miladus
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

2 Éditions

Billet de blog 19 juin 2009

miladus
Abonné·e de Mediapart

Une nouvelle vague

 Chronique du 19/06/2209 L’annonce récente de Google Wave nous rappelle que les métaphores ont toujours joué un rôle décisif dans l’évolution de la culture numérique. Wave veut dire vague et salutaion (en mouvement) Le service est actuellement réservé aux développeurs mais il devra être ouvert au public prochainement.

miladus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chronique du 19/06/2209

L’annonce récente de Google Wave nous rappelle que les métaphores ont toujours joué un rôle décisif dans l’évolution de la culture numérique. Wave veut dire vague et salutaion (en mouvement) Le service est actuellement réservé aux développeurs mais il devra être ouvert au public prochainement.

Qu’est-ce qu’une Wave? C’est tout d’abord un mélange intelligent de tout ce que l’on connaît bien: mail, tchat, et réseaux sociaux. Une page Wave présente l’utilisateur avec une barre d’outils et deux colonnes, une représentant les Contacts et la seconde l’espace consacré à la conversation.

Selon Google, Wave est un objet animé: mi-document, mi- conversation en temps réel. C’est aussi un espace collaboratif dans lequel les participants créent et modifient des documents de toutes sortes: textes, cartes, images, et vidéos. Plus encore, chaque interlocuteur peut modifier n’importe quel objet à tout moment et ces modifications sont visibles à tous les participants dans le temps réel. Les modifications sont archivées et peuvent être revues par chacun. Google présente cette nouvelle technologie comme une “réinvention” de l’email.

Il est évident qu’en grande partie cette ambition repose sur les acquis du Web social et de ses infrastructures. La conversation s’élargit et s’enrichit. La communication passe au temps réel, dans le sens le plus large du terme, et devient presque transmission instantanée. Le partage devient la norme.

Wave, même dans son état expérimental actuel, suscite plusieurs réflexions. Tout d’abord, c’est une plateforme qui est une “hybridisation” créative de technologies bien testées. Son innovation réside en grande partie dans son exploitation de ce qu’on pourrait désigner comme un désir de présence permanent. Agir et communiquer en temps réel, c’est habiter et peupler notre urbanisme virtuel d’une manière encore inédite.

Wave est aussi une technologie ouverte et neutre: elle peut être modifiée par tout développeur et utilisateur. Mieux encore, elle est simple: l’utilisateur a tous les choix. Il peut l’utiliser pour remplacer son mail comme pour créer un espace de travail avec ses collaborateurs. Elle incorpore une fonction d’archivage importante, qui rappelle les archives de l’historique de Wikipedia. Le réseau, grâce à sa dimension sociale, se crée une mémoire et se dote d’archives. Finalement, Wave est une technologie extensible: elle peut aussi être facilement intégrée à toute autre plateforme (sites, blogs, etc.).

L’un des aspects les plus intrigants de Wave, ce sont ses Robots. Un Robot est un agent intelligent qui participe à une conversation: il peut fournir des informations (Météo, Twitter, etc.) ou bien modifier des documents partagés.
Google Wave représente une évolution potentiellement révolutionnaire qui nous invite à réfléchir sur l’avenir socio-politique des usages de la culture numérique .

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss