Montauba
Abonné·e de Mediapart

6 Billets

0 Édition

Billet de blog 15 déc. 2016

Montauba
Abonné·e de Mediapart

Catholiques, vraiment?

Le candidat Fillon, et son entourage de grands patrons et autres assureurs, et beaucoup de ses électeurs de la primaire déclarent être « catholiques pratiquants ». Qu’est-ce à dire ?

Montauba
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le candidat Fillon, et son entourage de grands patrons et autres assureurs, et beaucoup de ses électeurs de la primaire déclarent être « catholiques pratiquants ». Qu’est-ce à dire ?

Est-ce que c’est être catholique convaincu (je veux dire qui traduit dans sa vie les obligations de sa foi) que d’accepter pour soi-même des salaires exorbitants et de considérer que les ouvriers de France sont trop payés ? Est-ce que cela est rigoureusement cohérent avec le message de l’Évangile – et accessoirement avec le message permanent de l’actuel pape – qui réclame pour les malheureux, les pauvres, les opprimés, les réfugiés une attention prioritaire ?

Est-ce que l’Évangile ne dit pas quelque part qu’il est plus difficile pour un riche d’entrer dans le royaume de Dieu qu’à un chameau de passer par le trou d’une aiguille ? Le Christ – dont ils se réclament – n’a-t-il pas dit : « Laisse tout et suis moi » ?

Est-ce que c’est être catholique convaincu que de considérer l’argent comme une valeur de référence pour une existence et de prôner l’organisation d’une société de rebut (Cf. Pape François) pour tous ceux qui ne sont pas « riches » d’argent, mais seulement de valeur humaine ?

Est-ce que c’est être catholique convaincu que de vouloir jeter aux orties le principe de précaution et d’abandonner la planète – et ses habitants – aux décisions des grands groupes industriels qui n’ont que le souci du profit immédiat et jamais celui de l’habitabilité pérenne de notre planète ? Ont-ils seulement lu « Laudato Si » ?

Est-ce que c’est être catholique convaincu que d’abandonner les valeurs somme toute chrétiennes de la République « Liberté, Égalité, Fraternité » pour y substituer un entre soi « Travail, Famille, Patrie » qui sent bon son pétainisme ? Est-ce que ces gens-là ne nous refont pas le coup de Munich et de 1939 qui les ont vus s’aligner de préférence sur les puissances fascistes pour s’opposer au monde du travail de leur pays ?

Est-ce que c’est être catholique convaincu que de ne s’occuper obsessionnellement que de ce qui se passe dans la culotte, obsession qui remplace – et pour cause – le discours des Béatitudes ? « Qui suis-je, disait encore François, pour juger un homosexuel ? ».

Comme toujours, comme sous la Restauration, le Second Empire, la Commune, la République, les « catholiques pratiquants » sont précisément ceux qui ne pratiquent pas, ceux qui certes vont-à-la-messe mais qui ont abandonné, n’ont même jamais eu l’intention de suivre le message de leur Église, le message d’amour du prochain, de compassion, de solidarité prioritaire. Il leur paraît bien plus important de savoir qui couche avec qui : voilà à quoi ils ont réduit le Message ! Les prétendus « catholiques » ont lié la cause de l’Église à celle de la Bourgeoisie. Pour y réussir ils se sont efforcés de réduire le plus possible le rôle social du christianisme, d’en faire une simple question de discipline intérieure, une morale privée qui ne règle plus guère, en somme, que les rapports de chaque bourgeois dévot avec son confesseur, une religion si rigoureusement privée qu’elle ne serait faite ni pour les hommes politiques, ni pour les commerçants : la politique, c’est la politique et les affaires sont les affaires ! Pas de religion là-dedans !

