Le musée de la Californie à Oakland : voyage au coeur de la Brooklyn californienne

Le musée de la Californie d'Oakland est un lieu unique au sein de la région de la baie de San Francisco. C'est désormais une sorte de moteur culturel pour une ville en constante mutation. Pluridisciplinaire, interactif, ouvert sur tous les publics via diverses activités, c'est un lieu à ne pas manquer lors d'un passage dans la région.

Oakland est devenue au fil des années une sorte de Brooklyn californienne. Située entre San Francisco et Berkeley et facilement accessible grâce au BART, le RER local, elle attire les artistes, les hipsters, les créatifs, les galeries d'art et plusieurs lieux culturels alternatifs. Ces derniers ont fui San Francisco et ses loyers désormais inabordables. 

Depuis les terrasses de son jardin suspendu planté d'essences méditerranéennes, l'Oakland Museum of California offre une vue imprenable sur le lake Meritt, vaste étendue d'eau salée qui confère un charme bien particulier à cette ville majeure de la baie de San Francisco. Le bâtiment n'a rien à envier aux réalisations de Franck Lloyd Wright tant son intégration dans le paysage semble réussie. Lové dans un écrin de verdure, il utilise une sorte de mimétisme qui semble prolonger les rivages lacustres tout proches. Ce musée abrite des collections pluridisciplinaires. Son offre culturelle repose sur le triptyque suivant : histoire de la Californie, Art contemporain et Sciences de la vie et de la terre. Chaque département propose un parcours qui lui est propre. 

La partie dédiée à l'histoire de la Californie apparaît comme la plus aboutie. Elle passe en revue la présence de premiers habitants et leur confrontation avec les Européens arrivés pour conquérir ce grand ouest. L'affrontement, les violences ne sont pas passées sous silence. Le visiteur est d'ailleurs amené à participer et à se prononcer sur la situation actuelle des Amérindiens en réagissant à cette histoire. La montée en puissance de San Francisco en tant que ville majeure de l'ouest des Etats-Unis au XIXe siècle est ensuite abordée via divers objets jusqu'au terrible tremblement de terre qui dévasta la ville en 1906. La crise des années 30 est également traitée par le biais là encore d'une interaction forte avec le public. Il lui est demandé de s'exprimer sur la façon d'aider ou non les laissé-pour-compte de cette période. Une analogie est ainsi établie avec la récente crise de 2008. S'ensuit un vaste exposé sur l'émergence du cinéma avec une salle de mixage et de bruitage où les petits et les grands pourront produire un véritable film comme cela se faisant avant la révolution numérique. La Californie est aussi abordée à travers la Deuxième Guerre Mondiale et l'internement des japono-américains considérés comme des traitres potentiels. Plus réjouissant et positif, les transformations des années 70 liées à la lutte pour les droits civiques, le passage au multiculturalisme et l'ouverture de la modernisation de la société américaine sont ensuite passés au crible. Ce voyage dans l'histoire contemporaine se termine par le boom de l'industrie informatique qui se poursuit toujours du côté de Palo alto et de la Silicon Valley. 

La section d'art visuel se focalise sur l'art contemporain. Il est célébré par l'intermédiaire de peintures et de sculptures d'artistes californiens et américains. Pas d'œuvres des stars du secteur ici mais des créations qui raviront les contemplatifs et les esthètes grâce à un éventail très varié. Les artistes afro-américains sont bien représentés et c'est un plaisir de découvrir le talent de nombre d'entre eux. Des artistes de la baie de San Francisco sont de surcroît mis en valeur afin de faire écho à la mission du lieu : servir de miroir à la Californie. 

Les collections se consacrant aux sciences naturelles permettent d'en savoir plus sur les animaux, les milieux, les paysages et les climats de la Californie. Les déserts, forêts, massifs montagneux, lacs et océan se succèdent à la manière d'une randonnée dans les nombreux parcs nationaux que compte l'Etat. Des dioramas très réalistes mettent en scène la faune et la flore qui peuplent les biotopes californiens extrêmement variés. Cela vaut pour les poissons et la faune sous-marine habitant la Pacifique. C'est donc un voyage réussi à travers la nature de l'ouest américain qui nous est offert. Le parcours est ponctué d'audiovisuels qui permettent d'en savoir plus sur tel ou tel milieu et de s'immerger dans cet univers naturel passionnant.

Pour finir, il ne faut pas manquer, en plus des superbes jardins, d'assister aux nombreuses fêtes, concerts avec DJ, bals, goûters et autres rencontres organisées à l'extérieur du musée. C'est un endroit est également un lieu de vie et de rencontres très prisé par les habitants. Bref, vous l'aurez compris, ce musée est un incontournable pour tout séjour long ou court dans la région de la baie de San Francisco. Il permet d'ausculter le rêve californien à travers son histoire, ses créations artistiques contemporaines et sa nature. 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le Club est l'espace de libre expression des abonnés de Mediapart. Ses contenus n'engagent pas la rédaction.