monœil
Abonné·e de Mediapart

4 Billets

0 Édition

Billet de blog 11 nov. 2012

Une triste affaire en Rhône Alpes : "Le pot de terre contre le pot de fer…"

monœil
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voici la sombre histoire d'un "pot de terre contre un pot de fer !…".
L'entreprise "de terre" : "ORIAZ" géré par Mr Robert COSSETTE, contre
l'entreprise "de fer" : "AQUASOLO SYSTEMS".
RESUME :
La Sté "ORIAZ" a été condamnée en 2009 à 250 000 € de dommage et intérêts pour avoir tenté d’avertir ses clients sur une série de faux labels publicitaires.
 
Son concurrent "AQUASOLO SYSTEMS" se prétendait « Médaille d’Or du Ministère de l’industrie » alors que le ministère de l’industrie n’a jamais invité qui que ce soit à un tel concours.
 
Par ailleurs, l'information avait été reprise par un autre concurrent : la sté "IRISO" qui lui aussi dénonçait ce label fictif…
 
"AQUASOLO SYSTEMS" se prétend aussi être le « Meilleur produit du CEMAGREF » alors que son produit est : pire que mauvais selon les critères officiels publiés par le Cemagref !
 
Même avec cette médaille d’or du ministère de l’Industrie, les produits "AQUASOLO SYSTEMS" étaient très souvent fissurés dans leurs emballages.
 
En 2004, le CEMAGREF a vendu à ce concurrent pour 2880 € une étude privée … falsifiée. Elle a été démenti par le chef de laboratoire en 2010 (v.p.j.).
 
De plus en 2006, la Sté "BOTANIC" lançait un label écologique pour ce produit "AQUASOLO SYSTEMS" qui a un double emballage plastique (!) et qui conseille en plus l’eau de Javel (toxique) pour le nettoyer !?
 
A l’époque il avait été demandé à la DGCCRF d’intervenir… malheureusement timide elle n'a en fait donnée que des réponses évasives …
 
La Sté "ORIAZ" a donc décidé d’en parler sur mon site web. Et là … patatra ! Elle a été condamnée par le tribunal consulaire de Lyon. (Voir jugement de 2009).
 
Ce 05 novembre 2012 Mr Robert COSSETTE à de nouveau essayé d'assurer la défense de sa Sté "ORIAZ" au tribunal d’appel de Lyon afin de renverser le jugement.    
Malheureusement après 3 heures d’attentes, la partie adverse à pu ensuite et durant 30 minutes l'attaquer, dénigrant même ses positions d'opposant aux JO d'Annecy 2018 nuisant de ce fait "AQUASOLO SYSTEMS" ! Et réclamer enfin une somme de 300 000 € de dommage !?
Le tribunal d’appel de Lyon a ensuite refusé d’écouter la plaidoirie Mr Robert COSSETTE prétextant "ne pas avoir le temps de l’entendre" selon un « soit-transmis » !
Bref, la loi du silence !… Etonnant non ?  
Le jugement devrait-être prononcé ce 13 décembre 2012. Dépend donc la survie de l'entreprise "ORIAZ" et de son représentant Mr Robert COSSETTE.
L'entreprise "ORIAZ" continue d’espérer dans la justice et mise sur l’exercice de la liberté d’expression.
Connaissant le personnage, il est vital et plus que temps d'aider Robert Cossette contre ces injustices, avant qu'il ne soit trop tard…
 

Plus d'infos :

Vidéo du site "ORIAZ" : http://www.dailymotion.com/oriazno1#video=xg0o2p
Vidéo de Robert Cossette lors de son intervention (à 4'30") contre le projet du stade des JO :
http://www.dailymotion.com/KCBO#video=xhe57z
http://www.youtube.com/watch?v=r8D5ll-T30k

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — France
Le documentaire de retour sur Mediapart
Après quelque 150 projections-débats dans des cinémas partout en France, « Media Crash » est désormais disponible sur Mediapart, avec des bonus. Le film a suscité l’inquiétude des dizaines de milliers de spectateurs qui l’ont déjà vu, face à la mainmise sur l’information de quelques propriétaires milliardaires, aux censures qu’il révèle et à la fin annoncée de la redevance.
par Valentine Oberti et Luc Hermann (Premières lignes)
Journal — Exécutif
Macron, la gauche Majax
Pour la majorité présidentielle et certains commentateurs zélés, Emmanuel Macron a adressé un « signal à la gauche » en nommant Élisabeth Borne à Matignon. Un tour de passe-passe qui prêterait à sourire s’il ne révélait pas la décomposition du champ politique orchestrée par le chef de l’État.
par Ellen Salvi
Journal
Élisabeth Borne à Matignon : le président choisit la facilité
Trois semaines après sa réélection, Emmanuel Macron a décidé de nommer Élisabeth Borne comme première ministre. À défaut d’élan ou de signal politique, le chef de l’État a opté pour un profil loyal, technique et discret, dans la veine de son premier quinquennat.
par Dan Israel et Ilyes Ramdani
Journal
Orange, nouvel exemple de la gouvernance à la française
L’assemblée générale du groupe de télécommunications doit approuver le 19 mai la nomination de Jacques Aschenbroich comme président d’Orange. Choisi par l’Élysée, le président de Valeo ne connaît pas le monde des télécoms. Tout cela au moment où cette industrie est en pleine révolution.
par Martine Orange

La sélection du Club

Billet de blog
« Grand remplacement » : un fantasme raciste qui vient de loin
La peur d’un « grand remplacement » des « Blancs chrétiens » est très ancienne en France. Elle a connu une véritable explosion à l’ère coloniale, face à la présence, pourtant quantitavement faible, des travailleurs africains en métropole. Alain Ruscio montre ici que ce fantasme raciste fut un filon politique et un calcul abondamment exploités du XIXe siècle à nos jours.
par Histoire coloniale et postcoloniale
Billet de blog
Le radeau de la Méduse ou le naufrage du vieux monde
[Rediffusion] Les connivences du pouvoir politique et financier aux affaires du vieux monde témoignent chaque jour de leur mépris pour les populations et la démocratie. Partout la nostalgie impérialiste de la domination s'impose comme sauvetage de la mondialisation sauvage. Ne laissons pas le saccage et la peur nous plonger en eaux troubles et relisons plutôt Le radeau de la Méduse du génial Géricault.
par jean noviel
Billet de blog
L'UE a dépensé plus de 340 millions d’I.A. pour le contrôle des frontières
Comme l'écrit Statewatch depuis 2007 l'UE a dépensé plus de 340 millions pour la recherche sur les technologies de l’Intelligence Artificielle (I.A.) destinée au contrôle des frontières, des demandeurs d’asile, de l’immigration, alors que la proposition de loi en la matière actuellement en discussion ne fournit pas les sauvegardes contre les emplois dommageables de ces technologies.
par salvatore palidda
Billet de blog
Migrations environnementales #1 : la sécheresse dans la Corne de l’Afrique
Le manque d’eau pourrait, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), concerner 40 % de la population mondiale avant 2050 et pousser à la migration jusqu’à 700 millions de personnes. Dans la Corne de l'Afrique, le réchauffement climatique entraîne déjà des déplacements de population.
par BPI - Migrants, réfugiés, exilés