Un marquage sous-cutané à nanoparticules testé in vivo en Afrique!

#alternateworldnews C'est parti! Bienvenue à DystopieLand! La dictature technocratique longtemps anticipée par les auteurs de science-fiction est en train de dérouler son programme...

tests-du-carnet-de-vaccination-a-nanoparticules-directement

Note: je ne suis pas du tout un anti-vaccins. Que ce soit clair.

Mais ceci est vraiment très révoltant (contrairement à la récente polémique sur le BCG contre Covid19). Ils n'ont aucune idée des conséquences et c'est cela qu'ils veulent tester in-vivo sur les enfants d'Afrique pendant que tout le monde est cloîtré dans sa prison volontaire. Sans états d'âmes.

L'histoire rapporté par Le Monde:

"Des ingénieurs américains ont mis au point un marquage et une vaccination sous-cutanés encapsulés dans des nanoparticules.

Le système, décrit mercredi dans la revue Science Translational Medicine, n’a pour l’instant été testé que sur des rats mais les chercheurs, financés par la Fondation Bill et Melinda Gates (partenaire du Monde Afrique), espèrent les tester sur des humains en Afrique dans les deux prochaines années, dit à l’AFP la coautrice Ana Jaklenec, ingénieure biomédicale de MIT."

Article du monde

Le Kenya et le Malawi, zones test pour un carnet de vaccination injecté sous la peau

Oui, vous avez bien lu: "n’a pour l’instant été testé que sur des rats".

Si ce n'est pas de la foutaise ça!!

Chut, restons confinis oups confinés et attendons notre tour. ;-)

Le carnet de vaccination nanométrique nous attend à la sortie.

Faisons les autruches et crachons sur les subversifs et lanceurs d'alerte.

Appelons-les conspirationnistes, déviants ou divergents et demandons leur bannissement !

Mais j'ai une demande à faire...

Foutez la paix aux Africains !!!

Testez vos merdes dans vos pays et sur vos compatriotes !

L'Afrique n'est pas votre labo!

Je ne comprends pas comment les gouvernements du Kenya et du Malawi ont pu accepter cette ignominie!!

Du rat à l'homme ... Africain, je n'en reviens pas!

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.