Minga avec la confédération paysanne, contre l’usine des « mille vaches »

Mille-Vaches.jpg

Le combat que conduit la Confédération Paysanne contre l'usine des « mille vaches » dans la Somme n'est pas seulement un combat agricole, il est un combat sociétal contre un modèle économique délirant, absurde et mortifère.

L'usine des « mille vaches », comme la "ferme des 250.000 poules" transformerait le vivant en matière industrielle, désertifierait un peu plus les campagnes par une concurrence déloyale en mettant sur le marché de la viande et du lait issu de bêtes nourries artificiellement sans garantie sur la nocivité de ces nourritures. Son but n’est pas de satisfaire l’accès de la population à une alimentation saine et équilibrée, mais, en « rationalisant la production » de dégager une plus grande marge de profit : la « vache folle » n’est pas loin.

La persistance de la faim, et pas seulement dans les pays pauvres, montre bien que ce  mode de production n’est qu’une perversion de la rationalisation industrielle mue uniquement par le profit et sans bénéfice pour les plus démunis. Il est en contradiction avec les orientations à tenir en matière de transition énergétique.
Cette concentration des moyens de production dans les mains de quelques-uns  déséquilibre un peu plus le rapport ville-campagne, en poussant vers la ville ceux qui ne pourront plus exercer leur métier en campagne, et en augmentant en ville la population demandeuse d’emploi comme d’alimentation de qualité.

A cette logique de production qui font peu cas du respect du bien être animal et du travail, nous opposons avec force la conviction que "seule la diversité cultivée peut nourrir le monde" et la démocratie.


 Minga, le 14 octobre 2014



Procès de l'industrialisation de l'agriculture le 28 octobre à Amiens, face au palais de Justice, rue Luzarche.
http://www.confederationpaysanne.fr/gen_article.php?id=2872


http://www.1000vaches-nonmerci.fr/

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.