miladus
Abonné·e de Mediapart

24 Billets

2 Éditions

Billet de blog 27 juin 2009

miladus
Abonné·e de Mediapart

Culture politique du Net

Chronique du 26/06/2009 Les élections iraniennes ont démontré d’une manière spectaculaire le potentiel politique des nouvelles technologies. Twitter et YouTube, comme d’autres services, sont devenus des armes pour une contestaion sans pareil: organisation de manifestations, reportages en temps réel, analyse des enjeux locaux et internationaux de la crise, tout semble surgir à travers un journalisme citoyen instantané, grâce au participatif.

miladus
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Chronique du 26/06/2009

Les élections iraniennes ont démontré d’une manière spectaculaire le potentiel politique des nouvelles technologies. Twitter et YouTube, comme d’autres services, sont devenus des armes pour une contestaion sans pareil: organisation de manifestations, reportages en temps réel, analyse des enjeux locaux et internationaux de la crise, tout semble surgir à travers un journalisme citoyen instantané, grâce au participatif.

Ce succès politique des plateformes du Web 2.0 reflète en premier le lieu une spécificité iranienne, fortement marquée par la densité et la maturité de sa blogosphère. Plus encore, elle confirme un adage bien connu: si les technologies sont neutres, leurs usages sont façonnées par des conditions socio-culturelles. Pour apprécier cette réalité, il suffit de comparer les usages politiques du réseau en Iran, en Chine et au Monde Arabe. Trois régions fortement soumises à la censure par des autorités souvent oppressives et soucieuses de contrôler la libre circulation de l’information en ligne.
Dans le cas Chinois, la surveillance et le filtrage s’associent souvent à la création de faux substituts des grands sites occidentaux (Google par exemple), présentant des informations partielles et épurées. Dans ce cas, la contestation passe par l’usage d’un langage codé et des technologies qui permettent de détourner les filtrages d’accès.
Dans le Monde Arabe, on est devant ou bien l’emprisonnement et parfois la torture d’internautes actifs et connus, comme en Égypte u en Tunisie, ou bien devant un filtrage excessif et généralisé comme en Arabie Saoudite 9l’Iran pratique toutes les formes de la censure du net …) .
La contestation iranienne, par contre, met en évidence surtout la primauté de l’accès comme droit fondamental. Mieux encore, elle démontre la puissance transformative d’un conflit de compétence numérique exploitée à la fois par les manifestatnts et le régime.. Ainsi, l’usage intelligent et astucieux du mobile et de la géolocalisation, l’exploitation des aggrégateurs pour gérer la fiabilité de l’information, la mise en service du web social au profit de l’activisme politique.
Ce succès politique du réseau nous invite aussi à adapter un réalisme pragmatiste vis-à-vis la dimension politique du net: nos outils n’ont point un pouvoir nécessairement salvateur et utopiste. Ils sont façonnés par la compétence et les usages. Plus encore, ces outils sont aussi souvent et encore fragiles.
Twitter, par exemple, est une plateforme incontournable mais malheureusement toujours en quête de stabilité. Hier encore, les fonctions Recherche et Trends ( qui ont joué et continuent à jouer un rôle essentiel dan le cas iranien) ont été temporairement retirées à la suite de l’annonce du décès de Michael Jackson. Cette fragilité nous rappelle à la fois les contraintes imposées par l’infrastruture technologique mais aussi les vulnérabilités des politiques du réseau.
Néanmoins, il reste vrai que la contestation iranienne inaugure, au moins au Proche-Orient, un activisme politique ancré dans la culture numérique.

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

Les articles les plus lus
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique
Journal — Violences sexistes et numérique : ça ne streame pas rond
Journal — À Saint-Étienne, le maire, la sextape et le chantage politique

À la Une de Mediapart

Journal — France
Paris 2024 : une cérémonie d’ouverture entre amis
Le comité d’organisation des Jeux vient d’attribuer le marché de la cérémonie d’ouverture sur les bords de Seine. Le vainqueur : un groupement dont une agence est liée au « directeur des cérémonies » de Paris 2024, qui avait justement imaginé le concept.
par Sarah Brethes et Antton Rouget
Journal — Afrique(s)
En Centrafrique, le groupe Wagner étend son emprise sur le secteur du diamant
Des individus liés à la société militaire privée russe ont créé un bureau d’export de diamants en 2019. Officiellement, son volume d’activité est très modeste. Officieusement, plusieurs acteurs du secteur décrivent un système de prédation qui s’étend.
par Justine Brabant et European Investigative Collaborations (EIC)
Journal
Violences conjugales : l’Assemblée vote la création de juridictions spéciales
Les députés ont adopté une proposition de loi créant des pôles spécialisés au sein des tribunaux pour juger les violences intrafamiliales. Une proposition du groupe LR, soutenue par toutes les oppositions… et farouchement combattue par Éric Dupond-Moretti.
par Ilyes Ramdani
Journal
Le retour de Dominique Voynet fait débat chez les écologistes
L’ancienne ministre de l’environnement a été élue secrétaire régionale des Verts en Franche-Comté. Des militantes féministes la contestent à cause de son témoignage de soutien à Denis Baupin, lors du procès en diffamation qu’il avait intenté. Elle s’en dit aujourd’hui « désolée ».
par Mathieu Dejean

La sélection du Club

Billet de blog
Expérimenter, oui mais pour quoi faire et pour qui ?
A partir d’un cadre national qui garantit l’unité du système éducatif, il est toujours utile de libérer et d’encourager les initiatives locales si cela favorise la réussite de tous les élèves.
par Delahaye JP
Billet d’édition
L’indice de position sociale, révélateur de la ségrégation scolaire
À la suite d'une décision de justice, le ministère de l’Éducation nationale a publié les indices de position sociale de chaque école et collège (public + privé sous contrat). Le Comité National d’Action Laïque analyse la situation dans une note en ligne.
par Charles Conte
Billet de blog
Le socle commun au collège... Où en est-on ?
A-t-on réussi à créer ce « commun » dans les collèges ? Comment ce socle pourrait-il évoluer ? Pourrait-il être étendu ?
par Guillaume Co
Billet de blog
Les inégalités ethno-raciales à l'école (13/15)
Si la classe est le facteur déterminant des inégalités scolaires, des processus ethno-raciaux sont également à l'œuvre. Ce billet présente les principaux mécanismes discriminatoires qui traversent l’école, quand ce n’est pas elle qui les coproduit, afin de mieux comprendre la fragilisation des trajectoires scolaires et sociales des enfants racisés, qu’ils soient français ou immigrés.
par Marcuss