Une lecture de la vie non religieuse, voire mathématique mais proche de la Bible

 

(Chronique d'abonnés du journal Le Monde par PIERRE PAYEN, Des commentaires d'un "bonobo boosté" ... 27.02.11)

(Le masculin neutre sera utilisé)

 

A) En maths, lorsqu’on aborde l’étude des espaces vectoriels, on introduit la notion de dimension (dim).

Celle-ci ne concernerait-elle pas aussi LA VIE ? !

 

Une illustration enfantine de ce thème banalisera et « dimensionnera » le propos.

 

[[L’exercice consiste, en disposant de 6 allumettes (représentant 6 segments de même longueur) sur une table plate simulant un plan (de dim 2 où l’on parle de longueur et de largeur), à configurer 4 triangles équilatéraux, chacun ayant pour côtés ces 6 allumettes entières Si on est obligé d'abandonner la recherche dans le plan, l'idée consistant à décoller dans l'espace traditionnel (de dim 3 puisqu’on a ajouté à la dim 2 du plan celle de la hauteur) aboutit de suite à la construction d'une pyramide triangulaire équilatérale formée des 4 triangles souhaités.

***N'est-il pas clair qu’une entité sans épaisseur se déplaçant sur un plan ne peut pas avoir conscience du relief ? !]]

 

Nous qui nous respirons en dim 4 (les 3 de l’espace matérielle + le temps), voire 5 si nous croyons à la « transcendance », serions-nous capables d’appréhender d’autres dimensions ? !

Et encore, ne faudrait-il pas détailler le contenu de la prétendue 5e ? !

 

L’une des caractéristiques de l’homo sapiens (h. s.) n’est-elle pas la confusion entre les « mots » et les « choses » ? ! Par ex., l’expression « La dignité humaine » est définie, mais réservée à « l’homme vrai » qui ne pourrait pas supporter de s’accommoder de la présence de « l’indignité » sans réagir vivement, quitte à mettre en péril son existence terrestre. Ainsi, Jésus, le héros de la saga chrétienne (un recueil de contes et légendes confectionné par des littéraires très intuitifs avant d’être récupéré par une secte devenue religion sous le nom : Bible) se conduit en « homme vrai » !

 

Sommes-nous réellement de cette trempe ? ! Quel est le nombre d’humains qui sont (par ex.) décédés suite à une grève de la faim entamée pour obtenir la fermeture des prisons françaises vétustes, surpeuplées, « indignes » ? ! Sinon, sur la planète, les indignités manquent-elles ? !

 

Dans cet ouvrage, de manière romancée, parabolique, se trouvent des tas de renseignements fondamentaux

 

Mais on sait depuis 2005 que notre génome diffère de celui du chimpanzé d’environ 1 % ! Il n’est guère à l’image de ce Dieu ! Pourquoi enfoncer plus le clou ? !

 

Des scientifiques échafaudent actuellement « L'Univers à 11 dimensions » -v. Internet-. Mais cela ne signifie nullement qu’ils puissent y pénétrer.

 

B) L’hypothèse élaborée par la combinaison de la théorie mathématique des jeux et de la distribution de Pareto, peut-être simpliste, a le mérite de coller à la réalité et de reprendre les grandes lignes de la Bible !

(Notamment, Luc, XXIII, 34 « Père, pardonnez-leur, car ils ne savent pas ce qu'ils font » ; comme Freud ne condamnant pas l'inconscient !) …

 

Dans tous les cas, quels que soient les qualités ou/et l’intelligence des participants, un « JEU » ne peut fonctionner correctement et perdurer qu’en respectant certains quotas ! Si les victoires ou les échecs, les gains ou les pertes étaient trop nombreux, l’intérêt s’estomperait et il finirait par s’effondrer (***V. les révolutions actuelles dans des pays trop corrompus) !

 

Le principe de Pareto ou la règle des (20 % / 80 %), d’abord le fruit de l’observation d’un économiste de la fin du 19e siècle, a été confirmé scientifiquement dans les problèmes de physique dynamique de flux ; est aussi enseigné dans les cours de commerce. (V. Internet).

