Stop Amazon: les humains au travail ne sont pas des Playmobils

La multinationale Amazon dégrade le travail humain et détruit plus d’activités et d’emplois qu’elle n’en produit. Grand bénéficiaire de la crise sanitaire, première multinationale en capitalisation boursière, Amazon bénéficie du soutien du Gouvernement pour accompagner le développement de plateforme logistique en France.

et les territoires ne sont pas des colonies

playmobil-illustration

La multinationale AMAZON dégrade le travail humain et détruit plus d’activités et d’emplois qu’elle n’en produit.
Grand bénéficiaire de la crise sanitaire, première multinationale en capitalisation boursière, AMAZON bénéficie du soutien du Gouvernement pour accompagner le développement de plateforme logistique en France. Dans le Finistère, les nouveaux élu.e.s de l’agglomération QBO (Quimper Bretagne Occidentale) semblent se soumettre aux décisions opaques de leurs prédécesseur.e.s, sans qu’un réel débat ait eu lieu avec la population.

À défaut de s’engager à réduire l’impact climatique de l’activité logistique, AMAZON investit massivement dans le développement du logiciel de reconnaissance faciale “Rekognition”. Le “business modèle” d’AMAZON est celui de tous les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft) : une société totalitaire fondée sur une surveillance généralisée des êtres humains, au travail, dans la rue, chez eux, dans l’idée non plus de prévoir les tendances mais de les forger.

En tant qu’organisations syndicales et professionnelles, parce que nous savons historiquement que la remise en cause des droits sociaux sont les prémisses de la destruction de toutes les libertés, la lutte contre AMAZON s’impose à nos agendas.

Pour gagner contre ce projet, il faut se battre sur plusieurs plans et coordonner différentes formes de luttes :

• Il est de la responsabilité des élu.e.s de se ressaisir et de voter contre l’installation d’AMAZON à Briec ; de soutenir les services publics plutôt que de faciliter l’installation d’entreprises championnes de l’évasion fiscale ; d’investir dans le développement des activités de productions vitales, dans l’alimentation, la santé, l’éducation, la recherche, le bâtiment, les transports qui permettent de ménager les ressources plutôt que de les épuiser, qui permettent de sécuriser des produits et des services accessibles à toute la population.

• Il est de notre responsabilité de proposer des initiatives permettant à la population de se mobiliser pour contrer les pressions qu’AMAZON ne manquera pas d’exercer pour imposer son projet.

MingaL’Alliance Slow Food des Cuisinier.e.s FSU 29 • Union Syndicale Solidaires (Solidaires Informatique, SUD PTT 29, Assurance,
Union Locale Cornouaille et Union Départementale 29) • UNSA Cornouaille • CGT des Agents du SDIS29 (Service Départemental d’Incendie
et de Secours)CNT29 la Fédération des Cafés-Librairies de Bretagne • Syndicat des Artisans Semenciers • Syndicat des Récoltants
Professionnels d’Algues de Rives de BretagneChambre des Métiers et de l’Artisanat 93Confédération des Commerçants de France

 

 

Position spécifique de Solidaires Informatique

https://solidairesinformatique.org/2020/10/30/solidaires-informatique-contre-amazon-and-c/

Position spécifique de Minga

http://www.minga.net/amazon-un-monstre-anti-humaniste-a-combattre/

Position spécifique de la FSU 29

https://fsu29.fsu.fr/communique-de-la-fsu-29-en-soutien-a-lappel-des-organisations-professionnelles-contre-linstallation-annoncee-damazon-a-briec/

 

amazon-playmobil-v-5

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.