Effets du racisme anti-noirs aux USA: le test des poupées blanches et noires

Effets du racisme sur les perceptions et identifications de petits enfants noirs américains

Poupée noire, poupée blanche et haine de soi © Les belles choses du monde

 

Dans les années  50, un psychologue américain avait présenté une poupée noire et une poupée blanche à des enfants noirs. Puis il leur avait demandé avec laquelle ils voulaient jouer, laquelle était belle, gentille, moche, méchante, et enfin  laquelle leur ressemblait. 

Les résultats étaient atterrants. La poupée noire était moche, méchante, parce qu'elle était noire. Et ces enfants la choisissaient au moment où ils devaient désigner celle qui leur ressemblait.

L'expérience a été refaite récemment. 

Mêmes résultats. 

Et le KKK aux USA  redonne de la voix, comme les nostalgiques de l'esclavagisme,  et ils soutiennent Trump, favori des républicains...

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.

L'auteur a choisi de fermer cet article aux commentaires.