Mohamed LOUIZI
Ingénieur - Bureau d'études
Abonné·e de Mediapart

61 Billets

0 Édition

Billet de blog 19 mars 2015

Collège-Lycée Averroès de l'UOIF : L'arbre qui cache le désert !

Mohamed LOUIZI
Ingénieur - Bureau d'études
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

© Mohamed LOUIZI

Les islamistes des «Frères Musulmans » - dont je faisais parti durant une quinzaine d’années de ma vie - ne semblent pas être prêts à assumer leur part de responsabilité, dans le maintien et la consolidation de la très fragile « unité nationale », promise depuis les attentats de Paris, les 7, 8 et 9 janvier dernier. Comme d’habitude, ils préfèrent continuer à prendre en otage l’islam et les musulmans, citoyens français ou résidents.

En excellents illusionnistes de l’art de l’amalgame, ils ont réussi, jusqu’à présent, à convaincre des fidèles et autres citoyens, que toute critique, fondée, de leur idéologie islamiste anachronique, théologico-politique et expansionniste serait un dénigrement de « la » religion musulmane et une injure faite aux « musulmans ». Ainsi, il faut le reconnaître, ils ont réussi à installer dans de nombreuses têtes que l’idéologie d’Hassan Al Banna et l’islam originel prêché au temps du Prophète Mohammad seraient une même chose ; que « frère musulman » et « musulman » sont deux entités égales ; que l’entité politique UOIF et la communauté des musulmans de France se confondraient presque parfaitement. Ils ont même inventé, ou adopté, le terme « islamophobie », une arme juridique redoutable, pour faire peur et faire taire les critiques les plus justes, et les plus indispensables surtout pour le salut de toute la France. L’on peut même se poser cette question, avec Pascal Boniface en particulier : Est-il permis de critiquer l’islamisme et les « Frères Musulmans » ?

En effet, l’affaire du « Collège-Lycée Averroès », qui continue à nourrir et à passionner le débat national depuis le 6 février 2015, démontre un aspect de cette illusion grossière qu’opèrent éperdument les islamistes de l’UOIF. Aux interrogations légitimes et critiques nécessaires, exprimées par Soufiane Zitouni - ex-professeur de philosophie dans cet établissement - publiées dans une tribune dans le journal Libération, ils ont préféré à nouveau prendre en otage des élèves, des parents d’élèves, des professeurs et toute une part de la communauté et de ses lieux de culte. Même certains intellectuels respectables, par ailleurs, prêtent secours à l’UOIF et lui servent de caution morale, très utile politiquement, en ces temps où les limites entre l’intelligence et l’idiotie deviennent de plus en plus confuses.

Ces islamistes ont préféré le déni et les mensonges. Ils ont intenté des procès à l’encontre de ce professeur audacieux et ont encouragé d’autres personnes à l’attaquer, au moins, sur le terrain judiciaire. L’illusion réussit même au sein des services académiques de l’Etat qui ont presque blanchi, je ne sais sur quel critère, l’établissement des reproches justement formulés par Soufiane Zitouni. D’un plateau à l’autre, d’un microphone à l’autre, ces islamistes refusent le débat de fond et se complaisent dans leur statut préféré, de pseudo-victimes d’un supposé « complot » et d’une ambiance marquée par la montée de tous les extrémismes et les racismes. Jamais, ils ne se posent la question principale quant à leur responsabilité historique dans ce qui se passe, depuis maintenant quelques années, ici en France et partout dans le Monde. Jamais aucune remise en question de leur idéologie. Jamais aucune autocritique de ce qu’ils pensent et de ce qu’ils font. L’enfer, c’est - toujours - les autres, comme le disait Sartre ?

Témoin de cette attitude islamiste misérable ; témoin aussi de cet amalgame grossier entretenu mais illusoire ; et soucieux que la Justice de la République ne puisse condamner un innocent pour diffamation, comme l’espère l’UOIF, sans l’examen de toutes les preuves matérielles existantes, j’ai décidé de prendre ma plume et mon clavier en vue de donner de l’épaisseur et de la matière à ce que ce professeur courageux a su dénoncer, en prenant d’immenses risques.