Est-ce qu’il n’y aura pas une Excellence, un Révérend Père ou un simple prêtre pour les tirer par la manche et leur rappeler que leur engagement par le baptême est autre chose que la défense égoïste de leurs intérêts matériels ? Ou bien les dignitaires de l’Église accepteront-ils de bénir ces « chrétiens-là », comme ils ont presque toujours béni les puissants et les riches ? Le pape François doit se sentir bien seul qui pense que le respect et l’aide aux plus démunis et aux plus vulnérables dans une société sont les critères fondamentaux de la justice sociale. Chers « frères », est-ce que les peuples d’Europe, et les Français en particulier, ne méritent pas mieux que la dictature plus ou moins hypocrite de l’Argent ?

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
Entre les États-Unis et l’Europe, l’ombre d’une guerre commerciale
L’adoption d’un programme de 369 milliards de dollars par le gouvernement américain, destiné à attirer tous les groupes sur son territoire, fait craindre une désindustrialisation massive en Europe. Les Européens se divisent sur la façon d’y répondre. 
par Martine Orange
Journal — Services publics
« RER régionaux » : une annonce qui masque la débâcle des transports publics
En lançant soudainement l’idée de créer des réseaux de trains express dans dix métropoles françaises, Emmanuel Macron espère détourner l’attention du délabrement déjà bien avancé de la SNCF et de la RATP, et du sous-investissement chronique de l’État.
par Dan Israel et Khedidja Zerouali
Journal — Fiscalité
Le budget de la ville de Paris est-il vraiment une escroquerie ?
Le ministre des comptes publics Gabriel Attal estime que la gestion budgétaire de la mairie de Paris s’apparente à une pyramide de Ponzi. Une vision caricaturale, qui plus est venant d’un gouvernement qui creuse le déficit de l’État à coups de baisses d’impôts.  
par Mathias Thépot
Journal
La ministre Caroline Cayeux démissionne en raison d’un patrimoine « sous-évalué »
Caroline Cayeux a démissionné de son poste de ministre déléguée aux collectivités territoriales. La Haute Autorité pour la transparence de la vie publique s’apprêtait à statuer sur son cas, lui reprochant des irrégularités dans sa déclaration de patrimoine.
par Ilyes Ramdani

La sélection du Club

Billet de blog
Voix d'Iran : la question du mariage forcé (et du viol) en prison
Ce texte est une réponse à la question que j'ai relayée à plusieurs de mes proches, concernant les rumeurs de mariages forcés (suivis de viols) des jeunes filles condamnées à mort.
par sirine.alkonost
Billet de blog
Lettre d'Iraniens aux Européens : « la solidarité doit s'accompagner de gestes concrets »
« Mesdames et messieurs, ne laissez pas échouer un soulèvement d’une telle hardiesse, légitimité et ampleur. Nous vous demandons de ne pas laisser seul, en ces temps difficiles, un peuple cultivé et épris de paix. » Dans une lettre aux dirigeants européens, un collectif d'universitaires, artistes et journalistes iraniens demandent que la solidarité de l'Europe « s'accompagne de gestes concrets, faute de quoi la République islamique risque de durcir encore plus la répression ».
par Les invités de Mediapart
Billet de blog
Dieu Arc-en-Ciel
« Au nom du Dieu Arc-en-ciel ». C'est ainsi que Kian Pirfalak (10 ans) commençait sa vidéo devenue virale depuis sa mort, où il montrait son invention. Tué à Izeh par les forces du régime le 16 Novembre. Sa mère a dû faire du porte-à-porte pour rassembler assez de glaçons et conserver ainsi la dépouille de son fils à la maison pour ne pas que son corps soit volé par les forces de l’ordre à la morgue.
par moineau persan
Billet de blog
Révolution kurde en Iran ? Genèse d’un mouvement révolutionnaire
Retour sur la révolte en Iran et surtout au Rojhelat (Kurdistan de l’Est, Ouest de l’Iran) qui a initié le mouvement et qui est réprimé violemment par le régime iranien dernièrement (plus de 40 morts en quelques jours). Pourquoi ? Voici les faits.
par Front de Libération Décolonial