Humour. Ce que les gens cultivés cachaient, cachent !

Ou la démystification complète, par une femme, Sandrine Victor, de notre société en un livre ! Cette chercheuse, maître de conférences en Histoire médiévale, spécialiste de l’histoire économique et sociale du bas Moyen Âge, vient de publier « Les fils de Canaan. L’esclavage au Moyen âge » Ed Vendémiaire.

On y apprend que lesdits Hommes ont pratiqué l’esclavage sous différentes formes pendant le Moyen Âge !

*** Et en se référant à la Bible !

P. 42. Pour Augustin, la condition d’esclave est déplorable … mais au fond, ce n’est qu’une conséquence du péché originel.

Dieu crée les hommes libres et égaux, mais ce ne peut être assumé dans un monde marqué par la faute.

« Ce n’est pas la nature qui a fait les esclaves, c’est la Faute, écrivait sous Louis le Pieux, l’abbé Smaragde de Saint-Mihiel

Etc. Des tas d’arguments du même type foisonnent !

Entre cette époque et 2019, y a-t-il eu une évolution ? !

Notre M. Macron ne dirait même pas : (P. 43) « Heureux l’esclave qui souffre, travaille et endure pour expier le péché originel ! » puisque pour lui, avec des Riens, on ne peut rien entreprendre ! Donc … !

Chez les musulmans, c’est différent !

P. 48. Théorie et pratique dans les sociétés islamiques.

L’islam accepte la servitude comme un fait social.

Le prophète Mahomet considère l’esclavage comme faisant partie de l’ordre naturel des choses, étant enraciné dans la culture de la péninsule Arabique. … …

L’esclavage selon l’islam n’est donc pas un moyen de punir, ni un butin de guerre à visée économique, mais un outil de correction.

P. 50. L’islam, troisième religion du Livre, s’inspire de la Torah et de la Bible, qui ne condamnent pas explicitement l’esclavage.

L’Islam est ainsi une société d’esclaves.

Il y a désexualisation de l’esclave …, puisqu’elle conduit à l’élimination pure et simple des attributs sexuels.

Les femmes sont exploitées sexuellement. Le Coran exige uniquement qu’elles ne soient pas forcées à se prostituer (sourate 24, 33)

*** P. 70. Jusque aux années 1960, la plupart des historiens pensaient que l’esclavage avait disparu avec l’Empire romain et l’effondrement du monde antique : les esclaves médiévaux n’étaient à leurs yeux que les victimes occasionnelles d’une piraterie endémique au parcours anecdotique. IL N’EN EST RIEN … !

Les sources montrent au contraire un accroissement de l’utilisation des esclaves, surtout dans un contexte d’économie rurale.

Les guerres permanentes fournissent une provision continuelle de captifs, réduits ensuite en esclavage.

P. 72. L’Europe est parcourue de nombreuses routes commerciales constituant autant de circuits d’approvisionnement en esclaves.

Aucune région n’y échappe. …

Par ex. À Verdun, on castre les esclaves qui peuvent ainsi être vendus sur le marché byzantin et musulman, où cette dévirilisation est très prisée.

***P. 79.  En fait, le fond du problème est que certains historiens ont absolument voulu maintenir une vision positiviste.

Je me suis arrêté là. La suite est la description détaillée de cette politique !

~~~ ! Au passage, p. 132 : En 1051, le pape Léon IX déclare que les femmes qui ont forniqué avec des prêtres seront esclaves « au palais du Latran » ! ! ! (Eh ; cons ou pas cons les curés ? !)

En conclusion, Me Sandrine Victor note :

Nos sociétés contemporaines condamnent l’esclavage, mais il y est encore et toujours pratiqué

Comment penser, en effet, que l’on soit passé des société antiques esclavagistes à la traite négrière moderne sans que le système ait perduré entre les deux périodes ?

Comment imaginer une renaissance, presque ex nihilo sous la plume de certains historiens, de l’esclavage, sans que les sociétés médiévales l’aient pratiqué, entretenu, et développé ?

Les négriers de la traite moderne ont mouillé dans les ports de Bordeaux ou de Nantes sans que cela pose problème …

Comme l’écrivait Charles Verlinden, « On a trop souvent oublié que les Etats qui ont utilisé les premiers la main-d’œuvre servile dans les colonies l’employaient depuis des siècles dans la métropole »

Commentaires.

Pourquoi rajouter quelque chose ? !

Le Bilan de 2005, concernant notre génome, n’a-t-il pas été enterré, comme l’esclavage au Moyen Âge, par les dits Gens cultivés, L’Élite, les Intellectuel.le.s, les Philosophes, etc. ? !  (Mettons de majuscules partout !)

Dommage que M. Michel Onfray, qui se détache des autres, qui lit avant de parler, qui n’est pas un imposteur, qui a publié 2 vidéos sur les Croisades, l’Inquisition, ne se soit pas répandu sur l’esclavage au Moyen Âge …

Michel Onfray L’Inquisition, le combat contre les hérésies

https://youtu.be/DAM1aGUTghY  1h10

Michel Onfray: les croisades - généalogie du christianisme guerrier

https://youtu.be/OaQ39g9d5jU 1h10

À vous de voir …

Sur les points qui suivent, je trouve très positive cette Bible !

À chacun.e de se placer … Mais PIPE !

St-Matt Ch. 13.13 : « C'est pour cela que je leur parle en paraboles : parce qu'ils voient sans voir et entendent sans entendre ni comprendre »

Chap. 5.3 du Sermon de la montagne : « Bienheureux les pauvres d’esprit, parce que le royaume des cieux est à eux »

Luc ch. 23.34 Et Jésus disait : « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font »

Bonne continuation. Pierre Payen (Dunkerque)

Une simple question !

Si jamais on apprenait aux enfants que l'esclavage existait au Moyen-âge et plus ! 

N'avait jamais dérangé les catholiques, les chrétien.ne.s, les musulman.ne.s et les autres, 

était justifié par l’Église, 

ne croyez-vous pas que l'opinion des jeunes serait nettement différente ? ! 

Et sur la Société et sur cette dite Élite et intellectuel.le.s et journalistes et écrivain.e.s ou littéraires ? !

Retenu dans les Alertes Google Humour du 07/04/19

Humour. Ce que les gens cultivés cachaient, cachent !

Le Club de Mediapart (Blog)

Ou la démystification complète, par une femme, Sandrine Victor, de notre société en un livre ! Cette chercheuse, maître de conférences en Histoire ...

Google PlusFacebookTwitter

(PIPE Peu Importe, Pauvres d'Esprit ....paradis !)

Bulle d'Altermonde ...

la-lapidation-des-homosexuels

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.