Ma sélection du 13 juin 2012 livrée à votre réflexion

Ardennes-éducation-culture : http://www.ardennes-culture.net/ - Toute l'actualité de l'éducation en France et dans le monde

13/06 - "L'Express" Ce qui devrait changer à la rentrée scolaire 2012

"Rétablissement de l'histoire-géo en terminale S, des classes de CP confiées à des professeurs expérimentés, une pause méridienne préservée en primaire, et l'abrogation de plusieurs dispositifs mis en oeuvre par Luc Chatel, le précédent ministre: ce sont quelques-unes des mesures de rentrée proposées dans une lettre aux personnels dont l'Express a eu connaissance.
C'est sous la forme d'une "lettre à tous les personnels de l'Education nationale" que Vincent Peillon, le ministre de l'Education nationale, a choisi de corriger la circulaire de rentrée. ..."

13/06 - "Café pédagogique" La formation continue malade de Chatel

"Censuré sous Chatel, le rapport de l'inspection générale sur l'évaluation de la politique de formation continue des enseignants de 1998 à 2009 met en évidence le quasi abandon de la formation. Le rapport souligne les baisses de crédits mais il montre aussi le grand écart entre la formation donnée et celle demandée par les enseignants. ...
Le rapport sort à pic au moment où le ministère va revoir la formation initiale et continue des enseignants dans la future loi d'orientation."

13/06 - "Café pédagogique" Le théâtre à l'école : Comment sortir du militantisme culturel ?

"Faire entrer le théâtre à l'école, par la pratique du jeu théâtral, l’analyse des pièces, la fréquentation des salles de spectacle, c'est la mission que s'est fixé l'ANRAT (Association nationale de Recherche et d’Action théâtrale) (...) l'ANRAT entend réveiller les pouvoirs publics sur l'urgence de restaurer la place du théâtre scolaire. ...
L'affrontement avec le camp réformiste est entamé. La prochaine étape pourrait être le 28 juin lors du prochain CSE. La rédaction de la loi d'orientation ne sera pas une partie de plaisir pour le ministre..."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.