EST-IL POLITIQUEMENT CORRECT D'AVOIR UN PSEUDONYME?

SOMMES NOUS DES MILLIERS DE CORBEAUX? Reflexions personnelles sur l'injure "corbeau" lue au détour d'un commentaire .

 Je venais justement de lire l'article sur les manquements de la justice en matière d'anonymat lorsque je suis entrée sur les commentaires à un article intéressant sur les deputés FI du 93. Au detour d'un commentaire, je tombe sur un propos quant à la lâcheté des opìnions anonymes et sur ceci: sale corbeau...Je ne sais rien de l'homme qui s'est ramassé ce crachat dans la figure, est-il estimable ou non, là n'est pas le propos. Il y a des expressions qui eclaboussent au-delà du destinataire. Ils  disqualifient avant tout ceux qui les ecrivent mais il n'empêche..

 Ce mot hideux de corbeau ne s'adressait pas à moi et ma reflexión est d'ordre général. Comme beaucoup de commentateurs, j'ai eu droit au moins à deux reprises au fameux " tombe le masque espèce de lâche" ou quelque chose comme ça. Mais ceux  qui auto-proclament, en toute bonne conscience, leur extrême et courageuse liberté, que savent-ils  de la vie des autres et des raisons de l'anonymat de certains? La vie réelle et ses drames, c'est malheureusement un peu plus qu'un écran et un clavier. Ne pourraient-ils, lorsqu'ils sont à court de dialectique, se creuser encore un peu la tête, ou lâcher le morceau, mais surtout éviter ce genre d' injures?

Alors, messieurs dames les pur(e)s, les lumineux et courageux Savonarole, pitié pour nous pauvres pécheurs plus ou moins anonymes...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.