Ma sélection du 19 juin 2012 livrée à votre réflexion

Ardennes-éducation-culture : http://www.ardennes-culture.net/ - Toute l'actualité de l'éducation en France et dans le monde

18/06 - "EducPros - Blog de Claude Lelièvre" Le ministre “pas hostile” à une part de contrôle continu au bac

"Le ministre de l’Education nationale , Vincent Peillon, vient d’indiquer lors d’un entretien sur RMC et BFMTV qu’il n’était « pas hostile » à l’introduction d’une part de contrôle continu au baccalauréat et que cette question ferait partie des « discussions de cet été ». ..."

19/06 - "Framablog"  - En forme de lettre ouverte au nouveau ministre de l'Éducation

"La connaissance est universelle. Son développement, sa diffusion et son appropriation supposent de pouvoir réfléchir, étudier, produire, travailler ensemble, aisément et dans l’harmonie. Il faut pour cela des règles communes, des normes et standards. ...
Il y a relativement de plus en plus de biens immatériels. Et de plus en plus d’immatériel et de connaissance dans les biens matériels et dans les processus de création de la richesse. La dialectique coopération-espaces publics/concurrence-enclosures est universelle[13]. Quel est le terme de la contradiction qui est le plus efficace pour produire des richesses à l’heure de l’entrée dans l’économie du savoir dans laquelle l’immatériel et la connaissance jouent un rôle de plus en plus décisif ? On sait que la connaissance fuit la clôture. Et l’approche du libre a montré concrètement sa pertinence pour produire des biens de connaissance de qualité, des biens communs informatiques mondiaux. Alors…"

18/06 - "L'Express.fr" Bac philo 2012: pouvez-vous répéter la question?

"L'épreuve de philosophie du baccalauréat est l'occasion pour les journalistes, chaque année, de poser aux philosophes de service les mêmes mauvaises questions qui, toutes, témoignent d'une conception erronée de l'enseignement de cette discipline. ...
Ce n'est pas l'épreuve de philosophie qu'il faut changer. Au contraire: elle enseigne à se poser les bonnes questions. Seul le rite des questions répétitives et irréfléchies que le bac philo suscite à dates fixes accrédite le sentiment que l'Histoire bégaie."

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.