L’UOIF d’Amar Lasfar, qui est aussi président de « l’association Averroès » s’occupant de cet établissement privé, a choisi le terrain judiciaire, entre autres, pour attaquer un homme, un professeur. L’UOIF a même imposé un calendrier pour, soi-disant, tourner rapidement la page de cet incident. Le professeur Soufiane Zitouni devra comparaître devant le Tribunal de Police de Lille le vendredi 3 avril prochain. Curieusement, cette date correspond à la date d’ouverture du 32ème congrès de l’UOIF, baptisée injustement « Rencontre Annuelle des Musulmans de France » (RAMF) à Paris-le-Bourget. Une simple coïncidence ? Peut-être.

Tout laisse à croire qu’en cas de condamnation de Soufiane Zitouni, le 3 avril, la RAMF de l’UOIF se transformerait en une fête, où l’islamisme le plus perfide s’érigerait en héros de la République après avoir su, habilement, se mettre dans la peau de la victime. Le professeur, quant à lui, sera considéré définitivement, au moins, comme un « traitre » et la suite pourrait être dramatique, car lorsque la frénésie islamiste et communautariste monte, l’on est plus à l’abri des attaques les plus folles et les plus dangereuses aussi. Le Tribunal devrait, par précaution peut-être et dans la mesure du possible, reporter ce jugement, au moins d’une ou de deux semaines, cela éviterait toute exploitation islamiste de cette affaire judiciaire : simple requête citoyenne.

Je suis conscient que ce témoignage intervient dans un contexte national marqué par l’approche des deux tours des élections départementales, les 22 et 29 mars prochain. Le risque que son propos soit instrumentalisé politiquement est plus que vraisemblable. Cependant, c’est bien l’UOIF du « Collège-Lycée Averroès » qui a choisi la procédure d’urgence et, indirectement,  fixé la date du procès au vendredi 3 avril, au lendemain des élections. Les citoyens, comme bien d’autres responsables de la chose publique, sont en droit de connaître le fond du sujet et d’examiner des éléments de preuves bien avant le procès. D’où l’impératif de le publier aujourd’hui nonobstant le contexte politique. L’UOIF assumera seule les conséquences de toute probable utilisation de son propos à toute fin électoraliste. La politique du déni systématique amène parfois vers l’imprévisible. Que serait donc la politique sans cette part de l’imprévisible ?     

Personnellement, j’aurais aimé avoir plus de temps. La date du 3 avril voulue par l’UOIF, m’a imposé un rythme de travail infernal pour rédiger ce long témoignage citoyen indispensable et rassembler et analyser ses éléments de preuves. Par conséquent, les quelques cinq cents heures de travail, sans relâche, sur ce dossier, durant quatre semaines, en se déchargeant, momentanément, de mes obligations professionnelles, ne m’ont pas suffi pour l’argumenter davantage ou pour corriger ses erreurs d’orthographe, entre autres. Il n’a été relu par personne car j’ai voulu qu’il soit le plus naturel possible. Je le sais, j’ai pris un vrai risque. La relecture, par une tierce personne, pouvait induire naturellement la disparition de certains passages ou l’adoucissement d’autres formulations. Peut-être j’aurais dû faire ce choix. Mais je ne l’ai pas fait. Je ne me suis pas autocensuré. Je le jure. C’est le propre même d’un témoignage, non ? Il s’agit, par conséquent, d’un témoignage sincère et à l’état brut. Prière d’en tenir compte et de m’en excuser, le cas échéant ! 

Par ailleurs, après avoir lu le texte « Droit de réponse du lycée Averroès », dans Libération du vendredi 13 mars 2015, j’ai constaté que les « otages » et les islamistes de l’UOIF se posent conjointement toujours en victimes, d’un côté, et de l’autre côté, en garants des valeurs de la République contre l’obscurantisme, écrivent-ils. En conclusion de cette tribune, ils ont choisi cette sagesse d’Averroès : « L’ignorance mène à la peur, la peur mène à la haine, la haine conduit à la violence … voilà l’équation » !

Ce « témoignage citoyen d’intérêt public » s’inscrit dans la droite ligne de cette sagesse du philosophe andalou. Il tente de dissiper les épaisses et obscures couches de nuages entourant l’UOIF, et favorisant l’ignorance de ce qu’est réellement et idéologiquement cette entité politico-religieuse, agissante à travers de nombreuses institutions, et s’entourant de nombreux établissements pour assurer la marche vers son cap visé, et permettre la réalisation du rêve de domination par l’idéologie d’Hassan Al-Banna demain, ici et ailleurs. Le « Collège-Lycée Averroès » n’est qu’un établissement parmi d’autres. Ses élèves ne seraient qu’une réserve en ressources humaines à éduquer et à former pour assurer la relève d’une organisation, somme toute, vieillissante.

