Il est assis tous les jours en face de la boulangerie. Certains passent devant sans le voir. D'autres lui glissent une pièce de monnaie, un pain au chocolat, un simple sourire. La plupart ne prennent pas le temps de discuter avec ce SDF du quartier. Mal à l'aise ou gênés, beaucoup d'entre nous auraient pourtant envie de l'aider, sans vraiment savoir comment s'y prendre. Pour résoudre ce paradoxe, Jean-Marc Potdevin, un entrepreneur, a lancé une application baptisée Entourage. Le but : coordonner les actions de solidarité à l'échelle du quartier entre voisins "avec" et "sans-abri". "On ne parle jamais de "bénéficiaire" car dans cet échange, tout le monde y trouve son compte. Cette relation fait grandir des deux cotés ", explique Claire Duizabo, la responsable communauté et communication d'Entourage. A l'origine, l'application a été pensée pour deux publics : les riverains et les associations spécialisées dans la maraude, afin de les aider à se coordonner, pour éviter par exemple de passer deux fois dans la même rue. Face à certaines réserves vis à vis de l'aspect très technologique du projet, l'association est consciente que ce second volet mettra plus de temps à s'installer.

 

pablo-jm2
Car le fondateur, Jean-Marc Potdevin, n'est pas vraiment un homme du sérail. Passé chez Criteo, Kelkoo avant d'être propulsé vice-président de Yahoo Europe, il a suscité une certaine méfiance de la part des acteurs existants. "Nous sommes peut-être allés un peu vite, sans connaître vraiment les usages et les temporalités du secteur" confesse Claire Duizabo. Mais les freins étaient surtout parisiens, l'application étant très bien accueillie par les associations en province, à Grenoble, Marseille ou Lyon. "On nous accusait d'ubériser le secteur. Mais nous ne voulons pas transformer le riverain en travailleur social !" s'exclame la responsable communication. Entourage vise plutôt une troisième voie, entre les bénévoles qui s'engagent dans les associations et les professionnels. Un juste milieu pour agir simplement, à son échelle. Entourage espère à la fois recréer du lien social et mettre en place une véritable relation d'égal à égal. Car il faut de l'humilité pour aider les SDF, faire le deuil de son utilité, ne pas croire qu'en lui offrant de son temps et de sa bienveillance, on va le sortir de la rue. Dans les prochaines semaines, des guides seront disponibles sur l'application, pour aider celles et ceux qui veulent s'engager mais qui ne savent pas comment s'y prendre, par timidité, pour éviter la maladresse.

 

Etendre l'application dans toute la France

romain-pablo2

Les quatre salariés d'Entourage se concentrent aujourd'hui sur l'animation physique des 2e et 9earrondissements à Paris. Mais grâce au prix de La France s'engage qu'elle vient de remporter, les effectifs vont doubler, avec l'embauche d'une équipe technique ainsi que des travailleurs sociaux. Entourage espère être présente dans tous les arrondissements parisiens d'ici six mois, dans deux autres grandes villes fin 2017 et dans toute la France en 2018. Si l'application vit pour l'instant de dons, notamment des fondations Monoprix, Caritas, Bettencourt, Indosuez, elle espère rapidement réussir à gagner de l'argent grâce aux journées de sensibilisation qu'elle organise dans les entreprises, pour que les salariés puissent agir à leur échelle dans leur quartier.

 

L'application est d'ores et déjà disponible sur iOS et Android à cette adresse. Elle a déjà été téléchargée 5 000 fois, preuve de l'engouement pour ce type d'initiatives. Car Claire Duizabo insiste : Entourage est apolitique et compte bien le rester, refusant toute récupération politique, malgré certains appels du pied. Un véritable engagement citoyen.

 

reseauentourage1

 

Pour retrouver d'autres initiatives de la société civile contre l'exclusion et la pauvreté, rendez-vous ici.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.