Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

159 Billets

0 Édition

Billet de blog 25 mai 2022

Ukraine : le nouveau plan Marshall Américain ?

En pays capitaliste, […] le système, cimenté par la puissance adhésive de la marchandise, accepte, pourvu qu’elle se vende, toute idée, même révolutionnaire. Sa vente ne peut que favoriser la cohésion du système et montrer le libéralisme idéologique de la société qui l’autorise.éloge de la fuite , Henri Laborit.

Mustapha Ait larbi
retraité
Abonné·e de Mediapart

Ce blog est personnel, la rédaction n’est pas à l’origine de ses contenus.

Le plan Marshall est un plan américain mis en place après la Seconde Guerre mondiale pour aider à la reconstruction de l'Europe. Le nom Marshall est emprunté au général George Marshall qui, au cours d'un discours à l'université Harvard le 5 juin 1947, a fait part de la volonté du gouvernement  des Etats-Unis de participer au rétablissement de l'Europe.

En contrepartie, les pays acceptaient de se conformer à la politique capitaliste des Etats-Unis 

Concrètement, cette aide américaine consistait, d'une part, à aider financièrement la population européenne qui devait faire face à la misère de l'après-guerre et, d'autre part, à accorder des prêts aux pays Européens.( Wiki )

Les USA actuellement nous jouent ce vieux remake avec l’Ukraine pour qui  ose penser par lui même et sortir des sentiers balisés par une presse  qui semble amnésique tant cette situation la force à sortir du doux confort de sa routine sociale et financière .Ceci dit , vouloir oser penser par soi-même et le dire relève de l’insolence, du crétin devin, et vous expose à toutes les avanies et les quolibets sachant pourtant , que je m'en accorde . La position actuelle de l’oncle Sam c’est de donner un maximum d’argent et de moyens à l’Ukraine tout en montrant ses muscles et en faisant voler ses avions à partir de sa marine , ( qui contrôle les mers contrôle le monde ) .  C’est aussi clair que L'Europe veut devenir une unique nation avec pour modèle de développement l’Allemagne ( mauvais  modèle ), et le comique troupier le Luxembourg qui se charge de tirer les cartes dans un cheval de fer truqué ( jeu de casino ) L'Europe s’organise en dictature détruisant au passage des pays comme la Grèce afin de faire de la petite monnaie.C'est tout simplement dictature contre dictature sous couvert de démocratie et de droits de l'homme. Pourtant , laisser volontairement l'Afghanistan aux mains des barbares que sont les Talibans était le plus bel exemple de la négation de tous ces principes .Nous le savons, nous occultons...

Il me semble que c’est O.Wilde qui disait :les états -unis d’Amérique forment un pays qui est passé directement de la barbarie à la décadence sans jamais avoir connu la civilisation. C’est ce que Freud avait rappelé en descendant d’Avion aux USA à propos de son ouvrage  malaise  dans la civilisation que Macron va maquiller lors de son congrès de Versailles. Pour Macron le malaise vient des pauvres , des drogués , des chômeurs, pour Freud le malaise vient que le monde se développe de la même façon qu’un individu malade ( névrose , psychose, hystérie etc ).Macron à défaut d'être un imbécile est un faussaire.

L’imbécile d'Onfray qui n’à rien compris non plus à tenté d’invalider Freud mais , il devrait surtout penser à réfléchir à la question et surtout à prendre à quelques cours ... Tout ne part pas du mythe d'oedipe que le sache surtout que Freud n'avait pas manqué de rattacher ce mythe à la religion et à la culture .Freud en décodé dit : vous payerez très cher et très sérieusement le prix de ces religions infantiles par une culture stupide de la consommation de marchandises inutiles afin de vous aveugler . C'est bien aussi ce que disait déjà Sophocle dans sa tragédie en se crevant les yeux refusant ainsi de voir le monde courir à sa ruine et à sa perte par sa bêtise et son avidité. La boucle est donc bouclée. Le chercheur H.Laborit le neurobiologiste à aussi apporter sa pièce à l'édifice en parlant de consommation imbécile qui ruine la planète de ses rares matières premières indispensables et non renouvelables .Nous manqueront très rapidement d'air et de nourriture en clair sachant qui plus est , que nous devrons affronter à nouveau d'horribles maladies.

