Yémen : Aden, le quotidien d'une ville en guerre

Les images diffusées dans ce billet ont été tournées à Aden, principale ville du sud du Yémen, à la fin du mois de mai 2015.

Aden, le quotidien d'une ville en guerre [Médecins Sans Frontières] © Médecins Sans Frontières (MSF)

Les images diffusées dans ce billet ont été tournées à Aden, principale ville du sud du Yémen, à la fin du mois de mai 2015.

Deux mois plus tôt, les Houthis entrent dans la ville où s’est réfugié le président Hadi, après la prise de la capitale Sanaa au mois de février. Les forces pro-gouvernementales appuyées par une coalition menée par l’Arabie Saoudite lançent alors une vaste offensive contre les Houthis. La ville d'Aden se trouve bientôt coupée en deux. Les combats et les bombardements sont quotidiens. En raison d'un embargo sur les armes destinées aux Houthis prévu par le conseil de sécurité de l'ONU, la population est soumise à un blocus de fait : presque plus rien ne rentre à Aden, et les pénuries de produits importés, carburant, pain, viande, se multiplient.

Ce film retrace le quotidien des habitants d'Aden, filmés chez eux, dans les rues et dans deux hôpitaux situés de part et d'autre de la ligne de front. La situation a depuis évolué. Au cours des dernières semaines, la ville d'Aden a été reprise aux Houthis, repoussés plus au Nord. La ville est désormais détruite et les habitants ont plus que jamais besoin d'aide. A ce jour, les combats au Yémen ont provoqué la mort de plus de 3500 personnes, et près de 20000 blessés.

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.