Arcadie de l’astérie

 

Les kapos crachent le verbe blême

L’éclat de l’or, aux lobes, balance

Dans l’air, nos poumons vacillent

Souffle suspendu : morgue pleine !

 

         Arcadie de l’astérie

 

Les faucheurs de blé, qu’en faire ?

Crime de masses, expiation libérale

« Je pleure et je m’arrête, hélas ! »

Mon asile ? Dans la rue Douradores

Meh

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.