Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

0 Édition

Billet de blog 1 avr. 2022

Ni le Pen  , ni Macron : du pognon

La pauvreté fait les voleurs comme l'amour les poètes ( proverbe du bled )

Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Voilà en clair , ( du pognon ) le message que le futur électorat  réduit à peau de chagrin veut faire passer .Cet électorat qui nous reste dit -on exige tout simplement de l’argent pour vivre sachant qu’il y en à et que la misère est une honte permanente pour eux .Mais ,pour les élus cette réalité n’est pas entendable . Pourtant , plus de 67% des Français ne veulent pas du programme de Macron et , plus de 77% des autres ne veulent pas de fachos au pouvoir . Le divorce est donc consommé entre le peuple et ses représentants. Manifester ne devient plus possible sachant que c’est prendre le risque de se faire mutiler à vie.Le sort en est donc jeté comme disait César un jour de grand soleil en traversant le Rubicon.

Les priorités des Français sont le pouvoir d’achat et la sécurité sachant que la première des insécurités c’est le chômage endémique qui mine et détruit les vies. C’est clair et net malgré toutes les tentatives sournoises et grossières des élus qui tentent d’éviter de parler de ces sujets .

Le sénat s’affole car des sondages donnent Le Pen gagnant en tout cas , c’est possible . Philippe aussi ( l’ex de Matignon ) y va de son couplet et tente de distiller la peur  sachant encore que fois que la politique ultra libérale qu’il propose ne ferait qu'envenimer la situation . L’heure est grave nous dit-on et pourtant , les Français doivent choisir entre  deux incompétences , deux morgues , deux saloperies. Le fiel et la ciguë arrosés de haine et de mépris voilà le programme et les réjouissances à venir . Un jeune me disait encore dernièrement .

  • C’est dur de croiser toute cette richesse dans les rues et de crever au fond de la cité.

Un autre gars au café me disait aussi.

          -Vu le prix de l’essence , on économise à fond sur la nourriture. On achète les nouilles par paquet de trois à Inter.

Pourtant , qui entend ces gens qui sont des millions dans la même plainte ? Pas les futurs élus en tout cas. Ces futurs élus ne parlent que de réformes et d’économies ce qui veut dire et ils savent maintenant  - encore plus de misère , de violence , de pauvreté.

Des millionnaires haranguent des pauvres qui demandent quelques euros de plus pour faire le plein de carburant pour aller les enrichir encore plus. En retour , un imbécile et toute sa cour répondent en coeur : - traversez la route , le travail vous tend les bras. 

S’indigner ne sert plus à rien , contester ne sert plus à rien , dire ne sert plus à rien. Ne vous plaignez pas dit l’oligarchie  , il vous reste vos yeux pour pleurer.

Mektoub .

Ps : l'écologie est une préoccupation de riches ( deux sens )

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal
La nomination d’Éric Coquerel suscite une polémique parmi les féministes
Plusieurs militantes ont affirmé que le député insoumis, élu jeudi président de la commission des finances, a déjà eu un comportement inapproprié avec des femmes. Mais en l’absence de signalement, aucune enquête n’a abouti. L’intéressé dément, tout en admettant avoir « évolué » depuis #MeToo.
par Lénaïg Bredoux et Mathieu Dejean
Journal — Parlement
Face au RN, gauche et droite se divisent sur la pertinence du « cordon sanitaire »
Désir de « rediabolisation » à gauche, volonté de « respecter le vote des Français » à droite… La rentrée parlementaire inédite place les forces politiques face à la délicate question de l’attitude à adopter face à l’extrême droite.
par Pauline Graulle, Christophe Gueugneau et Ilyes Ramdani
Journal — France
Extrême droite : la semaine de toutes les compromissions
En quelques jours, le parti de Marine le Pen s’est imposé aux postes clés de l’Assemblée nationale, grâce aux votes et aux lâchetés politiques des droites. Une légitimation coupable qui n’augure rien de bon.
par Ellen Salvi
Journal — Culture-Idées
L’historienne Malika Rahal : « La France n’a jamais fait son tournant anticolonialiste »
La scène politique française actuelle est née d’un monde colonial, avec lequel elle n’en a pas terminé, rappelle l’autrice d’un ouvrage important sur 1962, année de l’indépendance de l’Algérie. Un livre qui tombe à pic, à l’heure des réécritures fallacieuses de l’histoire.
par Rachida El Azzouzi

La sélection du Club

Billet de blog
Oui, l’inflation s’explique bien par une boucle prix – profits !
Il est difficile d’exonérer le patronat de ces secteurs de l’inflation galopante. C’est pourquoi les mesures de blocage des prix sont nécessaires pour ralentir l’inflation et défendre le pouvoir d’achat des travailleurs. Par Sylvain Billot, statisticien économiste, diplômé de l’Ensae qui forme les administrateurs de l’Insee.
par Economistes Parlement Union Populaire
Billet de blog
Les services publics ne doivent pas être les victimes de l’inflation
L’inflation galopante rappelle que le monde compte de plus en plus de travailleurs pauvres dans la fonction publique. Les Etats ont pourtant les moyens de financer des services publics de qualité : il faut faire contribuer les plus riches et les multinationales.
par Irene Ovonji-Odida
Billet de blog
L’inflation, un poison qui se diffuse lentement
« L’inflation est un masque : elle donne l’illusion de l’aisance, elle gomme les erreurs, elle n’enrichit que les spéculateurs, elle est prime à l’insouciance, potion à court terme et poison à long terme, victoire de la cigale sur la fourmi », J-Y Naudet, 2010.
par Anice Lajnef
Billet de blog
Pourquoi les fonctionnaires se font (encore) avoir
3,5 % d'augmentation du point d'indice, c'est bien moins que l'inflation de 5,5%. Mais il y a pire, il y a la communication du gouvernement.
par Camaradepopof