Morganne Deb
communication, culture, évenementiel, arts
Abonné·e de Mediapart

1 Billets

0 Édition

Billet de blog 2 sept. 2014

Crise de la culture : l'appel de Christophe Mazurier au secteur privé

Morganne Deb
communication, culture, évenementiel, arts
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Longtemps restée sous l'influence du secteur public et de ses subventions, la culture doit aujourd'hui faire face à de sérieuses difficultés. Pourtant restée longtemps priorité des différents gouvernements, elle est aujourd'hui peu à peu délaissée et souffre d'un réel manque de crédit. Dans une tribune publiée sur le Huffington Post, Christophe Mazurier, banquier et philanthrope renommé, affirme le rôle central du secteur privé pour sauver ce domaine en crise.

"L'Etat ne peut pas tout" affirmait Lionel Jospin à la fin des années 1990. Cette phrase, en ces temps de marasme économique et de rigueur budgétaire, semble plus que jamais d'actualité pour les acteurs de la culture. Crise du régime des intermittents, vente des biens nationaux et chute des effectifs sont autant d'indicateurs qui prouvent que le secteur de la culture va mal, très mal. Pour Christophe Mazurier, une telle situation n'est pas une fatalité et doit amener une réelle prise de conscience, qui permettrait notamment de repenser le rôle du mécénat privé.

"Ne pourrait-on pas faire en Europe continentale également le pari gagnant-gagnant d'un modèle de financement s'appuyant sur le privé, et qui a fait ses preuves ailleurs, notamment outre atlantique? " pose d'emblée Christophe Mazurier.

En effet, très largement soutenue par des entreprises privées, les projets culturels américains résistent parfaitement aux aléas économiques mondiaux et les aides du secteur privé constituent un soutien vital pour les acteurs du domaine. En France, le mécénat culturel peut aussi compter sur des incitations fiscales non-négligeables. En effet, les déductions d'impôts atteignent ainsi les 60% et peuvent même grimper à plus de 90% dans certains cas précis. Ainsi, aux côtés des grands mécènes traditionnels, près d'un tiers des entreprises de 20 à 99 salariés se lancent-elles dans le mécénat privé, ce qui contribue à "forger et à renforcer l'identité de l'entreprise en question" selon Christophe Mazurier.

Dans ce cadre, le Directeur de  la banque Pasche, a fortement contribué, aux côtés du virtuose Michel Dalberto à la sauvegarde du centre de Musique baroque de Venise, haut lieu des arts lyriques en Italie, après l'appel désespéré de la romancière italienne Donna Leon. Aujourd'hui, grands groupes comme moyennes entreprises, n'hésitent plus à soutenir des projets culturels plus ou moins importants et contribuent à la survie de ce domaine essentiel.  

L’auteur n’a pas autorisé les commentaires sur ce billet

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Afrique
La crise climatique attise les tensions au Kenya
Les questions d’écologie sont absentes des discours des candidats aux élections générales du mardi 9 août. Pourtant, avec un régime de pluies devenu « imprévisible », le pays subit fortement les conséquences du dérèglement climatique, qui aggrave des tensions existantes.
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Afrique
Le pays suspendu à un scrutin à haut risque
Mardi 9 août se déroulent au Kenya des élections générales. Alors que la population fait face à une crise économique et à une forte hausse des prix, ce scrutin risque de déstabiliser ce pays clé de l’Afrique de l’Est. 
par Gwenaelle Lenoir
Journal — Écologie
Petits canaux contre « idéologie du tuyau », une guerre de l’irrigation
Très ancrés dans les territoires montagneux du sud de la France, prisés par les habitants, les béals sont encore vitaux pour de nombreux agriculteurs. Mais cette gestion collective et traditionnelle de l’eau se heurte à la logique de rationalisation de la ressource des services de l’État.
par Mathieu Périsse (We Report)
Journal
Climat : un été aux airs d’apocalypse
Record de sécheresse sur toute la France, feux gigantesques en Gironde, dans le sud de l’Europe et en Californie, mercure dépassant la normale partout sur le globe… Mediapart raconte en images le désastre climatique qui frappe le monde de plein fouet. Ce portfolio sera mis à jour tout au long de l’été.
par La rédaction de Mediapart

La sélection du Club

Billet de blog
La grosse entourloupe de l'AAH
Alors qu'on parle de la victoire de la déconjugalisation de l'AAH, alors qu'on cite les augmentations de ce minima social comme une exception du macronisme, personne ne parle d'une des plus grandes entourloupes des dernières années : la suppression du complément de ressources de 180 euros pour les nouveaux admis dans le système.
par Béatrice Turpin
Billet de blog
Le pouvoir d'achat des fonctionnaires vampirisé par quarante ans de néolibéralisme
Lorsque la spoliation du pouvoir d'achat des fonctionnaires devient une institution sous la Cinquième République...
par Yves Besançon
Billet de blog
Pour la rentrée, préparons la riposte !
Bientôt, les vacances seront terminées. Et beaucoup se demandent maintenant de quoi sera fait leur avenir avec un gouvernement qui n’a concédé presque rien aux salariés, aux retraités et aux chômeurs en termes de pouvoir d’achat.
par Philippe Soulié
Billet de blog
Loi pouvoir d'achat : Macron & Borne veulent prolonger notre ébriété énergétique
[REDIFFUSION] 42°C en Gironde. 40°C en Bretagne. 20 000 hectares partis en fumée. Lacs, rivières et sols s'assèchent. Les glaciers fondent. Que fait-on à l'Elysée ? On reçoit le président des Emirats Arabes Unis pour importer plus de gazole. A Matignon ? On défend un projet de loi « Pouvoir d'achat » qui vise à importer plus de gaz du Qatar et des Etats-Unis. Où est la sobriété ?
par Maxime Combes