Les polémistes à la manque ça va 5 minutes. .Le combat entre l’Ukraine et la Russie était engagé depuis longtemps , il prend simplement une tournure qui fait peur au pancapitalisme et si moi je le sais….

Ps : on peut être barbare et aimer ses enfants , c'est ça le tragique.

Bienvenue dans le Club de Mediapart

Tout·e abonné·e à Mediapart dispose d’un blog et peut exercer sa liberté d’expression dans le respect de notre charte de participation.

Les textes ne sont ni validés, ni modérés en amont de leur publication.

Voir notre charte

À la Une de Mediapart

Journal — Justice
Affaire Darty : cinq mises en examen pour blanchiment et association de malfaiteurs
En juillet 2021, Mediapart révélait un système d’encaissement illégal d’argent liquide au sein du groupe Fnac-Darty. Depuis, quatre directeurs de magasins Darty et un directeur régional ont été mis en examen. Selon de nouveaux documents et témoignages, de nombreux cadres dirigeants du groupe auraient eu connaissance de ces opérations réalisées dans toute la France, au-dessus des seuils légaux. 
par Nicolas Vescovacci
Journal — Maghreb
En Libye, l’impasse politique provoque la colère sociale
Un an et demi après le cessez-le-feu, le pays est bloqué, à nouveau divisé entre le camp du maréchal Haftar, à l’est, et le gouvernement reconnu par l’ONU, à l’ouest. À l’instabilité politique s’ajoute une crise sociale alarmante.
par Ariane Lavrilleux
Journal — Éducation
Au Burundi, un proviseur français accusé de harcèlement reste en poste
Accusé de harcèlement, de sexisme et de recours à la prostitution, le proviseur de l’école française de Bujumbura est toujours en poste, malgré de nombreuses alertes à l’ambassade de France et au ministère des affaires étrangères.
par Justine Brabant
Journal — Europe
L’Ukraine profite de la guerre pour accélérer les réformes ultralibérales
Quatre mois après le début de l’invasion, l’économie ukrainienne est en ruine. Ce qui n’empêche pas le gouvernement de procéder à une destruction méthodique du code du travail.
par Laurent Geslin

La sélection du Club

Billet d’édition
Le purgatoire de grand-père
Dès les premiers instants au camp de Saint-Maurice-l’ardoise, grand-père s’isola. Près des barbelés, les yeux rivés vers l’horizon. Il se rappelait l’enfer. La barbarie dont il avait été témoin. Il avait vu le pire grand-père. La mort qui l’avait frôlé de si peu. Ils avaient tous survécu. Ses enfants, son épouse et lui étaient vivants. Ils étaient ensemble, réunis. C’était déjà un miracle.
par Sophia petite-fille de Harkis
Billet de blog
Glorification de la colonisation de l’Algérie et révisionnisme historique : le scandale continue… à Perpignan !
[Rediffusion] Louis Aliot, dirigeant bien connu du Rassemblement national et maire de Perpignan, a décidé de soutenir politiquement et financièrement la 43ème réunion hexagonale du Cercle algérianiste qui se tiendra au Palais des congrès de cette ville, du 24 au 26 juin 2022. Au menu : apologie de la colonisation, révisionnisme historique et glorification des généraux qui, pour défendre l’Algérie française, ont pris les armes contre la République, le 21 avril 1961.
par O. Le Cour Grandmaison
Billet de blog
Abd el Kader au Mucem : une vision coloniale de l'Émir
La grande exposition de l'été du Mucem est consacrée à Abd el Kader, grand résistant algérien à l’invasion coloniale. On pourrait y voir le signe d'une avancée dans la reconnaissance du caractère illégitime de l'entreprise coloniale. Il n'en est rien. Derrière une beauté formelle se dissimule la même vision coloniale du « bon » rebelle Algérien, à l'opposé des « mauvais fellaghas » de 1954.
par Pierre Daum
Billet d’édition
La révolution, le martyr et l’avenir
Comme toute chose périssable, une Révolution peut-elle vieillir ? Au rendez-vous des célébrations décennales, elle est convoquée au gré des humeurs présentes. La Révolution se met à la table des incertitudes du moment, quand elle n’est pas mobilisée en morphine mémorielle afin d’endormir les espérances d’émancipation encore vivaces.
par Amine K.