 

C) Plus synthétiquement, ceux qui ont saisi le Système adopté par le Créateur du JEU DE LA VIE ne se précipitent plus dans l’espoir puéril d’obtenir des récompenses (ou bons points) ou tels des adolescents aussi optimistes que prétentieux, présomptueux, apprentis sorciers, irresponsables !

Comme l’indique la Bible, à la sortie du JEU, tout se rééquilibre dans le « Cycle » suivant ou l’Après-vie (Un scénario inaccessible à nos petits cerveaux !)

 

(N. B. Tout n’est-il pas cyclique entre deux moments de rupture ? !)

 

******En contrepoint, les « volontaristes » constituent les éléments moteurs du Jeu et sont indispensables à la marche « ad hoc » de l’ensemble !

« Tout n’est-il pas étudié pour » comme aurait dit l’humoriste Feu Monsieur Fernand Raynaud ? !

 

Par analogie, un spectacle théâtral ne se révèle-t-il pas en tant que chef-d’œuvre par la richesse, la diversité, la multiplicité, de tous les « bons » et « mauvais » rôles ? Et ce qui se passe dans les coulisses a-t-il un rapport avec le jeu de scène ? Attribue-t-on nécessairement le rôle le plus facile à l’actrice ou l’acteur le/la plus doué (e) ?

 

Dans ce contexte, qu’est-ce qu’un échec ? Celui-ci n’est-il pas d’abord une histoire d’apparence ?

La mort précoce, accidentelle, est-elle de ce type ?!

 

À chacun de conclure…

 

« Peu importe » pour ceux qui ont été convaincus par l’argumentation !

Ou la vie (a priori belle !) se termine toujours dans le « non-sens », l’absurdité !

 

Des compléments PIERRE PAYEN 11h14

 

1) Dans un JEU INTERESSANT (pas trop simple ou facile) :

 

-Les quelques gagnants ne cohabitent-ils pas pacifiquement avec la masse des perdants parce que liés par « l’espoir » de s’en sortir ?

-Si cet espoir vient à trop s’amenuiser, le jeu ne s’effondre-t-il pas de lui-même et un nouveau ne prend-il pas la relève ?

 

2) Pareto observa que 20% de la population possédaient 80% des richesses en Italie et souvent ailleurs. 80% des richesses sur la planète sont détenues par ~ 20% des individus

 

3) L’homo sapiens est « créé à l’image de Dieu » (Ch. 9.6 de La Genèse).

 

Il est décrit souvent comme aveugle et sourd et obtus (Ch. 13.13 év. s. st.-Matt.).

L’amour à deux, sélectif, est à l’opposé de l’amour du prochain.

Les injustices, persécutions, etc., se prolongeront et tout partira à vau-l’eau …

Un jugement dernier aura lieu mais, en contrepoint, il s’agit aussi de pardonner des gens qui ne savent pas ce qu’ils font (V. Luc, XXIII, 34) Ne rejoint-on pas la position de Freud ? !

 

4) On sait depuis 2005 que notre génome diffère de celui du chimpanzé d’environ 1 % !

 

Comme Dieu (à l’image de l’homme) est réduit au statut de « bonobo boosté » ; comme l’homme perd son statut de « dieu en devenir » prôné par les rationalistes et justifiant la politique du « toujours plus » en avant ; une alliance objective entre croyants et athées a provoqué à l’unanimité l’enterrement de cette information fondamentale et la politique de l’autruche ! ! !

 

5) Un dernier ajout : Une dernière précision très éclairante : Voir sur Internet : Les mathématiques de la fortune. [PDF] Science & Finance in the Press

 

Un Lecteur abonné du Monde à répondu à cette chronique : J'ai rien compris et pourtant je suis un singe. www.syndromesinges.com

 

Je n’ai pu que répliquer par : D’un côté, votre réponse ne m’étonne pas du tout !

De l’autre, dans ce « Jeu de la vie », peu importe (mathématiquement parlant) !

Symétriquement, quand je lis des extraits de « La Voie » d’Edgar Morin (que je trouvais prometteur en 1968), quand j’écoute Michel Serres, je vois des mots avec toutes les ambiguïtés qui caractérisent les homo sapiens ! Et un non aboutissement …

Oui, la connaissance des maths, du principe de Pareto, sont propices à la compréhension de ces propos.

Désolé.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.