Ma sélection du 29 mai livrée à votre réflexion

Ardennes-éducation-culture : http://www.ardennes-culture.net/ - Toute l'actualité de l'éducation en France et dans le monde

29/05 - "Slate.fr" Éducation nationale: une réforme pour (re)trouver la confiance et l'autorité intellectuelle des enseignants

"Le précédent gouvernement a, on le sait, supprimé la formation des enseignants. Le Président de la République souhaite aujourd’hui la rétablir. C’est une urgence absolue.
Mais une urgence qui doit être pensée, réfléchie et dont la résolution devra, paradoxalement, s’élaborer dans la durée. Car il ne s’agit pas de revenir au statu quo ante, avec quelques aménagements de façade ici ou là. ...
s’il est vrai que la question scolaire est l’affaire de tous les citoyens, il est temps que le regard et la parole des enseignants sur elle s’imposent avec toute l’autorité professionnelle dont ils sont, inévitablement, les dépositaires, au lieu d’être balayés, comme trop souvent aujourd’hui, sous les sobriquets, très injustes, de corporatisme (l’éternel «eux et nous»), voire d’incompétence. Le redressement de l’école passera, aussi, par le redressement de cette autorité-là.
Question de confiance, donc."

29/05 - "Le Monde.fr" Education nationale : pour une formation annuelle alternée et modulable

"Pouvez-vous imaginer un jeune chirurgien avec un bistouri entre les mains à qui on demanderait d'opérer un patient alors que jamais il n'a mené une opération de A à Z ? Pourtant, c'est bien dans une situation analogue que se retrouvent aujourd'hui les nouveaux professeurs certifiés. ...
nous vous demandons, monsieur le ministre, de passer des promesses aux actes, afin que les jeunes professeurs que nous serons demain puissent réellement être en capacité d'apprendre leur métier et de mener à bien leur mission d'enseignant. ..."

28/05 - "Le + Nouvel Observateur" Échec du soutien scolaire payant : pourquoi c'est une bonne nouvelle

"À l'heure où Vincent Peillon veut lutter contre l'échec scolaire en mettant l'accent sur l'école primaire, se pose la question de l'efficacité des dispositifs déjà en place. Ainsi, le "Coup de pouce clé" a reçu une évaluation défavorable. Pour Martin Hirsch, ancien Haut-commissaire aux solidarités actives, cela permet d'interroger le combat pour la réussite éducative. ...
Plus que jamais, la lutte contre l’échec scolaire ou désormais le combat pour la réussite éducative passe par un chemin expérimental exigeant, mais qui éviterait bien des déconvenues, sources de gâchis humains et financiers."


Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.