L'imposture Macron

Bravo....

Bravo, bravo, bravo !

 

Ce qu’il y a de bien avec vous c’est que vous êtes toujours content de vous. Vous êtes les meilleurs, oh ! combien meilleur que tous vos prédécesseurs. Vous avez accompli un travail magnifique, c’est le nouveau monde annoncé par le messie Macron !

Ce qui doit être terrible pour vous, pour votre ego (à peine surdimensionné), c’est le peu de reconnaissance des « gens de rien » pour l’œuvre accomplie. Pour un peu, devant tant d’ingratitude, vous en deviendriez arrogant. Heureusement votre humanité proverbiale vous met à l’abri de ce genre d’attitude. Il n’est qu’à voir et entendre des personnes comme Macron, Castaner, Collomb, Schiappa, Philippe, Pennicaud,Borne etc..des parangons d’humanisme et de fraternité, j’en passe et des meilleurs, pour reconnaître que nous, qui gaspillons un pognon dingue en social ne sommes pas dignes de ces demi dieux, obligés parfois de descendre de leur Olympe pour nous montrer le chemin de l’avenir, de la responsabilité.

Oui de la responsabilité car nous sommes des irresponsables, mais d’avoir écouté leur chant des sirènes et les avoir porter à gouverner.

Car enfin, ces petits génies pour qui gouvernent-ils ? Pour les « gens de rien » ? Sûrement pas ! Pour les « ruisselleurs» ! Ceux qui plus ils en amassent plus ils en redistribuent ...aux actionnaires !!! Grâce à ce merveilleux système du nouveau monde macronien : plus de SDF, plus de pauvres, plus de problèmes dans les hôpitaux, amélioration des retraites, plus de copinage, plus de scandale d’État, chômage devenu inexistant, écologie triomphante....

Oh ! Merci, merci nos bons maîtres, nos mains tendues à la sortie de vos diverses messes nous permettent de recevoir vos aumônes dont il nous faut se contenter !

Merci pour nous éviter toute condescendance à notre égard et surtout nous éviter de trouver anormal vos privilèges et l’irresponsabilité totale de vos actions. Oui il est normal que de tels personnages, vous y croyez vraiment, soient à l’abri de tous reproches, de toutes demandes de rendre des comptes, de risquer de tomber sous les foudres de la justice. Tout ceci n’est que le lot des « gens de rien ».

Mais enfin vous n’avez jamais faim, jamais besoin de vous reposer, jamais malade, toujours au travail rien qu’au travail ? Si ! Tout cela peut vous affecter aussi ? Mais, alors, vous êtes comme nous, vous n’êtes pas au-dessus de ces « gens de rien » que vous méprisez que vous maltraitez par des lois iniques donnant plus de droits et de pouvoir au capitalisme et en en retirant aux travailleurs? Une fois de plus. Kessler qui voulait détruire les avancées et droits du C.N.R, peut se réjouir : c’est fait.

D’après ce personnage caricatural de la droite dure le peuple doit à ses « guides », ses premiers de cordée. Eux seuls ont le mérite, la connaissance, la compétence et ne doivent rien, sauf à eux-mêmes !

Eh ! Oui, c’est ainsi que l’on pense dans votre monde, mais vous l’avez oublié, ce n’est pas nous qui vous devons quelque chose mais bien vous.

C’est pour cela que le système vous a élu : pour servir, sans mépriser, sans arrogance. Pas pour se servir ni pour sa carrière, pour le peuple qui pensait pouvoir vous faire confiance et que vous trahissez régulièrement au profit de vos clans et de ces fameux « ruisselleurs » ou premiers de cordée !

 

Macron et ses affidés

Vos manières sont dignes de l’ancien monde que vous stigmatisez pour donner l’illusion que le votre est celui des demains qui vont chanter.

Mais en réalité, vous êtes des menteurs et des hypocrites qui ne valent pas mieux que ceux d’avant. Vous vivez dans votre époque comme ils vivaient dans la leur, pas plus pas moins et êtes dépourvus de vision d’avenir comme ce fut souvent leur cas.

Quel avenir nous proposez vous ? L’humanité court à sa perte et votre discours n’est que comptable et financier ! Vos actions sont gérées par cinq mots : profit, déficit réduit, équilibre budgétaire. Il n’y a que cela qui compte et motive votre action.

Les êtres humains, l’environnement, la survie de la terre vous vous en foutez sauf quelques allusions dans vos discours, pour donner un vernis écolo. Cela fait bien et cela ne mange pas de main selon le langage des « gens de rien ».

C’est faux ? Alors où sont vos décisions fermes et inébranlables privilégiant la survie, l’économie des richesses de la terre,la transmission d’une terre viable pour ceux qui viendront après nous ?

Des exemples de vos méfaits ? Culture intensive gavée d’engrais chimique détruisant les sols, les nappes phréatiques et le vivant (pour mémoire le glyphosate et règne de la chimie irresponsable sauf vis à vis du profit) , surpêche (filets dérivants, électriques..), déboisement criminel, gaspillage insensé de l’eau, réchauffement climatique sans contrainte, pollutions en tous genres (rivières, mers, lacs, forêt…).

Vos orientations ? Vos décisions ? Pas en demi mesures, en mesures puissantes et appliquées. Où sont-elles ? Dans les tiroirs de Bruxelles cette énorme pétaudière, cette machine a protéger les puissants et le grand commerce ?

A propos de Bruxelles, parlons en de cette machine à produire des lois, avec vos participations, pour les « gens de rien » et à se coucher devant les puissances d’argent avec d’autant plus de facilité que ses hauts fonctionnaires sont, pour la plupart, en accointance avec ces puissances et pratiquent un va et vient privé/publique fort avantageux pour eux et divers groupes. Il est incroyable que cette institution, après avoir été dirigée par des émules de Goldman Sach (à la réputation d’une « honnêteté » laissant largement à douter…), l’est à présent par un homme qui a couvert en son pays, l’évasion fiscale et probablement du blanchissement d’argent ! L’affaire Clearstream est bien connue.

Contre et face aux puissances d’argent, aux « ruisseleurs » et leur lobbyistes pouvez vous tenir un langage ferme et responsable (ce mot vous est habituel bien qu’il ne vous concerne pas) et passer outre à leurs ambitions, leur avidité insatiable, pour le bénéfice de tous et la pérennité de la planète ?

Non ! Vous êtes du même bord de la même avidité .

Si vous vous opposiez lorsque c’est pour le bien général et la survie humaine, là et uniquement là serait une véritable stature, pas cette parodie actuelle, ce mauvais rôle que vous jouez. Au lieu de cette véritable stature d’Homme d’État ce n’est que petits arrangements, manipulations, compromissions, dans certains cas magouilles, de petits hommes peu intéressants.

Ce mot de colère s’adresse indifféremment au gouvernement, aux politiques et à tous les capitalistes qui pensez que le peuple ne comprend rien, est incapable et n’est là que comme une nécessité agaçante mais utilisable uniquement comme caution de vos places et à qui on ne doit rien !

Heureusement, et cela vous arrange bien, que ce peuple, comme d’autres, vous le pensez ainsi car cela vous autorise à toutes les manœuvres et à ne pas tenir compte de leurs votes et de leurs réclamations, ni même vous abaisser à l’explication de vos actions ni accepter la responsabilité de ce qui peut être engagée par vos actes.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.