À 50 km des côtes boulonnaises, la centrale nucléaire de Dungeness...

Dans le Nord-Pas-de-Calais ..., on parle parfois des dangers nucléaires, notamment de ceux de la centrale de Gravelines … mais jamais des anglaises ! Pourquoi ? !

Dans le Nord-Pas-de-Calais ..., on parle parfois des dangers nucléaires, notamment de ceux de la centrale de Gravelines … mais jamais des anglaises ! Pourquoi ? !

 

Mercredi 16.03.2011, 05:08 - La Voix du Nord Difficile de savoir si la centrale anglaise émet ou non des rejets, et s'ils sont radioactifs.

| ON EN PARLE |

Les événements japonais ont relancé le débat sur les éventuelles failles des systèmes de sécurité du parc nucléaire français. Mais à 50 km de nos côtes, au sud du Royaume-Uni, la vi La veille centrale de Dungeness a elle aussi de bonnes raisons de nous inquiéter, alerte la membre d'Europe écologie les Verts, Fanny Puppinck.

PAR VIRGINIE ÉNÉE boulogne@lavoixdunord.fr >

 

Le Boulonnais est-il à l'abri d'un accident nucléaire ? « Il y a des risques sismiques dans le Boulonnais.

 

Il y a déjà eu des tremblements de terre dont un en 1850.

Par ailleurs, un petit tsunami a touché le port de Boulogne en septembre 1810.

Mais le plus grand risque réside dans la défaillance des systèmes de refroidissement des centrales françaises, c'est d'ailleurs ce qui se produit actuellement au Japon.

 

Il y a un mois, des responsables d'Europe écologie ont écrit au préfet de région pour soulever ce problème et demander que des mesures complémentaires de sécurité soient prises dans les centrales françaises, ils attendent une réponse. » >

 

Vous tirez aussi la sonnette d'alarme au sujet d'une centrale qui elle, n'est pas française...

 

À la pointe sud de l'Angleterre, à 50 km de chez nous, la centrale nucléaire de Dungeness est particulièrement préoccupante.

 

Construite sur un sol meuble composé de galets et de vase à seulement 50 mètres de la plage, elle est fortement soumise à l'érosion de cette dernière, si bien que les autorités doivent régulièrement déverser des galets pour ne pas que la centrale finisse les pieds dans l'eau...

 

Sans compter que, si le réacteur le plus ancien est bien en cours de démantèlement, il vient d'être décidé que les autres tourneraient dix ans de plus, alors que de nombreux incidents techniques sont régulièrement à déplorer. » (lire ci-dessous). >

 

Quels sont les risques ?

 

C'est bien là la question... Nous sommes seulement à quelques dizaines de kilomètres de cette centrale et l'on ne nous dit rien.

 

Ni si elle émet des rejets (sous forme de nuages) ni si ces derniers sont radioactifs, on ne nous dit même pas quoi faire en cas de problème alors qu'il leur suffit de quelques heures à peine pour arriver au-dessus du Boulonnais ! »

 

Que pensez-vous du gouvernement qui trouve indécent de soulever la question nucléaire quand les Japonais souffrent ?

« Je réponds que nous tirons la sonnette d'alarme depuis bien longtemps et que ce sont eux, les indécents. Eux qui ne prennent aucune mesure pour prévenir le public en cas de problème et ne développent pas des programmes de recherche sur des alternatives comme l'énergie marine, alors que la France bénéficie de la deuxième plus grande frange littorale au monde.

Et ce sont eux qui nous ont dit que le nucléaire était sans danger et permettrait toujours d'avoir de l'électricité à bas coût.

Car il faudra bien payer pour renouveler les centrales, les démanteler et gérer les déchets. »

 

• Une copie d’un mail envoyé à Monsieur le Maire socialiste de Dunkerque, M. M. Delebarre,

 

Hier matin, par curiosité, je me suis rendu dans une pharmacie pour tenter d'obtenir des comprimés d'iode !

Impossibilité d'en acheter, d'en commander ! ! !

 

SI, DEMAIN, LA CENTRALE DE DUNGENESS part en éruption, ce qui est très possible (sinon probable, vu sa vétusté, sa maintenance à l'anglaise !), OU TROUVERA-T-ON DES PASTILLES D'IODE ? !

Est-ce ainsi que les homo sapiens vivent ? !

Que les maires socialistes veillent sur la population ? !

Que les politiciens préparent les élections ? !

---------------------------------------------------------------------------------------------------------

Ce texte était parti dans un envoi groupé … END :

Monsieur le Maire de Dunkerque, M. M. Delebarre, Mesdames et Messieurs les journalistes, les "autres",

Cordialement

Et Amusons-nous bien en attendant la fin de cette civilisation religieuse et capitaliste devenue obsolète (avant 2080 si on se réfère à une hypothèse on ne peut plus statistique et complexe ... -v. "Les Arbres de l'évolution" Hachette, année 2000, (qui a eu du succès lors de sa parution), par L. Nottale (spécialiste des fractales), J. Chaline chercheur en biogéosciences, P. Grou économiste-)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.