Enfin, j’espère que ce témoignage puisse ramener le lecteur de la supposé état d’ignorance à l’état d’une relative connaissance. Dès lors, l’équation d’Averroès sera reformulée autrement au moins lors du procès du 3 avril. Je l’espère vraiment !  

Bonne lecture !

Ce livre-témoignage sera édité très prochainement.

Liens vers les vidéos utilisées pour argumenter les propos de mon témoignage citoyen :

1- Vidéo Youssef Al-Qaradawi lançant sa fatwa pour ordonner l’assassinat de Kadhafi :

https://www.youtube.com/watch?v=bEe8GouMrtY

2- Vidéo Amar Lasfar devant le public de l’institut Al-Imane, il y explique vers la fin la pyramide du Tamkine à sa façon :

https://www.youtube.com/watch?v=XE8woE5vrnI

3- Spot publicitaire « Institut Al-Qods » :

 https://www.youtube.com/watch?v=RyjfB2lu5nM

4- Vidéo Rachid Laamarti, administrateur UOIF, expliquant les raisons de s’associer à la « Manif pour tous » :

https://www.youtube.com/watch?v=XPq1YmretRQ

5- Vidéo Rachid Laamarti, candidat aux élections européennes :

 https://www.youtube.com/watch?v=_y2z2AOBLEE

6- Vidéo cheikh Omar Abdelkafi, sommité « frère musulman » satellitaire devant des élèves du « Collège-Lycée Averroès » pendant un cours de « Sciences physiques » :

https://www.youtube.com/watch?v=SpPpWkjj-n8

7- Vidéo du même cheikh Omar Abdelkafi expliquant sur une chaine arabe que les filles/femmes non voilées seront suspendues par les cheveux, méritent les supplices de la tombe …

 http://www.dailymotion.com/video/xf8zih_des-femmes-suspendues-par-leurs-che_news

8- L’intégralité de la vidéo (arabe) de discussion entre les deux « frères » : Wadjdi Ghoneim et Abdelfattah Mourou. Les propos que j’ai traduits se situent au milieu de cet échange :

 https://www.youtube.com/watch?v=YHPzFLojO8M

9- Vidéo du cheikh saoudien qui atteste que la Terre est immobile :

http://www.dailymotion.com/video/x2hj6jj_cheikh-al-bandar-khaibari-le-soleil-tourne-autour-de-la-terre-vostfr_news?start=6

10- Vidéo du débat « Le Coran, la Bible et théorie de l’évolution » organisé entre autres par le site Oumma.com :

1ère partie : https://www.youtube.com/watch?v=s1dkhknEUwY

2ème partie : https://www.youtube.com/watch?v=kOBls4At6tI

11- Vidéo de la conférence du représentant d’Harun Yahya au sujet de l’effondrement de la théorie de Darwin à la mosquée de l’UOIF :

1ère partie : https://www.youtube.com/watch?v=qBuRfEWOYhc

2ème partie : https://www.youtube.com/watch?v=7azN87wIloY

12- Prêche du vendredi 29/08/2014 de M. Mohamed Karrat (enseignant au « Collège-Lycée Averroès ») à la mosquée de Villeneuve d’Ascq : « Victoire de Gaza », à écouter de bout en bout !

https://www.youtube.com/watch?v=3rCZTXDTLag

***************

***************

Autres documents et éléments matériels à consulter et examiner :

1- Document secret du « Tamkine » découvert en 1992 par la police égyptienne dans le bureau de Mohamed Khayrat Al-Chater :

document Attamkine Egypte

2- Livre/Thèse au sujet du « Tamkine » d’ Ali Sallabi :

فقه النصر و التمكين محمد الصلابي

3- Rapport moral AGE de la Ligue Islamique du Nord 2005 :

1- LIN Compte rendu général AGE = Amar Lasfar

4- Plaquette de promotion – en arabe – du « Collège-Lycée Averroès » auprès de riches donateurs des pays du Golf, du Moyen-Orient, etc. On y découvre les vraies raisons de la création de cet établissement :

1- Plaquette publicitaire Lycée Averroès (en arabe)

5- Programme de formation à l’idéologie des « Frères Musulmans » au sein de « l’Institut Al-Qods » à Lille et à Villeneuve d’Ascq :

