Messieurs de la politique

Messieurs de la politique et, accessoirement, du monde des affaires !

 

Vous vous prenez pour qui ?

 

Parce que vous sortez du même moule et que vous vous cooptez, que vous pensez être « expert » en tous domaines, cela vous donne t-il le droit de l’arrogance et du mépris envers les citoyens ? Sans ces citoyens qui vous élisent et vous permettent de jouir du pouvoir, vous n’êtes rien d’autre qu’identique à n’importe quel autre citoyen. Vous n’êtes même pas capable de penser autrement qu’en terme de carrière, de pouvoir, de privilèges. Vous n’êtes que les profiteurs d’un système établi par et pour vous dont vous usez et abusez pendant des décennies. Sur le dos des citoyens. Ces citoyens qui vous paient et vous permettent de mener ces carrières politiques hors du monde où ils vivent. Vous vivez en clan, en coteries, dans un univers hors de bien des réalités. Ceci ne vous empêchant nullement de nous donner moult leçons, de nous demander des efforts répétés et jamais récompensés. Vous croyez vous au-dessus du peuple pour ne jamais l’écouter, le consulter ?

Vous qui érigez le mensonge et la trahison en méthode de gouvernement, vous qui favorisez amis et riches, vous qui vous protégez par des lois d’immunité scandaleuses vous n’êtes que des profiteurs et des médiocres.

Vous qui vous estimez au dessus des lois et usages courants, au point de vous agacez lorsqu’on vous demande des comptes, vous n’avez pas plus de droit, ni de protection ou dérogation, que le commun des mortels lorsque vous dérogez à ce qui est juste et honnête.

Vous n’êtes que des clones formatés issus du même moule et, trop souvent, archaïques et mentalement rétrogrades bien que vous croyant et disant, modernes.

Vous n’êtes pas la France, rien d’autre qu’un greffon parasite, car la France c’est ce peuple que vous tenez en piètre estime, ce peuple multiforme qui la fait vivre, la modernise et la conforte depuis des générations et les générations futures.

 

Vous nous prenez pour qui ?

 

Que savez vous de ce que nous sommes ? Pas à travers des sondages, des statistiques, des enquêtes d’opinion, mais pour avoir été plongé dans le bain quotidien d’un citoyen lambda ? Rien ou si peu.

Certainement pas à travers vos études : dès la sortie de vos écoles vous êtes rentré par la grande porte et affecté à des postes privilégiés ! Et, de ce jour, votre carrière s’est développée à l’abri des vicissitudes communes à la foule des travailleurs, vos électeurs, pour votre plus grand profit et avec, souvent, suffisamment de morgue pour vous croire supérieur à ces gens et vous considérant comme étant d’un autre monde que celui des administrés.

Nous ne sommes pas à votre service, l’inverse est vrai. Vous nous devez, si ce n’est le respect dont vous semblez incapable, des comptes. Et, si, de plus en plus, nous ne voulons plus de vous, nous ne vous estimons plus, n’avons aucune confiance en vous, vous méprisons comme vous le faites pour nous, ce n’est que juste manière et vous le méritez cent fois.

Et puisque nous sommes en début 2016 à la période des vœux je vais en formuler à votre usage :

Que cette année voit se lever une nouvelle génération apte à vous remplacer.

Que vous disparaissiez de la scène politique, vous de droite et de « gauche » qui êtes là depuis trop longtemps.

Que ce qui constitue la honte de ce pays, des personnages comme Hollande, Sarkozy, Valls, Macon, Fillon etc…nous oublient et aillent voir ailleurs

Que Hollande, incarnation du mensonge et de la trahison, par la médiocrité quotidienne de son action, son mépris du peuple et son peu de courage ne soit pas réélu en 2017

Que Sarkozy, triste personnage plus intéressé par lui-même et l’argent, subisse le même sort.

Que Valls, dont il reste de son enfance des traces de franquisme, à voir son comportement porté à la chose policière, retourne à la base et y reste.

Que Macron, qui ne fut pas banquier par hasard et en a ramené la mentalité et le comportement, s’en aille vers ses vrais amis et son milieu politique : la droite et les affaires.

Que tous ces gens droite et gauche confondues nous oublient et nous fassent ce réel plaisir de disparaître des écrans et 2016 sera, déjà, une bonne année.

Pour votre gouverne sachez que nous sommes capable de comprendre, d’estimer des situations diverse, de prendre des initiatives et des responsabilités et, en peu de mots : assez évolués et intelligents pour prendre notre part à la vie active de ce pays et à sa politique, y être pleinement associé.

Par contre nous en avons plus qu’assez d’être pris pour quantité négligeable, sauf au moment des diverses élections, et vous conseillons de prendre garde !

 

 

P.S : En temps de guerre je n’aimerais pas vous savoir derrière moi, ayant une bien trop fâcheuse tendance à tirer dans le dos de ceux dont vous voulez vous débarrasser. Y compris : le Peuple !

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.