Transmutez-vous en femme voilée!

Le voile islamique fait à nouveau l’actualité. En cause, la mise en lumière de deux jeunes femmes voilées dans les médias : l’une pour présenter des recettes de cuisines bon marchés sur BFM TV, l’autre en tant que représentante de l’UNEF auditionnée par une commission de l’Assemblée Nationale. L'occasion de tenter une expérience d'un nouveau genre : celui de la transmutation en femme voilée !

Cher lecteur, ferme les yeux quelques instants. Bien ! Maintenant, imagine-toi jeune femme française en 2020. Tes droits sont (plus ou moins) garantis par la loi et défendus quotidiennement sur certains médias grands publics. Pourtant, dans la rue tu continues d’avoir peur de ces regards insistants, des remarques déplacées, et de tant d’autres choses qu’en tant qu’homme je ne saurais pas même imaginer. Bref, tu as un fort sentiment d’insécurité.

Deuxième étape de ta transmutation : imagine à présent que tu te décides à porter un voile. Écartons ici le débat sur la liberté de le porter : imaginons-nous que tu es la seule femme de France, voire du monde, à le porter librement, que personne ne t’a incité en ce sens sinon ton souhait d’avoir une expérience spirituelle plus profonde. Bien ! Tu marches à nouveau dans la rue. Voilà qu'au sentiment d’insécurité habituel s’ajoutent des regards désapprobateurs voire des remarques irrespectueuses. Tu es un être humain, cela t’atteint nécessairement. Tu hésites alors à renoncer, à retirer ton voile pour redevenir une anonyme.

Non, finis-tu par te convaincre, tu ne peux pas céder et renoncer, parce que c’est ton choix personnel, que tu es une femme libre, et que personne n’est en droit de t’imposer quoi que ce soit ! Ta force et ton courage sont bien supérieurs à ceux des médisants ! Tu ne leur feras pas le plaisir de te plier à leur volonté : tu es une femme libre, forte et indépendante !

Dernière étape de ta transmutation cher lecteur : tu t’épanouis dans une activité qui te passionne et te permet de te réaliser. Il peut s’agir d’un engagement syndical ou de la diffusion de conseils pour préparer des repas équilibrés avec un petit budget. Rien de bien original pour la femme moderne que tu es. Un jour, on te propose de médiatiser ton travail : la consécration ! Quelle joie d’en arriver là : le début de la reconnaissance ! Mais, rapidement tu déchantes : ton voile… Tu y penses forcément. Tu hésites… Ta présence ne risque-t-elle pas de desservir ce combat qui te tient tant à cœur ? Et ce flot de critiques et d’insultes qui ne manqueront pas de pleuvoir : es-tu assez forte pour les supporter ?

A présent, cher lecteur, tu peux rouvrir les yeux. Interroge-toi : aurais-tu eu les couilles de le faire ou te serais-tu soumis aux chantres de l’immobilisme ?

Avant que de te laisser retourner à tes occupations, deux dernières remarques, comme des réponses à des arguments fréquemment employés.

D’abord, le port du voile, loin d’être un choix libre, serait la résultante d’une propagande. N’ayons pas la prétention de résoudre ici le débat philosophique sur le libre arbitre. Voici simplement ce que j’en peux dire : le choix de porter le voile n’est pas moins déterminé par des influences étrangères que celui d’arborer telle coupe de cheveux ou d’embrasser telle profession. Je ne m’avancerai pas davantage dans cette discussion et attend avec impatience dans les commentaires les critères de distinction entre une bonne et une mauvaise influence.

Ensuite, quid du symbole ? Le voile serait un signe de soumission même si la femme qui le porte aurait fait son choix librement. Or, quoi de plus subjectif que la signification d’un symbole ? Il est impossible de convaincre celui qui a décidé de voir de la soumission dans le port du voile, qu’il ne s’agit pour elle que d’une question de spiritualité.

En conclusion, je crois que les débats sur le voile ne mènent à rien. Plutôt que de répondre à des attaques haineuses, défendons une vision concurrente. Les femmes qui portent le voile en France, d’autant plus lorsqu’elles s’affichent dans les médias, sont des femmes fortes et courageuses qui méritent notre respect et notre admiration !

Attention à ne pas voir ici la moindre incitation à porter un voile ! ;-)

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.