un livre qui fera date, la juriste Marie Laure Morin propose de faire de l’hospitalité un droit fondamental afin de construire un droit des migrations qui rompe, enfin, avec des législations répressives qui violent les droits humains et menacent l’État de droit. J’ai volontiers accepté d’en écrire la préface.
par Edwy Plenel
Billet de blog
A quoi sommes-nous sensibles ?
La mort des non Occidentaux semble invisible. Qu’ils soient Syriens, Afghans, Nord Africains, du Moyen Orient, d’Asie... Ils sont comme fantomatiques, presque coupables d’effleurer notre champ de vision.
par Bruno Lonchampt