3- Institut ALQODs Programme des etudes 2014-2015

6- Fatwa du président de l’association des « Imams de France », Ahmed Miktar (CIV Villeneuve d’Ascq), à l’encontre du penseur syrien musulman Khales Jalabi:

1- Texte complet de la fatwa inédite d’Ahmed Miktar en arabe

7- Texte intégral du prêche du vendredi 29/08/2014 du professeur Mohamed Karrat (professeur de Mathématiques au « Collège-Lycée Averroès ») au sujet de « La victoire de Gaza » :

1- Prêche #Victoire de Gaza# 29-08-2014

8- Données statistiques concernant de la fréquence d’utilisation de 47 mots clefs dans le prêche « La victoire de Gaza » :

2- Satistiques de quelques mots sectionnés et étudiés

9- Document secret des « Frères Musulmans » rendu public par la presse arabe concernant la stratégie d’islamisation et de domination du monde par la confrérie d’Hassan Al-Banna :

6- Journal al-Watane document freres musulmans Tamkine (en arabe)

10- Le lien organique entre la Fédération des Organisations Islamiques d’Europe (FOIE) et les « Frères Musulmans » :

7- Relation organique FOIE et Frères Musulmans

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Migrations
Des femmes et des enfants survivent dans la rue à Bagnolet
Une vingtaine de femmes exilées, et autant d’enfants, dont des nourrissons, occupent un coin de rue à Bagnolet depuis le 4 août pour revendiquer leur droit à un hébergement. Une pétition vient d’être lancée par différentes associations pour soutenir leur action et interpeller les autorités sur leur cas.
par Nejma Brahim
Journal — Logement
Face au risque d’expulsion à Montreuil : « Je veux juste un coin pour vivre »
Ce mardi, une audience avait lieu au tribunal de proximité de Montreuil pour décider du délai laissé aux cent vingt personnes exilées – femmes, dont certaines enceintes, hommes et enfants – ayant trouvé refuge dans des bureaux vides depuis juin. La juge rendra sa décision vendredi 12 août. Une expulsion sans délai pourrait être décidée.
par Sophie Boutboul
Journal — Énergies
La sécheresse aggrave la crise énergétique en Europe
Déjà fortement ébranlé par les menaces de pénurie de gaz, le système électrique européen voit les productions s’effondrer, en raison de la sécheresse installée depuis le début de l’année. Jamais les prix de l’électricité n’ont été aussi élevés sur le continent.
par Martine Orange
Journal — France
Inflation : le gouvernement se félicite, les Français trinquent
L’OCDE a confirmé la baisse des revenus réels en France au premier trimestre 2022 de 1,9 %, une baisse plus forte qu’en Allemagne, en Italie ou aux États-Unis. Et les choix politiques ne sont pas pour rien dans ce désastre.
par Romaric Godin

La sélection du Club

Billet de blog
Variole du singe : ce que coûte l'inaction des pouvoirs publics
« L'objectif, c'est de vacciner toutes les personnes qui souhaitent l'être, mais n'oublions pas que nous ne sommes pas dans l'urgence pour la vaccination ». Voilà ce qu'a déclaré la ministre déléguée en charge des professions de santé, au sujet de l'épidémie de la variole du singe. Pourtant pour les gays/bis et les TDS il y a urgence ! Quel est donc ce « nous » qui n'est pas dans l'urgence ?
par Miguel Shema
Billet de blog
Ce que nous rappelle la variole du singe
[REDIFFUSION] A peine la covid maitrisée que surgit une nouvelle alerte sanitaire, qui semble cette fois plus particulièrement concerner les gays. Qu’en penser ? Comment nous, homos, devons-nous réagir ? Qu’est-ce que ce énième avertissement peut-il apporter à la prévention en santé sexuelle ?
par Hervé Latapie
Billet de blog
Faire face à l’effondrement du service public de santé
Après avoir montré l’étendue et les causes des dégâts du service public de santé français, ce deuxième volet traite des solutions en trompe-l’œil prises jusque-là. Et avance des propositions inédites, articulées autour de la création d’un service public de santé territorial, pour tenter d’y remédier.
par Julien Vernaudon
Billet de blog
Variole du singe : chronique d'une (nouvelle) gestion calamiteuse de la vaccination
[REDIFFUSION] Créneaux de vaccination saturés, communication inexistante sur l'épidémie et sur la vaccination, aucune transparence sur le nombre de doses disponible : la gestion actuelle de la variole du singe est catastrophique et dangereuse.
par Jean-Baptiste Lachenal