miladus
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

2 Éditions

Billet de blog 10 avr. 2009

miladus
Abonné·e de Mediapart

Un futur du livre numérique ?

Le livre numérique n’a pas encore réussi à séduire le grand public. Plusieurs raisons expliquent ce retard: formats souvent encombrants, des éditeurs toujours en quête de modèles économiques acceptables et des gestions de droits numériques draconiennes. La prolifération des liseuses, et ce malgré des progrès importants, n’a pas non plus fait avancer les choses.

miladus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le livre numérique n’a pas encore réussi à séduire le grand public. Plusieurs raisons expliquent ce retard: formats souvent encombrants, des éditeurs toujours en quête de modèles économiques acceptables et des gestions de droits numériques draconiennes. La prolifération des liseuses, et ce malgré des progrès importants, n’a pas non plus fait avancer les choses.

Il se peut que le changement viendra du côté du mobile. Adobe vient d’annoncer sa participation avec Lexcycle et l’Internet Archive, à l’élaboration d’un nouveau standard: l’Open Publication Distribution System. Quels sont les avantages de cette nouvelle architecture?

En premier lieu, c’est une technologie déjà en partie en usage grâce au succès de stanza, une des applications les plus populaires sur l’iPhone et disponibles sur tous les autres supports. Mieux encore, il s’agit de créer un système ouvert qui permet l’accès au catalogue de livres disponibles, à leurs descriptions, mais aussi à toute autre publication en ligne. La technologie utilisée est une modification d’Atom, l’un des 2 protocoles pour les flux RSS. Les documents seront en format ePub.

Ensuite, comme le modèle de stanza le démontre, cette nouvelle architecture est conçue pour fonctionner sous un régime mixte. Elle rassemble sous un accès unifié des services gratuits et des services payants. En d’autres mots, l’utilisateur pourra consulter le catalogue des éditeurs, ceux de Feedbooks ou du Projet Gutenberg, ou de la presse quotidienne. Plus encore, le format ouvert permet aux individus comme au groupes autonomes de publier et d’avoir accès à un grand public.

La culture numérique a bien fragilisé tous les secteurs des métiers du livre. Mais des nouveaux développements, comme celui représenté par stanza, promettent de nouvelles occasions. Pour les libraires par exemple, ils peuvent maintenant être présents dans ce secteur sans être obligés de passer par les grands distributeurs du réseau (Amazon et la Fnac). Car en un sens le projet représenté par cette nouvelle architecture est en opposition directe avec Amazon et son Kindle qui essaie de contrôler à la fois les standards comme la distribution des livres numériques. Pour les éditeurs aussi, cette nouvelle présence va leur donner l’occasion de développer des offres numériques souples et variées tout en respectant les contraintes imposées par les droits d’auteur.

En fin de compte, stanza comme le nouveau standard, incarnent ce qui est le mieux et le plus puissant dans la culture du libre: la disponibilité d’une multiplicité de ressources (auteurs, éditeurs et libraires), la cohabitation harmonieuse du gratuit et du payant, une liberté dans la gestion de l’offre (en opposition avec le modèle d’une boutique unique) et la simplicité des interfaces. Les standards ouverts restent les meilleurs moyens pour le futur de la culture dans le numérique.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean
Journal
La campagne pour la présidence de LR achève la radicalisation de la droite
Les 90 000 adhérents revendiqués du parti Les Républicains (LR) doivent désigner, à partir du 3 décembre, leur nouveau président. Les semaines de campagne interne ont montré le rétrécissement idéologique d’un mouvement en lutte pour sa survie.
par Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
« Crise de l’École », crise climatique : et si on les mettait en parallèle ?
En scolarisant les enfants de tous les milieux sociaux, l’École s’est « démocratisée ». Mais elle n’a pas changé sa logique élitaire. Dans une large proportion, les enfants d’origine populaire y sont mis « en échec ». En imposant aux pays dominants un standard de vie prédateur et mortifère, le capitalisme a engendré la crise climatique. Quels parallèles entre ces deux crises de la domination ?
par Philippe Champy