DEREGLEMENT CLIMATIQUE : LA JEUNESSE EST DEVANT NOUS

La Jeunesse n’est plus l’avenir auquel on a pris l’habitude de la reléguer. Elle est le présent. Elle a compris que son futur se joue maintenant et que le combat ne doit pas se dérouler sans elle, ni surtout contre elle.

https://mrcmno.myportfolio.com/dereglement-climatique-la-jeunesse-est-devant-nous

Plusieurs manifestations pour le climat ont eu lieu ces derniers mois à Strasbourg, comme ailleurs dans le monde.
Dès le premier rassemblement, à la rentrée 2018, la jeunesse était largement présente. Cette présence confirmée et affirmée cortège après cortège, avec un point d’orgue : « la grève scolaire mondiale » le 15 mars et renouvelée le 24 mai. Certains sont présents Place Kleber tous les vendredis pour maintenir la flamme, proposer des modes d'actions pour continuer de sensibiliser, de mobiliser.


Je me suis glissé entre les manifestant.es pour les écouter et pour photographier leurs slogans désespérément drôles, souvent percutants, toujours justes. J’ai senti une énergie débordante, une force de vie incroyable, prête à renverser joyeusement nos habitudes de consommation devenues mortifères ….

J’ai aussi entendu du désespoir. La Jeunesse s’est souvent rassemblée pour défendre sa liberté, ses rêves et un avenir meilleur. Aujourd’hui, elle lutte pour que ce ne soit pas un cauchemar. Parce que le monde «adulte» ne réagit pas - ou trop peu - devant la catastrophe qui s’annonce.
La grève scolaire est donc une proposition symbolique forte de la jeune suédoise Greta Thunberg. En effet, pour la jeunesse, l’école est autant un symbole de coercition que d’émancipation future. Vu la gravité de la situation, une partie de la jeunesse a décidé que l’émancipation était urgente et ne pouvait attendre un futur de plus en plus hypothétique : 

“ WHAT DO YOU WANT ?
- CLIMATE JUSTICE
- WHEN DO YOU WANT ?
- NOW !"

La Jeunesse n’est plus l’avenir auquel on a pris l’habitude de la reléguer.
Elle est le présent.
Elle a compris que son futur se joue maintenant et que le combat ne doit pas se dérouler sans elle, ni surtout contre elle.

C’est ce témoignage que j’ai tenu à partager avec mes images, dont celles rassemblées ici. Certaines d'entre elles sont exposées à l'Hôtel du Département du Bas-Rhin jusqu'au 14 juin 2019 pour sensibiliser les élus, agents et visiteurs à la question climatique, et témoigner de la mobilisation de la jeunesse dans le cadre de la semaine du développement durable.

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.